Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 26 novembre |
Saint Innocent d'Irkoutsk
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Quelles sont les conditions pour être déclaré docteur de l’Église ?

Sainte Therese de Lisieux

Fred de Noyelle / Godong

Sainte Thérèse de Lisieux

Anna Ashkova - publié le 18/10/22

Il y a 25 ans, le 19 octobre 1997, sainte Thérèse de Lisieux était proclamée docteur de l’Église par Jean Paul II. Aujourd’hui, ils sont 37 saints à avoir cette dénomination. Mais comment obtient-on ce titre ?

L’Église crée officiellement le titre de docteur de l’Église en 1295. Les premiers à le recevoir sont saint Ambroise, saint Augustin, saint Jérôme et saint Grégoire le Grand. Trois siècles plus tard, en 1567, saint Pie V complète cette liste avec saint Thomas d’Aquin. L’année suivante les « quatre Pères de l’Église grecque » (saint Athanase, saint Basile le Grand, saint Grégoire de Nazianze et saint Jean Chrysostome) s’ajoutent à cette liste. Ils sont ensuite rejoints par saint Bonaventure en 1586. À partir du XVIIIe siècle, le titre, plus fréquemment donné, est accordé à saint Anselme de Cantorbéry, saint Isidore de Séville, saint Pierre Chrysologue et saint Léon Ier dit le Grand

Au XIXe, neuf autres saints sont proclamés docteurs de l’Église : Pierre Damien, Bernard de Clairvaux, Hilaire de Poitiers, Alphonse de Liguori, François de Sales, Cyrille d’Alexandrie, Cyrille de Jérusalem, Jean Damascène et Bède le Vénérable. Le XXe et XXIe siècles font la part belle aux médiévaux et aux modernes, à l’exception de deux orientaux anciens, le syrien Ephrem et l’arménien Grégoire de Narek. Saint Pierre Canisius, saint Jean de la Croix, saint Robert Bellarmin, saint Albert le Grand, saint Antoine de Padoue, saint Laurent de Brindisi, saint Jean d’Avila… La liste se rallonge et compte même quatre femmes :  sainte Thérèse d’Avila, sainte Catherine de Sienne, sainte Thérèse de Lisieux et sainte Hildegarde de Bingen. Après la proclamation en janvier 2022 de saint Irénée de Lyon, l’Église catholique compte 37 docteurs. Mais pour obtenir ce titre, ces saints et saintes ont dû répondre à plusieurs critères.  

Doctrine éminente, sainteté de vie et élection de la part du Pape

Avant tout, il ne faut pas confondre les Docteurs de l’Église avec les Pères de l’Église, même si certains saints, comme saint Ambroise de Milan ou saint Augustin, portent ces deux dénominations. Les Pères de l’Église sont les penseurs dont les écrits constituent les bases de la doctrine de l’Église elle-même. Tandis que le terme de docteur de l’Église s’applique aux théologiens, philosophes ou écrivains ayant enrichi significativement la doctrine de l’Église tant au niveau philosophique que spirituel. « L’Église attribue officiellement ce titre à des théologiens auxquels elle reconnaît une autorité particulière de témoins de la doctrine, en raison de la sûreté de leur pensée, de la sainteté de leur vie, de l’importance de leur œuvre », indique la Conférence des évêques de France.

Benoît XIV, qui fut pape entre 1740 et 1758, explicita les conditions requises pour devenir docteur, toujours à titre posthume. Les critères sont au nombre de trois : doctrine éminente ; sainteté de vie ; élection de la part du Souverain Pontife ou par le Concile Général. « Un docteur de l’Eglise est un saint dont l’éminence de la pensée théologique et spirituelle est reconnue comme ayant enrichi significativement la doctrine de la foi chrétienne », précise à Aleteia frère Elie Ayroulet, vice-postulateur de la cause du doctorat d’Irénée de Lyon, professeur de patristique et vice-doyen de la faculté de théologie de l’Université Catholique de Lyon. « Outre la sainteté de vie, c’est le degré d’excellence et la pertinence de la doctrine qui retient l’attention. La doctrine doit être sûre, originale, et avoir un rayonnement et une influence dans l’Église vérifiés au cours des âges. À un moment donné, l’Église peut estimer opportun de mettre en avant la doctrine spirituelle et théologique d’un saint parce qu’elle la considère comme pertinente et d’actualité pour la foi des baptisés », souligne-t-il. 

En pratique, la Congrégation des causes des saints reçoit des lettres postulatrices de ceux plaidant ce titre pour un saint. La Congrégation pour la doctrine de la foi est aussi consultée. Après ces votes, la proposition du titre est soumise au Pape ou au Concile général, seules autorités habilitées à proclamer un docteur de l’Église. S’ils valident la proclamation, souvent par lettre apostolique, elle fait alors l’objet d’une célébration solennelle. Le calendrier liturgique réserve ensuite des mentions spéciales pour célébrer les docteurs de l’Église. 

Tags:
Docteur de l'Église
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement