Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 26 novembre |
Saint Innocent d'Irkoutsk
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : Vers une célébration de Noël unifiée pour tous les orthodoxes ukrainiens

Article réservé aux membres Aleteia Premium
EPIPHANIUS

The Presidential Administration of Ukraine-(CC BY 4.0)

Le métropolite de Kiev Épiphane.

La rédaction d'Aleteia - publié le 20/10/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Jeudi 20 octobre 2022

1 – Vers une célébration de Noël unifiée pour tous les orthodoxes ukrainiens
2 – Le grand secret du jésuite Peter Gumpel 
3 – Création du département des arts du christianisme oriental au Louvre
4 – Les anglicans envisagent de lever le secret de la confession
5 – Le pape François raconte sa rencontre avec la survivante de la Shoah Edith Bruck

1Vers une célébration de Noël unifiée pour tous les orthodoxes ukrainiens

En Ukraine, les paroisses catholiques, protestantes et certaines paroisses orthodoxes célèbrent Noël le 25 décembre. L’Église orthodoxe d’Ukraine le faisait jusqu’à présent le 7 janvier, mais cette date pourrait être remise en question en raison de l’invasion russe. En cas de « circonstances pastorales » et si les fidèles le souhaitent, la date de Noël peut être avancée « à titre exceptionnel », a décidé mardi à Kiev le Saint-Synode de l’Église orthodoxe autocéphale (indépendante) ukrainienne, considérée comme schismatique par le patriarcat de Moscou. Cette démarche a pour objectif de savoir si la demande d’un changement de calendrier dans les plus brefs délais est souhaitée par une majorité de fidèles.

Les paroisses qui célèbrent la naissance de Jésus le 25 décembre doivent communiquer à la direction de l’Église le nombre de fidèles qui assistent à ces services de Noël. Le chef de cette Église, le métropolite Epiphane, s’était déjà prononcé fin 2021 en faveur d’un changement progressif vers le calendrier néo-julien, c’est-à-dire d’un déplacement de la date de Noël au 25 décembre. Il avait alors prédit que dans dix ans, la plupart des Ukrainiens fêteraient Noël le 25 décembre. Il s’agit naturellement de se démarquer de la Russie et de l’Église orthodoxe russe, qui célèbrent la naissance du Christ selon le calendrier julien. Depuis la réforme romaine du calendrier en 1582, celui-ci est en retard de 13 jours sur le calendrier grégorien occidental introduit à l’époque.

En passant au 25 décembre, l’Église orthodoxe ukrainienne suivrait le Patriarcat œcuménique de Constantinople ainsi que les Églises orthodoxes de Grèce, Roumanie, Bulgarie, Chypre, Alexandrie et Antioche. Depuis plus de 100 ans déjà, ces orthodoxes célèbrent Noël le même jour que les chrétiens catholiques et protestants. En revanche, les églises de Serbie et de Géorgie maintiennent le 7 janvier. En 2020, un sondage a montré que 77 % des Ukrainiens, de confession orthodoxe ou gréco-catholique, fêtaient la naissance de Jésus le 7 janvier. En 2017, le Parlement ukrainien a fait du 25 décembre un jour férié légal, en plus du jour de Noël orthodoxe.

Katholisch.de, allemand

2Le grand secret du jésuite Peter Gumpel

Le magazine America Magazine dédie un article hommage au jésuite allemand Kurt Peter Gumpel, décédé la semaine dernière, juste avant son 99e anniversaire, à Rome. Un érudit qui ne recherchait pas les feux de la rampe, et qui consacra toute sa carrière à la Congrégation pour les causes des saints, peut-on lire dans le texte. Sa maîtrise de l’histoire, du développement et des procédures de canonisation était reconnue comme inégalée. Le père Gumpel a guidé plus de 150 candidats à travers le processus de reconnaissance de sainteté. Mais dans le monde extérieur et dans les médias, le nom du père Gumpel sera toujours lié à sa défense vigoureuse de Pie XII. À sa mort, divers médias ont évoqué un passé resté mystérieux, entouré d’hypothèses.

L’écrivain Kenneth L. Woodward révèle son secret : le nom de famille de Peter, Gumpel, était un pseudonyme. Selon des confidences reçues, son véritable nom de famille était Hohenzollern, la dynastie royale de rois et de princes, d’électeurs et d’empereurs (1871-1918) qui a régné sur tout ou partie de l’Allemagne et de la Roumanie à partir du 11ème siècle. L’histoire raconte que Kurt Peter Hohenzollern était fils unique, et sa famille s’attendait à ce qu’il se marie et étende leur lignée royale particulière. Peter, cependant, avait à cœur de devenir jésuite.

Il demanda conseil au cardinal Eugenio Pacelli, ambassadeur du Vatican en Allemagne à l’époque. « Suis ton cœur », lui a répondu celui qui allait bientôt être élu pape Pie XII. Selon Kenneth L. Woodward, Peter Gumpel « ne voulait pas que son histoire personnelle soit en aucune façon un fardeau public pour la Compagnie de Jésus ou pour la cause de Pie XII ». Et finalement, « l’Église était sa famille, les jésuites ses compagnons, les saints sa seule royauté ». 
America Magazine, anglais

3ET AUSSI DANS LA PRESSE INTERNATIONALE…

Création du département des arts du christianisme oriental au Louvre

Grâce à un décret publié le 4 octobre le Louvre va ouvrir un « département des arts de Byzance et des chrétientés en Orient ». Deux jours plus tard, le musée préemptait une maquette du XVIIe siècle du Saint-Sépulcre.

Terre Sainte, français

Les anglicans envisagent de lever le secret de la confession

La Conférence épiscopale anglicane envisage de lever le secret de la confession lorsqu’il est question d’abus sur mineurs. C’est la proposition que ferait à l’Église d’Angleterre la Commission d’enquête indépendante sur les abus sexuels sur les enfants.

Cath.ch, français

Le pape François raconte sa rencontre avec la survivante de la Shoah Edith Bruck

« J’ai été frappé par la force de cette femme qui a trouvé dans sa vie et dans son œuvre une réponse à l’un des abîmes les plus sombres de l’Histoire ».

La Repubblica, italien

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
JésuiteNoëlUkraine
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement