Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 25 mai |
Sainte Madeleine-Sophie Barat
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

RDC : sœur Marie-Sylvie sauvagement tuée dans l’attaque d’un hôpital par des islamistes

Soeur-Marie-Sylvie-RDC-AED.jpg

AED

Sœur Marie-Sylvie, médecin, tuée par des terroristes Le 20 octobre 2022 à Maboya en RDC.

Cécile Séveirac - publié le 24/10/22

Sœur Marie-Sylvie, médecin et religieuse, a été sauvagement tuée le 19 octobre, lors d’un raid dans l’est de la République démocratique du Congo. Cette partie du pays est en proie à des attaques toujours plus sanglantes menées par des terroristes islamistes.

Une attaque d’une barbarie extrême. Dans un communiqué du 20 octobre, Mgr Sikuli Paluku, évêque du diocèse de Butembo-Beni (République démocratique du Congo) a annoncé le meurtre de sœur Marie-Sylvie Kavuke Vakatsuraki, religieuse et médecin, lors d’une attaque d’une structure de santé catholique et du couvent qui lui est attenant. Cette offensive a très certainement été orchestrée par des membres des Forces Démocratiques Alliées (ADF), un groupe islamiste venant d’Ouganda ayant prêté allégeance à l’État islamique, qui le présente comme étant sa branche en Afrique centrale. 

Son corps a été retrouvé calciné

L’assaut a été d’une barbarie extrême. Le corps de la religieuse de la congrégation des Petites sœurs de la Présentation de Notre Dame au Temple a été retrouvé calciné, et six autres personnes ont été décapitées et brûlées. Il semble par ailleurs qu’une vingtaine de personnes ont été enlevées pendant l’assaut : trois femmes enceintes, dix malades et dix membres du personnel de santé, dont potentiellement deux religieuses. Outre cet établissement de santé, les terroristes ont également pillé et détruit un hôpital protestant situé à proximité. “Les mots nous manquent, tant l’horreur a plus que franchi le seuil de la tolérance” a déclaré l’évêque de Butembo-Beni. La petite sœur a été inhumée samedi 22 octobre. 

Depuis 2013, les attaques du groupe ADF sur les civils congolais se multiplient. Il est responsable de massacres de plus en plus importants, notamment dans l’est de la RDC, dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.  Les tueries frappent systématiquement les chrétiens, majoritaires dans le pays. Les Forces Armées de la République du Congo (FARDC), aidées des forces de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation au Congo (MONUSCO), avaient tenté de neutraliser l’ADF il y a quelques années mais n’étaient pas pour autant parvenues à le démanteler. Au contraire, loin d’être anéanti, ce groupe armé est devenu une véritable milice adepte des raids dans les villages, massacrant souvent la population à l’arme blanche.

Tags:
PersécutionsRDCReligieux
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-POP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement