Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 07 décembre |
Saint Ambroise de Milan
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

La basilique della Salute, gardienne de Venise depuis 335 ans

Article réservé aux membres Aleteia Premium
BASILIQUE-VENISE-shutterstock_1055755679.jpg

Shutterstock I Aleksandr Medvedkov

Basilique della Salute, Venise.

Manuella Affejee - publié le 20/11/22

Avec ses dômes altiers qui semblent surgis des eaux du Grand Canal, la Basilique della Salute est, depuis 335 ans, l’un des monuments-symboles de Venise. Chaque année, le 21 novembre, les Vénitiens viennent y prier la Vierge Marie, celle qui, au XVIIe siècle, délivra la Sérénissime d’une terrible épidémie de peste.

En ce début de XVIIe siècle, l’Italie du Nord, région pourtant florissante, connait une grave crise économique et sociale, due à plusieurs mauvaises récoltes consécutives. Pauvreté, famines et hygiène précaire augmentent les risques épidémiques. De fait, les premiers foyers de peste bubonique apparaissent à Côme en 1629, se propagent rapidement à Milan, Gênes, Bologne, Florence et, en 1630, à Venise. Malgré les mesures rapidement prises par les autorités, la maladie ne cesse de d’étendre, emportant des milliers d’habitants. Le désespoir est tel que la toute-puissante République vénitienne n’a d’autre choix que se tourner vers le Ciel. Et le Doge Nicolò Contari de faire un vœu solennel : si la Mère de Dieu chasse l’épidémie, il lui élèvera la plus belle église de la ville.

L’incontournable fête de la Madonna della Salute

Sa construction est décidée presqu’immédiatement par le Sénat, qui débloque 50.000 ducats d’or à cet effet – le coût total de l’entreprise se chiffrera à 400.000 ducats. Le 1er avril 1631, la première pierre de l’édifice est posée, tandis que la pestilence, elle, reflue jusqu’à disparaître totalement. Les travaux sont guidés par l’architecte Baldassare Longhina qui y consacrera 50 années de sa vie mais mourra avant de la voir achevée. Symbole de renaissance, la majestueuse basilique est enfin consacrée le 9 novembre 1687 par le patriarche Alvise Sagredo.

Depuis cette date, et conformément à la promesse du Doge Contari, les Vénitiens s’y rendent en pèlerinage une fois par an, afin de commémorer la libération de leur ville et honorer celle qui y contribua par son intercession. Célébrée le 21 novembre, la fête très populaire de la Madonna della Salute (Notre-Dame de la bonne santé et du salut) est un moment fort de communion pour la Sérénissime et démontre l’attachement toujours aussi fort des Vénitiens à cette dévotion. Neuf jours intenses de messes et de processions la précèdent ; par milliers, seuls ou en famille, les habitants de la Lagune illuminent la Basilique de leurs bougies et l’emplissent des murmures de leurs actions de grâce ou de leurs supplications. La Madonna reste un point de repère dans les joies comme dans les épreuves ; c’est d’ailleurs vers elle que les prières sont montées de manière spéciale durant la pandémie de Covid.

Basilique-della-salute-shutterstock_1034549470.jpg
Intérieur de la basilique.

Une merveille architecturale

L’œuvre de Longhina force l’admiration : surélevée et accessible par un grand escalier, elle repose en réalité sur plus d’un million de pilotis, enfoncés dans la vase. L’édifice baroque de forme octogonale est surmonté d’un premier dôme, gigantesque, qui évoque la couronne de la Vierge Marie, et d’un second, plus petit. Son intérieur, vaste et lumineux, abrite plusieurs peintures de grands maitres vénitiens, tels Titien ou Le Tintoret, lesquelles ornent les six chapelles mineures ainsi que la sacristie.

Mais c’est le maître-autel qui attire d’emblée le regard du visiteur. Le groupe sculptural en marbre qui le domine, réalisé par Josse Le Court, représente la Vierge à l’Enfant, devant lesquels la peste bat en retraite. Enchâssée dans la même structure, se trouve la sainte icône dite de la Panagia Mesopantitisa, que la tradition attribue à saint Luc. Cette image vénérée était la protectrice de la ville crétoise de Candie (aujourd’hui Heraklion) qu’ont longtemps contrôlé les Vénitiens. Ils l’emportèrent lorsque l’ile tomba aux mains des Ottomans, en 1669. Elle fut ensuite installée dans cette basilique. 

Son extérieur se distingue enfin par un grand nombre de statues représentant les prophètes et rois de l’Israël biblique ayant annoncé la venue du Messie, ainsi que les grandes figures féminines – et mariales – de l’Ancien Testament. Au sommet de la principale coupole, trône une statue de la mère de Dieu, tenant dans sa main le bâton de Capitan de Mar, le commandant en chef de la flotte vénitienne. 

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
BasiliqueVenise
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement