Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 07 décembre |
Saint Ambroise de Milan
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Les âmes du purgatoire peuvent-elles nous aider ?

DONNA GUARDA IN ALTO

bodnar.photo|Shutterstock

Anna Ashkova - publié le 12/11/22

Par nos prières, nous pouvons abréger la période de purification des âmes au purgatoire. Peuvent-elles en retour intercéder pour nous ?

En vertu de la communion des saints, cette mystérieuse solidarité qui relie tous les membres de l’Église au-delà même des frontières de la mort, nous pouvons abréger la période de purification des âmes de nos proches au purgatoire. Le Catéchisme de l’Église catholique précise que « la pensée de prier pour les morts, afin qu’ils soient délivrés de leurs péchés, est une pensée sainte et pieuse » (cf 2 M 12, 45) (CEC 958). Et d’ajouter : « Notre prière pour eux peut non seulement les aider mais aussi rendre efficace leur intercession en notre faveur ». Cette dernière affirmation nous éclaire sur le degré de passivité qui caractérise les âmes du purgatoire et permet de mieux répondre à la question suivante : les âmes du purgatoire peuvent-elles intercéder pour nous ? 

À quel moment intercèdent-elles pour nous ?

« La réponse est oui », affirme à Aleteia Don Paul Denizot, recteur du sanctuaire Notre-Dame de Montligeon. Reste à savoir à quel moment le font-elles. Les grands théologiens ne sont en effet pas d’accord sur ce point. Pour saint Thomas d’Aquin, elles ne peuvent pas le faire en restant au purgatoire. « Ceux qui sont en purgatoire ne jouissent pas encore de la vision du Verbe grâce à laquelle ils pourraient connaître nos pensées et nos faits et gestes ; et c’est pourquoi nous n’implorons pas leur aide par la prière », écrit-il dans Somme Théologique.

Pour sa part, le père Philippe de la Trinité donne la réponse suivante Dans La doctrine de sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus sur le purgatoire :

« Dieu et les saints du paradis peuvent nous récompenser de ce que nous faisons pour les âmes qui sont en purgatoire et, de plus, ces âmes peuvent nous rendre elles-mêmes, dès leur entrée au ciel, ce que nous aurons déjà fait pour les délivrer plus rapidement, voire même ce que nous ferons plus tard, dans le même but, si Dieu les a précisément libérées en vue de ces futures aumônes ».

Autre est la pensée du saint curé d’Ars. « Il est certain que ces pauvres âmes ne peuvent rien pour elles-mêmes, mais elles peuvent beaucoup pour nous. Cela est si vrai qu’il n’y a presque personne qui ait invoqué les âmes du purgatoire sans avoir obtenu la grâce demandée », indique-t-il dans ses Sermons. Dans sa prière de conversion d’une âme sainte Catherine de Bologne écrit : « J’ai recours aux âmes du purgatoire, afin qu’elles présentent ma requête au Père éternel, et je sens devoir à leur intercession le succès de ma prière. »

« Leur passivité devient active qu’en réponse à notre prière pour elles »

Dans son ouvrage Le purgatoire, traverser le feu d’amour (ed. Emmanuel), le père Jean-Marc Bot donne une réponse éclairé sur cette question : 

« On peut facilement imaginer que les âmes du purgatoire vivent leur épreuve dans une prière incessante. Leur intercession pour nous est sans doute l’une des dimensions de cette prière. Mais elle n’a pas d’effet direct, comme celle des saints. […] C’est notre prière pour elles qui rend efficace leur intercession en notre faveur. Dans la mesure où nous intervenons pour les aider spirituellement, elles nous renvoient les grâces reçues, comme des réflecteurs renvoient la lumière. Leur passivité ne devient active pour nous, dans la communion des saints, qu’en réponse à notre prière pour elles. Cette manière de présenter les choses résout le problème abordé par le père Philippe de la Trinité. Elle permet de concilier les deux thèses en présence, à condition de bien souligner que l’initiative nous appartient, et qu’elle consiste avant tout à intervenir, comme le bon Samaritain, pour apporter un soulagement et un avancement à ces âmes dont la principale activité reste de recevoir ».  

Tags:
âmePrièrepurgatoire
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement