Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 27 novembre |
Saint Innocent d'Irkoutsk
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Le nombre vertigineux de tout-petits exposés aux écrans

child-tv.jpg

LookerStudio I Shutterstock

Mathilde de Robien - publié le 07/10/22

Malgré les recommandations des médecins, presque neuf familles sur dix exposent leur enfant de moins de 2 ans aux écrans.

Des résultats qui sonnent comme une très mauvaise note pour les parents français. « Consignes non respectées », lirait-on sur le bulletin parental. En effet, alors que les recommandations nationales et internationales incitent les parents à ne pas exposer leur enfant aux écrans avant l’âge de 2 ans, une récente étude dévoile que seuls 13,5 % des foyers respectent cette préconisation. Par déduction, 86,5% des foyers exposent leur enfant aux écrans avant l’âge de 2 ans. Cela représente près de neuf familles sur dix.

Des résultats révélés par l’étude Elfe ce jeudi 6 octobre. Lancée en 2011, l’étude Elfe est la première étude longitudinale française d’envergure nationale. Portée par l’Ined et l’Inserm, elle s’intéresse au développement d’un panel de 18.000 enfants, nés en France métropolitaine en 2011, sur une durée de 20 ans. L’objectif de cette vaste étude est d’aider à définir des stratégies pour améliorer le développement, la santé et la socialisation des enfants, et à formuler des recommandations de politiques sociales et de santé publique. A mi-parcours, elle a présenté de nouveaux résultats ce jeudi 6 octobre, dont ce suivi inédit de l’exposition des tout jeunes enfants aux écrans. Une exposition mesurée auprès de 13.000 enfants âgés de 2 ans et extrapolée à l’ensemble de la génération d’enfants nés en 2011. Parmi les écrans les plus regardés, c’est la télévision qui arrive en tête.

Le suivi des recommandations varie fortement d’une famille à l’autre. Les parents séparés, les mères âgées de moins de 40 ans, les parents avec un niveau d’études faible ou les parents nés à l’étranger sont plus enclins à exposer leur enfant aux écrans de manière trop précoce.

Règle des 3-6-9-12

Pourtant, de nombreuses études scientifiques ne cessent d’alerter sur les troubles liés à une exposition excessive aux écrans : surpoids, troubles du sommeil, troubles du langage, de la concentration, de la vue, du comportement…

Même après deux ans, l’Inserm recommande de limiter l’utilisation des écrans à une heure par jour au maximum, d’adapter les programmes à l’âge de l’enfant et de l’accompagner dans l’usage des écrans. Afin d’aider les parents à poser un cadre à leur enfant pour un bon usage des écrans, le psychiatre Serge Tisseron a imaginé en 2008 la règle des 3-6-9-12, articulée autour des quatre étapes essentielles de la vie d’un enfant : l’admission en maternelle, l’entrée au CP, la maîtrise de la lecture et de l’écriture, et le passage au collège. Sa règle n°1 : pas d’écran avant 3 ans. Serge Tisseron rappelle que jouer avec son enfant est la meilleure façon de favoriser son développement. Au contraire, la télévision allumée nuit aux apprentissages, même s’il ne la regarde pas.

Tags:
écransEnfants
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement