Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 08 février |
Sainte Joséphine Bakhita
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

Conte, prière, Carlo Acutis et Pie XII… on a testé ChatGPT

MONTAGE-CHATGPT.jpg

Montage Aleteia

La rédaction d'Aleteia - publié le 09/12/22

Et si un logiciel d’intelligence artificielle nous expliquait ce qu’est la vie éternelle, un docteur de l’Église ou encore les miracles eucharistiques ? C’est à première vue ce que semble pouvoir faire le logiciel ChatGPT, lancé début décembre par la société OpenAI spécialisée dans l’intelligence artificielle. Aleteia a essayé !

Il a fait une entrée fracassante sur la toile et ne cesse de faire parler de lui depuis quelques jours : le nouveau chatbot d’intelligence artificielle (IA) ChatGPT mis en ligne par la start-up californienne OpenAI suscite à la fois amusement, étonnement et crainte. Ce logiciel est considéré comme le meilleur chatbot d’intelligence artificielle jamais mis à la disposition du grand public. En quelques jours, plusieurs millions de personnes à travers le monde se sont inscrits à ce service proprement bluffant… dont Aleteia.

ChatGPT apparait pour ceux qui le sollicitent comme une machine omnisciente capable d’expliquer des concepts scientifiques, d’écrire un poème, faire des blagues, proposer un discours politique et même une dissertation de philosophie… avec une clarté frappante. Loué pour ses capacités inédites, la rédaction s’est amusée à tester cette IA pour voir à quel point le génie humain était parvenu à créer un outil vertigineux… Et nous n’avons pas été déçus. Écrire une prière du matin, raconter un conte de Noël, préciser le nombre de docteurs de l’Église… Nous avons soumis une vingtaine de requêtes ou défis à ChatGPT qui nous ont permis de conclure que cet outil était bluffant mais pouvait (encore) montrer quelques limites. Petite sélection de ce qui est concluant, imprécis ou complètement raté.

CONCLUANTEcrire une prière du matin

ChatGPT est vanté pour sa créativité et sa capacité à créer de toute pièce des poèmes et des chansons. Mais qu’en est-il d’une prière ? Nous avons sollicité du logiciel une prière du matin catholique. Voici sa réponse.

MORNING-CATHOLIC-PRAYER-CHATGPT.jpg

En trois petites secondes, voici ChatGPT nous proposer ce texte :

« Seigneur, je vous remercie pour ce jour nouveau que vous me donnez de vivre. Je vous demande de me guider et de me protéger tout au long de cette journée. Apprenez-moi à utiliser cette journée avec sagesse, pour servir mon prochain avec compassion et gentillesse. Donnez-moi la force de faire face à toutes les difficultés de la journée et de prendre les bonnes décisions. Je vous offre mes actions et vous demande de me bénir. »

Une prière courte et plutôt efficace, qui suit sagement le code du « merci s’il-vous-plaît »… Mais qui manque tout de même un peu de saveur. On préférera sans aucun doute la prière du matin de sainte Thérèse de Lisieux, de saint François d’Assise ou des Starets d’Optima. 

RATÉLes docteurs de l’Église

ChatGPT sait tout ? Pas si sûr. Il peut se tromper. En effet, à la question « qui sont les docteurs de l’Église? », le logiciel a semble-t-il un peu de retard… Puisqu’il n’y a pas 36 docteurs mais 37 ! En effet, saint Irénée de Lyon a été proclamé docteur de l’Église en janvier 2022, portant à cinq le nombre de docteurs de nationalité française. Une petite mise à jour s’impose

DOCTEURS-EGLISE-CHATGPT.jpg

INCOMPLETLa transsubstantiation

Voyons maintenant ce que dit l’IA de la transsubstantiation à laquelle les catholiques croient fermement :

TRANSUBSTANTATION-CHATGPT.jpg

Première erreur que l’on pourrait reprocher à cette réponse : la transsubstantiation n’est pas un concept, mais un dogme. On peut cependant l’accorder, c’est un mot bien difficile à comprendre car il fait appel à l’un des plus grands mystères de la foi catholique : celui de l’Eucharistie. Le logiciel explique que « selon l’enseignement de l’Église catholique, quand un prêtre consacre le pain et le vin durant la messe, ils sont transformés en corps et en sang du Christ ». Jusqu’ici, tout va bien. Mais la suite est un peu brouillonne. On sent que l’intelligence artificielle peine à comprendre un tel mystère : « Ce changement n’est pas un changement physique, mais uniquement spirituel ».

Comme l’indique le terme « transsubstantiation« , c’est bien d’un changement de substance dont il s’agit, par conséquent un changement physique. Ainsi, quand on communie, nous avons directement dans la bouche la chair et le sang du Christ. Il y a donc bien une dimension corporelle dans l’Eucharistie, et pas uniquement spirituelle. Les deux vont de pair. En revanche, comme l’indique à juste titre le chatbot, l’apparence demeure celle du pain et du vin. Subtil, n’est-ce pas ? Ce n’est pas le fort de ChatGPT à priori.

CONCLUANTQui est Carlo Acutis ?

Allons, une question facile. Qui est Carlo Acutis ?

CARLO-ACUTIS-CHATGPT.jpg

La réponse de ChatGPT est claire et précise sur le jeune saint italien qui murmurait aux oreilles des ordinateurs. Elle se limite aux faits. Ce n’est donc sans doute pas un hasard si le logiciel a tout bon… Bienheureux Carlo, patron des geeks, lui a certainement soufflé la réponse !

CONCLUANTPie XII lors de la Seconde Guerre mondiale

Attaquons-nous maintenant à un débat qui soulève encore et toujours la controverse : le rôle du pape Pie XII pendant la Seconde Guerre mondiale. Nous sommes curieux de savoir comment une IA va présenter les choses.

PIUS-XII-1.jpg

La page se contente d’afficher une réponse relativement nuancée, sans prendre position, expliquant que « certains ont critiqué le Pape pour ne pas avoir dénoncé explicitement l’Holocauste », quand « d’autres relèvent au contraire qu’il a agi à plusieurs reprises pour protéger et sauver des Juifs en les cachant ou en leur fournissant de faux documents ». Le logiciel explique que ce débat n’est toujours pas tranché, ce qui, au fond, est vrai. De nombreux éléments tendent toutefois à montrer que Pie XII fait partie des héros discrets de la Seconde Guerre mondiale, avec la mise en place d’actions secrètes contribuant à sauver en Italie et dans le monde entier des centaines de milliers de juifs, témoignages à l’appui. 

INCOMPLETThérèse de Lisieux

Le logiciel connaît-il notre petite Thérèse comme sa poche ? Nous avons tenté une question « piège » en lui demandant tous les noms donnés à cette jeune docteur de l’Église. Le chatbot ne s’en sort pas si mal, en donnant les noms suivants : Thérèse de Lisieux, sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face, et Thérèse Martin. Un quasi sans-faute, puisqu’il manque le surnom affectueux que l’on aime donner à cette sainte du quotidien qui avait choisi « la petite voie » pour atteindre le Ciel : « petite Thérèse ». 

THERESE-DE-LISIEUX-CHATGPT.jpg

RATÉUn conte de Noël

Nous avons sollicité ChatGPT pour nous raconter un joli conte de Noël, c’est de saison. On lui avait donné quelques pistes pour être certain de ne pas partir trop loin de Bethléem. Résultat ? Tout est en place, nous avons les bons personnages, une chronologie correcte. Mais pas d’anges, pas d’étoile, pas de chants… Et faire offrir par des bergers de l’or, de la myrrhe et de l’encens au petit Jésus… quelle idée curieuse. Heureusement la chute est magnifique. C’est à eux et à nous d’annoncer « la Bonne nouvelle » !

CONTE-DE-NOEL-CHATGPT.jpg

En somme, ChatGPT est un logiciel, il faut le dire, tout à fait « intelligent », qui conçoit des réponses cohérentes et relativement détaillées au moyen d’éléments factuels. Sans doute manque-t-il cependant une chose, qu’aucune intelligence artificielle ne pourra jamais se targuer d’avoir : la foi ! Et au fond, rien de mieux que la lecture de l’Évangile ou de Aleteia, pour répondre à ces questions qui sont parfois de grands mystères.

Tags:
Carlo Acutisintelligence artificielleTechsThérèse de Lisieux
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement