Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 26 mai |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Abus sexuels dans l’Église : plusieurs informations sidérantes en quelques heures

chasubles

© Corinne SIMON/CIRIC

Chasubles.

Cécile Séveirac - publié le 11/11/22

Plusieurs informations concernant des abus sexuels dans l’Église ont été rendues publiques ces dernières heures, créant un réel sentiment de sidération chez les fidèles.

Comme si la boite de pandore s’ouvrait. Après les révélations de Famille Chrétienne sur Mgr Santier puis les “aveux” de Mgr Ricard il y a quelques jours où les fidèles apprenaient, stupéfaits, que le cardinal français reconnaissait des actes “répréhensibles” commis sur une jeune fille de 14 ans il y a plus de trente ans, les informations sidérantes sur les abus sexuels dans l’Église se succèdent à un rythme qui a de quoi déboussoler.

Certes, elles ne sont pas toutes du même ordre et demandent à être précisées. Mais jugez plutôt. Mercredi, dans une interview à nos confrères de La Croix, Sœur Véronique Margron, présidente de la Conférence des Religieux et Religieuses de France (Corref) qui était au courant des actes de Mgr Ricard dès le mois de février dernier assurait que la victime “avait écrit au pape deux fois : la première fois il y a environ cinq ans, puis, n’ayant aucune réponse, une deuxième fois en mai-juin dernier via le nonce apostolique”. Le Vatican savait où le courrier s’est perdu.

Ce n’est pas tout. Au même moment, mercredi, le diocèse de Beauvais rendait public un premier rapport annuel émanant de la cellule d’écoute des victimes d’abus. Il révèle selon Le Parisien que 24 prêtres du diocèse de Beauvais sont mis en cause pour des actes de pédocriminalité sur la période 1950 – 2020. Si 17 d’entre eux sont décédés, sept autres sont encore en vie. “Quatre résident dans l’Oise et n’ont plus aucune charge pastorale” précise le diocèse. Une cinquantaine de victimes seraient concernées par ces abus. Le nombre de prêtres mis en cause fait frémir.

Cette douloureuse litanie a continué jeudi quand Le Parisiena révélé que Mgr Guy Terrancle, 85 ans et ancien vicaire général du diocèse de Nice, faisait l’objet d’un signalement depuis cet été par un homme d’une soixantaine d’années. Ce dernier aurait subi des viols à plusieurs reprises alors qu’il était en classe de 4ème. Le procureur de la République de Nice a demandé l’ouverture d’une enquête et une procédure canonique a également été lancée.

Quelques heures plus tard, RTL annonçait la mise en examen et la détention provisoire d’un prêtre du diocèse de Rennes, l’abbé Yannick Poligné, 52 ans, curé de la paroisse de Saint-Louis-Marie en Brocéliande (Ille-et-Vilaine), pour viol aggravé sur mineur et usage de stupéfiants. Des faits commis à Paris dans la nuit du 3 au 4 novembre 2022. L’information, rapidement confirmée par Mgr d’Ornellas, est émaillée selon plusieurs médias de détails sordides proprement révoltants.

Tags:
Abus sexuels
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement