Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 09 février |
Sainte Apolline
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Cette église de la Loire ouverte tous les jours grâce à un musulman

Article réservé aux membres Aleteia Premium
Musulman église.jpg

© Abdelkader Zennaf

Abdelkader Zennaf devant l’église Saint-Ennemond (Saint-Chamond, Loire).

Raphaëlle Coquebert - publié le 05/12/22

Algérien musulman résidant à Saint-Chamond (Loire) depuis plus de 70 ans, Abdelkader Zennaf fréquente l’église Saint-Ennemond depuis sa prime enfance, au point de s’être proposé pour l’ouvrir et la fermer sept jours sur sept.

À Saint-Chamond, Abdelkader Zennaf est une gloire locale. Il a eu droit plusieurs fois aux honneurs de la presse en raison de sa forte implication dans la vie de la cité et de son impressionnante collection d’ustensiles de cuisine en aluminium : 4.500 pièces, la deuxième collection la plus importante de France ! « Je ne l’ai pas constituée par désœuvrement ou tocade, se justifie-t-il, mais par obsession de la transmission. Pour moi, la mémoire est sacrée : préserver le patrimoine me paraît fondamental. »

Un patronage catho ouvert aux musulmans

Abdelkader Zennaf est l’un des plus anciens habitants de son quartier. Pensez, il habite là depuis 73 ans, dans la maison où ses parents ont élu domicile un an après leur arrivée d’Algérie en 1948. Pile en face de l’église du quartier. Elle lui est familière depuis toujours, pas seulement parce qu’il en aperçoit la silhouette massive depuis ses fenêtres : parce qu’il l’a fréquentée enfant. « Mes parents m’avaient inscrit au patronage le jeudi après-midi, se souvient-il. Dans la foulée des activités chapeautées par le curé (films, jeux, promenades…), nous assistions tous au catéchisme, musulmans compris. Je me souviens d’avoir été très impressionné par les miracles de Jésus. J’ai même fait des processions dédiées à la Vierge Marie. »

Né musulman, Abdelkader n’entend pas pour autant changer de religion. Mais quand une de ses proches tombe gravement malade, c’est à l’église qu’il se rend, du haut de ses 12 ans, pour implorer Dieu de la guérir. Dieu entend sa prière. Il ne l’oubliera pas.

Église fermée, âmes en peine

Les années passent, il se marie, fonde une famille — 7 enfants — et ne fréquente plus guère le sanctuaire familier. Il croise parfois le bedeau, Pierrot, un voisin qui l’ouvre et le ferme chaque jour. Quand ce dernier meurt, en mai 2004, Saint-Ennemond ferme ses portes en journée sans qu’il ne s’en émeuve. Jusqu’à ce que, peu après, il aperçoive par hasard une vieille dame gravir les marches de la maison de Dieu et pousser en vain son lourd vantail : « La scène m’a serré le cœur », relate le septuagénaire.

Quand je vois un cierge allumé confesse-t-il, ça me rend joyeux : quelqu’un a pensé à Dieu un instant.”

« L’Église m’avait ouvert ses bras quand j’en avais eu besoin, et voilà que cette femme trouvait porte close ! J’ai demandé à un ami catholique du quartier de proposer au curé de la paroisse de me confier les clefs afin que je puisse tenir bénévolement le rôle autrefois dévolu à Pierrot. Il a accepté. »

Bienfaisant dialogue inter-religieux

Depuis lors, le musulman ouvre et ferme le monument chaque jour de l’année, voire le fait visiter à des curieux de passage. « Quand je vois un cierge allumé confesse-t-il, ça me rend joyeux : quelqu’un a pensé à Dieu un instant. Peu importe quel Dieu : je ne suis pas pratiquant mais la Foi tient une grande place dans ma vie. »

Quand certains de ses coreligionnaires s’étonnent, il leur rétorque qu’il a une dette envers cette église et que c’est sa manière de s’en acquitter. Pour la plus grande satisfaction des curés successifs. « Je me réjouis de ces liens tissés entre croyants de diverses confessions, confie le père Gilbert Thollet, nommé ici il y a deux ans. Abdelkader voulait même prendre à sa charge la remise en état d’une statue abîmée par les intempéries ! J’ai argué que c’était le rôle de la mairie, mais étais très touché. Est-ce qu’en terre sainte, ce ne sont pas des musulmans qui ouvrent et ferment la basilique de la Résurrection ? »

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
ÉglisefraterniteIslam
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement