Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 28 mai |
Saint Germain de Paris
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Le Pape invite les chrétiens à la vigilance, pour ne pas rater le passage du Seigneur

papież Franciszek mówił o Adwencie podczas modlitwy Anioł Pański

VINCENZO PINTO/AFP/East News

I.Media - publié le 27/11/22

"Le Seigneur vient toujours, il nous rend visite, il se fait proche, et il reviendra à la fin des temps pour nous accueillir dans son étreinte", a expliqué le pape François lors de l'Angélus du 27 novembre, premier dimanche de l’Avent, qui marque aussi l’entrée dans l’année liturgique 2023.

Devant les fidèles rassemblés place Saint-Pierre, le pape François dans sa méditation prononcée depuis la fenêtre du Palais apostolique avant la prière de l’Angélus du 27 novembre 2022 a invité à s’interroger sur la façon dont le Seigneur peut s’incarner dans le monde actuel et le devoir des chrétiens d’être vigilants pour ne pas rater sa venue.

Le Seigneur “ne vient pas dans les événements  extraordinaires, mais dans les choses de tous les jours”, a expliqué le pape François demandant aux fidèles de demeurer éveillés, alertes, vigilants”, car “Jésus nous met en garde contre le danger de ne pas se rendre compte de sa venue et de ne pas être préparé à sa visite”. 

Il peut surgir n’importe quand, a averti le pape François. “Dans notre travail quotidien, dans une  rencontre fortuite, dans le visage d’une personne dans le besoin, même lorsque nous affrontons des  journées qui nous semblent grises et monotones, le Seigneur est là qui nous appelle, nous parle et inspire nos actions”, a précisé le pontife argentin.  

“Dieu se cache dans notre vie”

“Dieu est caché dans notre vie”, a insisté le pape François, en rappelant un sermon dans lequel saint Augustin avait développé le thème de la crainte du “Seigneur qui passe”, c’est-à-dire que le Seigneur vienne sans qu’il ne le reconnaisse.

Le pontife a aussi évoqué une célèbre citation de l’Évangile du jour – “Deux hommes seront aux champs : l’un sera pris, l’autre laissé” – en en précisant le sens : “Que signifie cela ? Quelle est la différence ? Simplement que l’un était vigilant, il attendait, capable de discerner la présence de Dieu dans la vie quotidienne ; l’autre, au contraire, était distrait, comme si de rien n’était, et ne remarquait rien”, a précisé le pontife. 

Si nous ne nous rendons pas compte de sa venue aujourd’hui, nous ne serons pas non plus préparés lorsqu’il viendra à la fin des temps”, a averti le Pape.

Il a donc invité chacun à s’interroger : “Est-ce que j’essaie de reconnaître la présence de Dieu dans les situations quotidiennes, ou est-ce que je suis distrait et un peu dépassé par les choses ? Si nous ne nous rendons pas compte de sa venue aujourd’hui, nous ne serons pas non plus préparés lorsqu’il viendra à la fin des temps”, a-t-il averti. 

L’évêque de Rome a aussi exhorté à s’appuyer sur le soutien de la Vierge Marie, “femme d’attente”, “qui a su saisir le passage de Dieu dans la vie humble et cachée de Nazareth et l’a accueilli dans son sein”, a enfin insisté le pape François avant de réciter la traditionnelle prière mariale de l’Angélus.

Tags:
AngelusPape François
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP-2.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement