Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 04 décembre |
Sainte Barbe
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : La fièvre de la Coupe du monde ? Mise en perspective religieuse

Article réservé aux membres Aleteia Premium
000_32KA4PH-1-e1669024770809.jpg

AFP

La rédaction d'Aleteia - publié le 21/11/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Lundi 21 novembre 2022

1 – La fièvre de la Coupe du monde ? Mise en perspective religieuse
2 – Matteo Zuppi : « L’Église a pris conscience des allégations d’abus présumés, mais elle doit le faire encore plus » 
3 – L’Église colombienne n’assurera pas de médiation avec l’ELN
4 – Abus : les changements que l’Église catholique pourrait apporter
5 – Rencontre au sommet entre catholiques et assyriens 

1La fièvre de la Coupe du monde ? Mise en perspective religieuse

Au Qatar, le vicaire apostolique Mgr Paul Hinder ne détecte pas d' »enthousiasme particulier » pour la Coupe du monde chez les chrétiens locaux, alors que l’événement s’est ouvert hier. Le manque d’enthousiasme est en partie dû au fait que « beaucoup de chrétiens viennent de pays comme l’Inde, le Bangladesh, le Sri Lanka, le Népal et le Pakistan, qui préfèrent le cricket », explique l’évêque au Pillar. En revanche, la construction des énormes infrastructures qui serviront aux matchs a reposé sur le travail acharné de centaines de milliers de jeunes hommes originaires de pays tels que l’Inde, le Bangladesh, le Népal, le Pakistan, les Philippines et l’Égypte. De nombreux drames ayant jonché le sol des travaux, de nombreuses ONG appellent à boycotter ce qu’ils dénoncent comme des atteintes aux droits de l’homme. D’après un rapport du journal britannique Guardian, 6.500 travailleurs sont morts au Qatar depuis que le pays a été choisi pour accueillir la Coupe du monde 2022 il y a plus de dix ans – dont 37 en travaillant dans les stades.

« Je peux respecter si quelqu’un boycotte la Coupe du monde, mais je dirais qu’il ne devrait pas juger les autres qui ont quand même le plaisir de regarder les matchs”, tempère Mgr Hinder. « En fin de compte, les gens veulent voir du football, et ils ne sont pas toujours très cohérents dans leurs décisions morales de base. » Autre point qui a provoqué une levée de boucliers : les droits des LGBT, alors que de nombreuses associations nationales de football ont tenu à protester contre l’interdiction des comportements homosexuels au Qatar, avec des peines pouvant aller jusqu’à l’exécution.

Quoiqu’il en soit, cette édition est la première à se dérouler dans un pays musulman. The Pillar voit dans les tournois des tonalités religieuses. Ainsi, estime le site, l’Iran est une équipe à suivre, alors que se sont multipliés les mouvements en soutien des femmes. Et l’Arabie saoudite musulmane se retrouve dans un un groupe très « catholique » – l’Argentine, le Mexique et la Pologne. Mais « il ne faudra rien de moins qu’un miracle » pour que les Saoudiens atteignent la phase suivante, conclut-il. 

The Pillar, anglais

2Matteo Zuppi : « L’Église a pris conscience des allégations d’abus présumés, mais elle doit le faire encore plus »

Le très médiatique cardinal italien Matteo Zuppi, archevêque de Bologne et président de la Conférence épiscopale italienne (CEI), a accordé un entretien au quotidien argentin Clarin. Ce pilier de la Communauté de Sant’Egidio, qui a vécu à Buenos Aires en 1987, rappelle que  « Bergoglio est un pape non-européen dans l’Église moderne ». Le cardinal italien, pressenti comme un potentiel futur pape qui pourrait assurer la continuité des réformes du pape François, affirme que « l’Europe doit se repositionner ». « L’Europe a pensé le monde à partir de l’Europe et peut-être doit-elle comprendre qui elle est en apprenant à se regarder de l’extérieur. La vision du pape François, qui est mondiale et non eurocentrique, donne à l’Europe son véritable sens, l’aide à comprendre ce qu’elle peut être », précise-t-il. Le cardinal Zuppi reconnaît que l’Église catholique est actuellement marquée par de nombreux conflits, mais il estime que ces débats font partie de l’Histoire de l’Église « depuis le premier synode ouvert entre apôtres, entre Pierre, Paul et Jacques. Le fait qu’il existe différentes sensibilités ou différentes approches, le pape François en a fait ressortir une grande richesse. Il a fait de la discussion un élément important pour le cheminement de l’Église ».

Le cardinal Zuppi salue aussi les efforts de transparence du Pape au niveau de sa santé, afin “d’éviter les spéculations et les complots, qui sont une spécialité ecclésiastique romaine bien développée depuis quelques siècles”, ironise-t-il. Il explique qu’en mai dernier, lors de sa rencontre à huis-clos avec les évêques italiens, il s’est exprimé sur le sujet. « C’était peut-être un moment difficile pour lui, il a utilisé des expressions colorées et ironiques sur les manœuvres en fauteuil roulant. Mais il envisage la possibilité d’un adieu pour lui-même. “Oui, si je ne peux plus le faire”, a-t-il dit. Je pense que c’est une grande leçon de conscience et de service », confie le cardinal Zuppi. « Je ne pense pas qu’il soit facile pour quiconque d’affronter sa propre faiblesse. C’est une grande leçon de sens humain que de savoir dire au revoir, et aussi de sens ecclésial, d’amour pour l’Église », précise le cardinal italien.

Par ailleurs, le président de la CEI, critiqué pour l’engagement encore timide de l’Eglise italienne dans le recensement des abus sexuels sur mineurs et dans le combat contre ce phénomène, explique que « l’Église, comme tout le monde, a eu du mal à être consciente. Il y a cinquante ans, il n’y avait pas la jurisprudence qu’il y a aujourd’hui. L’Église a pris conscience des allégations d’abus, mais elle doit prendre encore plus conscience », reconnaît-il.

Clarin, espagnol

3ET AUSSI DANS LA PRESSE INTERNATIONALE…

L’Église colombienne n’assurera pas de médiation avec l’ELN

L’ELN (Armée de Libération Nationale), la dernière guérilla active en Colombie, a accepté de revenir à la table des négociations dans le cadre du vaste plan de « Paix totale » promu par le président de gauche Gustavo Petro, lui-même ancien guérillero. L’Église ne sera pas partie prenante de ce processus bilatéral entre l’État et la guérilla, mais elle assure qu’elle en soutiendra la mise en œuvre d’un éventuel accord sur le terrain, en apportant un appui pastoral à la promotion de la paix et de la réconciliation.

Infobae, espagnol

Abus : les changements que l’Église catholique pourrait apporter

The Washington émet des suggestions pour résoudre la crise des abus et la crise de confiance dans l’Église : limiter la durée du mandat des évêques à 10 ans pour « un examen naturel des opérations diocésaines et de la gestion des prêtres » ; et éviter de confier à un évêque un diocèse où il a servi en tant que prêtre, afin qu’il ne soit pas influencé par « les amitiés passées ».

The Washington Post, anglais

Rencontre au sommet entre catholiques et assyriens 

Le pape François a rencontré samedi matin Mar Awa III, le chef de l’Église assyrienne de l’Orient, exhortant les membres des deux Églises « à prier et à travailler avec diligence en vue du jour tant attendu » où la pleine unité sera réalisée.

Vatican News, anglais 

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
Abus sexuelscolombieFootballqatar
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement