Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 07 décembre |
Saint Ambroise de Milan
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Saint Paul, infatigable marcheur de Dieu

SAINT-PAUL-IT624465K-e1667983009706.jpg

Ref:624

Philippe-Emmanuel Krautter - publié le 08/11/22

Que de chemin parcouru par Paul de Tarse depuis la route de Damas et sa fameuse conversion. Cet infatigable marcheur ne ménagera pas, en effet, sa peine pour annoncer la Parole dans les contrées les plus lointaines…

Pour ce premier voyage missionnaire, Paul va affronter terre et mer sur pas moins de 2000 kilomètres vers les années 45-49 de notre ère. Les Actes des Apôtres relatent le début de cette mission placée sous la protection du Saint Esprit (Ac 13, 4-5) :

« Eux donc, envoyés par le Saint-Esprit, descendirent à Séleucie et de là s’embarquèrent pour Chypre ; arrivés à Salamine, ils annonçaient la parole de Dieu dans les synagogues des Juifs. Ils avaient Jean-Marc comme auxiliaire. » 

Ce trajet débute, ainsi que le précise le récit biblique, à Antioche (aujourd’hui dénommée Antakya et située au  sud de la Turquie), où les prophètes du Christ étaient réunis pour rejoindre, en une première étape, Séleucie de Piérie ; de là, ils embarquèrent pour l’île de Chypre. En cette île, ils se dirigèrent vers la ville de Salamine située sur les rives du fleuve Pedieos à quelques kilomètres de Famagouste, ville connue dès l’antiquité pour ses fameuses batailles. Paul accompagné de Barnabé et de Jean-Marc commença alors à annoncer la parole de Dieu dans les synagogues. 

Puis, quittant Chypre au niveau du port de Paphos, ils rejoignirent par mer Attalie (aujourd’hui Satalie) en Pamphylie, au sud de l’actuelle Turquie, pour atteindre la ville de Pergé, également au sud de l’actuelle Turquie à une vingtaine de kilomètres d’Antalya. Dans toutes ces villes, Paul et ses compagnons annoncent non seulement la parole, mais accomplissent également de nombreux miracles, ce qui leur valut un grand nombre de conversions. Après ce long périple, ils reprirent enfin le chemin vers leur point de départ, Antioche.

Deuxième voyage

Avec ce deuxième voyage, Paul accompagné désormais de Silas étend son expédition vers l’ouest, tout d’abord par terre en arpentant depuis Antioche la route de Tarse (ville natale de Paul) vers Derbé, Lystres, Iconium et Antioche-de-Pisidie. L’objectif premier de ce long voyage était initialement de renforcer dans la foi les frères rencontrés lors du premier voyage. Mais le trajet allait bientôt s’étendre à la mesure de la force infatigable de « l’avorton de Dieu » comme Paul se prénommait (Ac 16, 4-9) :

« Dans les villes où Paul et ses compagnons passaient, ils transmettaient les décisions prises par les Apôtres et les Anciens de Jérusalem, pour qu’elles entrent en vigueur. Les Églises s’affermissaient dans la foi et le nombre de leurs membres augmentait chaque jour. Paul et ses compagnons traversèrent la Phrygie et le pays des Galates, car le Saint-Esprit les avait empêchés de dire la Parole dans la province d’Asie. Arrivés en Mysie, ils essayèrent d’atteindre la Bithynie, mais l’Esprit de Jésus s’y opposa. Ils longèrent alors la Mysie et descendirent jusqu’à Troas. Pendant la nuit, Paul eut une vision : un Macédonien lui apparut, debout, qui lui faisait cette demande : “Passe en Macédoine et viens à notre secours.” »

Ce sera alors l’entrée en Europe avec des stations déterminantes pour l’évangélisation notamment à Thessalonique avec les fameuses lettres, puis à Athènes, l’accueil dans cette dernière cité étant plus mitigé. Au total, ce long voyage dura deux ans, de 50 à 52, sur plus de 3.000 kilomètres affrontant vents violents sur mer et terribles chaleurs sur terre. 

Troisième voyage

C’est encore l’ardent désir de retrouver et affermir dans la foi les communautés fondées lors de ses précédents voyages qui poussa Paul à reprendre la route en 53. Cette route qu’il connaît désormais bien à partir de Césarée en Judée, puis d’Antioche, le conduit à parcourir inlassablement la région de la Galatie (aujourd’hui région d’Ankara), puis la Phrygie également dans l’actuelle Turquie, avant de parvenir à Éphèse (dénommée aujourd’hui Selcuk) où il restera et affrontera de nombreuses difficultés avec le temple d’Artémis. Le récit biblique précise (Ac 20, 1-3) :

« Quand le tumulte se fut calmé, Paul fit venir les disciples et les encouragea ; puis, les ayant salués, il se mit en route pour la Macédoine. Après avoir traversé la région en adressant aux disciples de nombreuses paroles d’encouragement, il arriva en Grèce et y passa trois mois. Il allait prendre la mer pour la Syrie, lorsqu’à la suite d’un complot des Juifs contre lui, il décida de repasser par la Macédoine. » 

Paul veillera à rencontrer chacune des communautés précédemment fondées et en assurera scrupuleusement la cohésion.

Le retour vers Jérusalem comptera de nombreuses étapes où pour chacune d’entre elles Paul veillera à rencontrer chacune des communautés précédemment fondées et en assurera scrupuleusement la cohésion.

Quatrième et dernier voyage

Cet infatigable voyageur que fut Paul sur les routes de la Bible allait connaître un ultime voyage vers la capitale de l’Empire, Rome, qu’il avait tellement souhaité connaître… Mais c’est en tant que prisonnier qu’il fera cette longue route jusqu’à son martyr final. Ayant demandé à être jugé par l’empereur, étant citoyen romain, Paul embarquera alors pour un voyage maritime impressionnant en longeant les côtes des principales villes maritimes de Phénicie, Syrie, Cilicie, Pamphylie et Lycie avant d’atteindre la Crète.

Une tempête fera échouer son navire à Malte où tout l’équipage faillit périr noyé. Ce n’est finalement qu’au printemps 61 que Paul embarquera pour l’Italie où son dernier parcours à pied, toujours accompagné sous bonne garde, se terminera dans les tristement célèbres prisons romaines…

Tags:
damasSaint PaulTerre sainte
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement