Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 27 mai |
Saint Augustin de Cantorbéry
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : Le Nigeria, un prochain Afghanistan ?

Article réservé aux membres Aleteia Premium
WEB2-NIGERIA-PROTEST-AFP-000_9AN4RM.jpg

Kola Sulaimon / AFP

Manifestation contre les enlèvements répétitifs au Nigeria, Abuja, 24 mai 2021.

La rédaction d'Aleteia - publié le 22/11/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Mardi 22 novembre 2022

1 – Le Nigeria ne doit pas devenir le prochain Afghanistan, s’inquiète un évêque 
2 – Coupe du Monde : la foi très vive de l’entraîneur du Portugal
3 – Célibat des prêtres : l’épiscopat allemand exerce un forcing sur le Vatican
4 – L’hommage du Pape aux “Mères de la Place de Mai”
5 – Le retrait du cardinal Sandri, le plus puissant des cardinaux argentins

1Le Nigeria ne doit pas devenir le prochain Afghanistan, s’inquiète un évêque

Mgr Jude Arogundade, l’évêque d’Ondo, au Nigeria, a averti les politiciens britanniques, lors d’une réunion à Westminster, que son pays risque de devenir “envahi comme c’est le cas de l’Afghanistan” si des mesures décisives ne sont pas prises contre les groupes terroristes et leurs sponsors. “La Conférence des évêques catholiques du Nigeria s’est exprimée à plusieurs reprises contre la situation d’insécurité sans précédent au Nigeria, mais en vain”, a-t-il déclaré dans un discours, ajoutant que les chrétiens du pays risquaient un génocide. “Nous avons marché pour la vie, protesté et même appelé le président (Muhammadu Buhari) à démissionner s’il est incapable de remplir l’objectif fondamental du gouvernement — la sécurité des vies et des biens des citoyens.

Mais rien n’a changé”, a-t-il ajouté. Mgr Arogundade a expliqué qu’en juin 2022, 3.478 personnes avaient été tuées dans des attaques terroristes. Il a lancé un appel pressant au gouvernement britannique et à “toutes les personnes de bonne volonté pour obliger le gouvernement nigérian à mettre fin au génocide.” L’évêque nigérian a également pris la parole lors du lancement à Londres de “Persecuted and Forgotten ? A Report on Christians oppressed for their Faith 2020-22”, compilé et publié par l’antenne britannique de l’Aide à l’Église en Détresse (AED). Il a rappelé aux personnes présentes l’attaque qui s’est produite dans son diocèse le 5 juin, où des hommes armés ont ouvert le feu sur des catholiques qui assistaient à la messe à l’église Saint-François à Owo, faisant 41 morts et 73 blessés.

“Comme d’autres attaques contre des églises au Nigeria, personne n’a été inculpé pour avoir commis ce crime”, a-t-il regretté. “Aucune personne ou groupe de personnes ne devrait avoir l’audace, quelles que soient les circonstances, de déchaîner le niveau de pagaille qui règne au Nigeria sur des citoyens innocents.” Selon le rapport de l’AED, l’Afrique a connu une forte augmentation de la violence terroriste et plus de 7.600 chrétiens nigérians auraient été assassinés entre janvier 2021 et juin 2022. 

Catholic Herald, anglais

2Coupe du Monde : la foi très vive de l’entraîneur du Portugal

Le site vaticaniste américain The Pillar a interviewé l’entraîneur de l’équipe nationale du Portugal, Fernando Santos, qui se trouve actuellement au Qatar pour disputer la Coupe du Monde. Très croyant, il fait partie des Cursillos de Cristiandad – soit “les petits cours de christianisme” –, un mouvement né à la fin de la guerre d’Espagne, qui vise à faire grandir la foi et la formation chrétienne chez les laïcs. En 2016, il avait dédié sa victoire contre la France en finale de l’Euro à “son meilleur ami et à sa mère”, le Christ et la Vierge Marie. L’entraîneur confie prier Dieu non seulement pour le remercier des victoires, mais au quotidien.

“Nous savons tous que Dieu ne prendrait jamais parti dans un match de foot”, assure-t-il, écartant tout rapport superstitieux à sa foi qu’il a pu entretenir dans le passé. Lui qui a longtemps peu pris au sérieux son baptême explique avoir changé quand on lui a parlé du sens de la résurrection du Christ. Il explique aussi ne plus avoir peur de se montrer sa foi, confiant avoir demandé à ses patrons orthodoxes de lui trouver un chauffeur pour l’emmener à la messe tous les dimanches quand il était entraîneur de l’AEK Athènes. Ses joueurs savent aussi qu’il est croyant, et n’hésite plus à lui parler. À propos des polémiques entourant la coupe du monde au Qatar, il confie que les questions liées aux droits de l’homme l’inquiètent, mais il pense que cette Coupe du Monde est une bonne opportunité pour “essayer de changer les choses pour le mieux”.

The Pillar, anglais

3Célibat des prêtres : l’épiscopat allemand exerce un forcing sur le Vatican

Les évêques d’Allemagne ont mené une visite “ad limina” tendue au Vatican la semaine dernière. Malgré le ferme recadrage tenté par plusieurs chefs des dicastères romains, ils comptent persévérer dans les réformes progressistes promues par le Chemin synodal allemand, notamment l’abolition du célibat sacerdotal et l’ordination de femmes diacres.

La Repubblica, italien

4L’hommage du Pape aux “Mères de la Place de Mai”

Le pape François a adressé une lettre aux “Mères de la Place de Mai” après le décès d’Hebe de Bonafini, l’égérie de ce mouvement, qui s’est éteinte le 20 novembre à l’âge de 93 ans. Le Pape invite ces mères de personnes disparues sous la dictature militaire à poursuivre leur engagement avec passion, en assumant leur mission historique de “mères de la mémoire”.

Vatican News, espagnol

5Le retrait du cardinal Sandri, le plus puissant des cardinaux argentins

À 79 ans, le cardinal argentin Leonardo Sandri va quitter en janvier prochain la tête du dicastère pour les Églises orientales, qu’il dirigeait depuis 15 ans. Ce puissant personnage de la Curie, encore membre de plusieurs autres dicastères, est un diplomate très expérimenté qui fut notamment nonce au Mexique et au Venezuela. Il avait eu la charge d’annoncer au monde la mort de Jean Paul II en avril 2005, en tant que substitut de la Secrétairerie d’Etat.

La Nacion, espagnol

Lisez cet article
gratuitement
En créant votre compte gratuitement vous pourrez accéder à l'ensemble des articles d’Aleteia, sans aucune limitation, ainsi que rédiger des commentaires.
Lire gratuitement en s'inscrivant
Déjà membre ?

Tags:
Chrétiens au NigeriaFootballPersécutionsqatar
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-2.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement