Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 18 mai |
Saint Éric
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

“C’est un saint populaire mais aussi incompris” : pourquoi le Pape a choisi de s’appeler François

web-pope-francis-serious-face-low-angle-antoine-mekary-aleteia

Antoine Mekary/ALETEIA

I.Media - publié le 05/11/22

"Quand j’ai choisi de m’appeler François, je savais que je me référais à un saint très populaire, mais aussi très incompris", a confié récemment le pape François dans son discours devant les membres de la Coordination ecclésiale pour le huitième centenaire franciscain (2023-2026).

François d’Assise n’avait “pas peur d’être ridicule” pour suivre Jésus, a souligné le pape François devant les membres de la Coordination ecclésiale pour le huitième centenaire franciscain (2023-2026), qu’il a reçus au Vatican le 31 octobre 2022. Une occasion pour le pape de parler de son saint patron et de sa vision de l’Église. 

“Quand j’ai choisi de m’appeler François, je savais que je me référais à un saint très populaire, mais aussi très incompris”, a confié le pontife dans son discours. François est connu comme “l’homme de la paix, l’homme de la pauvreté et l’homme qui aime et célèbre la Création”. Mais cela est “indissociable” de sa relation avec Jésus-Christ, a-t-il insisté. 

Saint François, “un voyageur jamais immobile”

Comme saint François, le Pape a appelé la congrégation qu’il fonda à vivre à la fois l’imitation du Christ et l’amour pour les pauvres, “deux faces de la même médaille”. Il a aussi décrit son saint patron comme “un voyageur jamais immobile”, qui avait choisi “d’aller à la rencontre” du peuple, plutôt que “d’attendre à la porte”. 

Le Pape a évoqué le parcours franciscain qui sera suivi pour célébrer les 800 ans de l’ordre, sur trois ans. La première étape sera Fontecolombo, près de Rieti. C’est là qu’en 1223, François rédigea la Règle de l’ordre mendiant. Et c’est à Greccio, non loin, la même année, qu’il réalisa la première crèche de l’histoire. 

L’essentiel : l’espérance de la vie éternelle.

Pour le pontife de 85 ans, cette étape est “une invitation puissante” à redécouvrir que “le chemin de Dieu” se trouve dans “l’incarnation”, c’est-à-dire dans “l’homme”. Les deux étapes suivantes seront La Verna où le Poverello reçut les stigmates (1224) puis Assise où il mourut (1226). Une conclusion qui ramène à “l’essentiel : l’espérance de la vie éternelle”, a souligné le Pape. 

Le chef de l’Église catholique a alors constaté que l’humanité avait besoin non seulement “de justice” mais aussi de “confiance”. Dans un monde “fermé et individualiste”, c’est en effet “la foi” qui permet d’affronter les grands défis “sans capituler devant les données factuelles qui semblent insurmontables”.  

Le pape François s’est rendu lui-même à Rieti en 2016, à Greccio en 2019, et six fois à Assise : le 4 octobre 2013 ; le 4 août et le 20 septembre 2016 ; le 3 octobre 2020 ; le 12 novembre 2021 et le 24 septembre 2022.

Tags:
François d'AssisePape François
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement