Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 04 décembre |
Sainte Barbe
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Un foulard pour soutenir les femmes atteintes d’un cancer du sein

FLORENCE-GIVELET-OCTOBRE-ROSE.jpg

Florence Givelet

Florence Givelet.

Bérengère de Portzamparc - publié le 18/10/22

Florence Givelet, elle-même en rémission d’un cancer, est à l'origine d’une belle initiative pour soutenir les femmes malades: la création et la vente d’un magnifique foulard, plein de symboles et d’espérance car “L’amour se partage”.

Il y a un an, Florence Givelet de Lespinay, connue aujourd’hui sous son compte Instagram à succès extra.ordinary.mum, apprenait avec soulagement sa rémission d’un cancer du sein, triple négatif, avec deux tumeurs. Un soulagement et une joie qu’elle partage notamment avec ses nombreux abonnés sur Instagram, mais aussi la source d’un nouvel engagement pour toutes les femmes touchées par ce cancer, qu’elles soient en rémission, en soins ou au ciel. 

La dynamique mère de famille de 39 ans, également auteur à succès de la série Louis et Aimée, deux émouvants livres pour enfant sur le handicap, a cette fois imaginé un foulard pour le mois d’octobre rose, dont l’intégralité des bénéfices sera destinée à l’association Ma Parenthèse qui soutient les femmes atteintes d’un cancer du sein. « Parfois de grandes enseignes surfent un peu sur ce mois d’octobre rose pour offrir un euro sur la vente d’un t-shirt fabriqué en Chine, de notre côté, nous reverserons l’intégralité des 40 euros de ce foulard made in Rhône Alpes ! » s’amuse Florence Givelet. 

Des milliers de croix

Disponible en pré-commande, ce joli foulard « rose » est rempli de symboles. « Des seins sains et avec des cicatrices », des mains qui les soutiennent « pour tout l’amour reçu de l’entourage mais aussi pour rappeler l’importance de l’autopalpation », des cœurs « pour l’amour reçu qui se partage », des traits pour les cicatrices « mais aussi pour la vie qui continue »,  le ruban d’Octobre rose, et enfin des milliers de croix « pour toutes celles qui nous précèdent au ciel », s’illumine Florence qui n’a jamais caché le grand soutien qui lui apporte sa foi. 

Ce magnifique foulard, dessiné par l’illustratrice Claire2C, peut avoir une double destination. « Soit on l’achète pour soi, pour le porter, d’ailleurs c’est une très bonne idée de cadeau des maris à leurs femmes si je peux me permettre ! »; s’éclaffe Florence, « soit on décide de l’offrir à une femme actuellement en traitement », indique la généreuse trentenaire qui s’est rapprochée pour l’occasion des soignants de l’Hôpital Lyon Sud , « derrière nous pour cette initiative ». « L’idée est que tout foulard offert portera le nom du donateur et sera distribué par les soignants aux femmes qu’ils rencontrent au quotidien, c’est ça l’Amour qui se partage. » Et Florence de se souvenir combien tous les petits gestes reçus pendant sa propre maladie « sms, lettre, cadeau, plat cuisiné pour ma famille », l’ont touchée par leur gratuité, et consolée dans les épreuves. « J’ai vraiment pris conscience que l’Amour est ce qui se partage de plus beau, et quand ces femmes recevront ce foulard de la part d’un inconnu, j’imagine qu’elles vivront elles aussi cette expérience ». 

Lancée début octobre, l’opération connaît déjà un succès avec 130 pré-commandes : « Si nous atteignons les 200 pré-commandes, cela fera baisser le coût de production du foulard conçu 100% en Rhône Alpes », précise Florence. Il est accessible à la pré-vente sur le site internet Au fil des saisons, un atelier lyonnais de créations tenu par Constance Barbereau, une amie de Florence, qui s’est également engagée pleinement dans l’aventure. 

En ce mois d’octobre rose, voilà donc une bien belle initiative, à suivre et à partager, car assurément « l’amour se partage » !

Tags:
cancer
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement