Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 04 décembre |
Sainte Barbe
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Irlande : les mères au foyer bientôt supprimées de la Constitution ?

BELFAST-NORTHERN-IRELAND-shutterstock_770988847.jpg

Shutterstock I Ana Candida

Belfast (Irlande du Nord).

Mathilde de Robien - publié le 17/10/22 - mis à jour le 18/10/22

Le Premier ministre irlandais a annoncé qu'un référendum serait organisé en 2023 pour abroger un article de la Constitution irlandaise concernant les mères au foyer.

Le gouvernement irlandais souhaite modifier deux articles de la Constitution faisant allusion au statut de la mère au foyer, arguant que le texte actuel va à l’encontre de l’égalité des sexes.

Le premier alinéa de l’article 41.2 de la Constitution irlandaise stipule que l’État irlandais « reconnaît que par sa vie au sein du foyer, la femme apporte à l’État un soutien sans lequel le bien commun ne peut être réalisé ». Un bel hommage pour les mères au foyer, qui voient leur vocation et leur travail reconnus par l’État comme étant au service de leur famille mais aussi du bien commun. L’alinéa 2 précise ensuite que l’État « s’efforce, en conséquence, de faire en sorte que les mères ne soient pas obligées par la nécessité économique d’exercer un travail au détriment de leurs devoirs domestiques ».

Des articles jugés dépassés par le Premier ministre irlandais, Micheal Martin, qui a annoncé devant une commission parlementaire qu’un référendum serait organisé en 2023 pour abroger l’article 41.2 de la Constitution irlandaise. Ivana Bacik, la dirigeante du Parti travailliste, a quant à elle décrit l’article comme un « stéréotype de genre dépassé » qui n’avait « pas sa place dans un texte constitutionnel ».

Une question qui fait débat en Irlande. Pour l’opposition, l’article controversé reconnaît simplement le travail inestimable des mères au foyer. Selon elle, il exprime une vérité universelle et intemporelle en reconnaissant que par sa mission auprès de sa famille, la femme apporte à l’État un soutien indispensable à la réalisation du bien commun.

Une nouvelle définition de la famille

Le rapport, émanant de l’Assemblée des citoyens sur l’égalité des sexes, propose donc de supprimer l’article en question et de le remplacer par « un langage qui n’est pas spécifique au sexe ». Les auteurs vont plus loin en préconisant de modifier également une série d’articles, afin que la notion de vie familiale soit élargie, et ne se limite plus à la famille conjugale. Une définition qui se veut plus proche de la réalité de l’Irlande (où 25% des familles sont monoparentales), mais qui dévalorise l’institution du mariage.

Tags:
Familleirlande
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement