Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 03 décembre |
Saint François-Xavier
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

La véritable histoire des grands-parents italiens du pape François

POPE FRANCIS FAMILY

BERGOGLIO FAMILY/AFP

Lucia Graziano - Bérengère Dommaigné - publié le 18/11/22

Le mariage de Rosa et Giuseppe Bergoglio, les grands-parents italiens du pape François, a été heureux bien que marqué par la Grande Guerre guerre et une série tragique de deuils. Malgré ces difficultés, l'amour entre les deux n'a jamais faibli et le pontife les prend souvent comme modèle.

Ce 19 novembre, le pape François doit se rendre dans la ville d’Asti, en Italie, pour célébrer le 90e anniversaire d’un de ses cousins. L’occasion de réaliser que le pape argentin a toujours une partie de sa famille paternelle dans le Piemont italien. Asti est en effet le berceau de la famille Bergolio, c’est là qu’est né notamment son grand-père, Giovani, dont la vie sera marquée par les soubresauts de l’histoire.

C’est en 1906 que Giovanni Bergoglio, le grand-père de François, quitte la campagne d’Asti pour chercher fortune à Turin. Sur place, il va trouver rapidement un travail comme commis et homme à tout faire dans un magasin de tissus. Est-ce derrière un comptoir ou une pile de tissus que Giovanni va rencontrer Rosa ? L’histoire ne le dit pas mais toujours est-il qu’à peine quelques mois après son arrivée dans la ville, Giovanni se fiance à une jeune couturière de Turin, Rosa Margherita Vassallo, qui a le même âge que lui.

Les deux amoureux se marient le 20 août 1907 en plein centre historique de Turin, dans l’église Sainte Thérèse, petit bijou baroque piémontais, qui attire aujourd’hui encore les touristes pour sa façade décorée et les nombreuses œuvres d’art qui se trouvent à l’intérieur. Le jeune ménage s’installe dans un petit appartement en face de l’église, devenus depuis des bureaux, où va naître Mario Giuseppe Francesco, le père du Pape, le 2 avril 1908. 

SANTA-TERESA-TURIN-BERGOGLIO.jpg

Un mariage heureux, mais semé d’épreuves

Après cette heureuse naissance et un nouveau déménagement, le couple va vivre des années douloureuses et endeuillées. Selon les registres des naissances de la ville, entre 1909 et 1919, Giovanni et Rosa vont connaître une série dramatique de deuils avec la mort successive de six nourrissons, tous quelques jours après leur naissance. Des morts inexpliquées, pour lesquelles le couple soupçonne l’existence d’une pathologie non diagnostiquée. Mais rien n’est prouvé et pour ajouter une croix à ces drames, Giovanni est envoyé au front en 1916. À son retour en 1918, le couple décide de quitter Turin et retourne vivre à Asti, pour se rapprocher de la famille où ils vont vivre jusqu’en janvier 1929, date à laquelle ils embarquent pour l’Argentine. Ils souhaitent retrouver des cousins qui ont une petite entreprise florissante. C’est l’époque du “rêve américain”, auquel ils succombent comme tant d’autres, espérant une vie meilleure.

Pope-Francis-Jorge-Bergoglio-Nonno-Giovanni-Angelo-Bergoglio-e-Nonna-Rosa-Vassallo

En 2017, lors d’une interview à un journal italien, le pape raconte cet étonnant voyage : « Mes grands-parents et mon père devaient partir fin 1928, ils avaient pris un billet pour le bateau « Princesse Mafalda », ce bateau qui a coulé au large des côtes brésiliennes. Mais comme ils n’avaient pas pu vendre leurs biens à temps, ils ont changé leur billet et sont montés à bord du « Giulio Cesare » le 1er février 1929. C’est pourquoi je suis ici ».

« Les grands parents sont un trésor »

Arrivés tous les trois en Argentine, la crise de 1929 va mettre fin à la prospérité de l’entreprise des cousins, et de nouveau, les grands-parents du Pape vont devoir relever leurs manches. Enfants du siècle, vivant avec les soubresauts de l’histoire, il n’empêche que le couple restera très uni toute sa vie et très présent dans la vie de leurs petits enfants, ce dont témoigne régulièrement le Pape qui leur voue une très grande affection. “Ils ont eu une grande influence sur notre vie, nous étions très proches d’eux », raconte ainsi le Pape qui parle également de ses quatre frères et sœurs. “Nous passions beaucoup de temps chez eux, notamment pour les vacances, pour que maman et papa puissent se reposer un peu”. Et il n’est pas rare d’entendre le Pape raconter des anecdotes très drôles sur sa grand-mère Rosa. Ceci explique sans doute pourquoi le pape a régulièrement dit que “les grands parents sont un trésor”.

Tags:
ArgentineFamillegrands-parentsItaliePape François
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement