Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 05 décembre |
Sainte Barbe
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

« La connaissance de soi-même ouvre à la relation avec Dieu », rappelle le Pape

Pope-Francis-Audience-October-05-2022-Antoine-Mekary-ALETEIA-AM_1105.jpg

Antoine Mekary | ALETEIA

I.Media - publié le 05/10/22

"L’oubli de la présence de Dieu dans notre vie va de pair avec l’ignorance sur nous-mêmes, les caractéristiques de notre personnalité et nos désirs les plus profonds", a expliqué le pape François lors de l’audience générale du 5 octobre 2022, tenue sur la place Saint-Pierre.

Poursuivant ce mercredi 5 octobre sa série d’enseignements sur le discernement, le pape François s’est arrêté sur la « connaissance de soi-même ». « Souvent, nous ne savons pas discerner parce que nous ne connaissons pas suffisamment et ne savons pas non plus ce que nous voulons vraiment », a regretté le Pape. Il a rappelé la nécessité d’un « patient travail d’introspection », qui requiert la capacité de s’arrêter, de « désactiver le pilote automatique, pour prendre conscience de notre façon de faire, des sentiments qui nous habitent, des pensées récurrentes qui nous conditionnent, souvent à notre insu ». 

Il a souligné l’importance de faire « la distinction entre les émotions et les facultés spirituelles ». Le fait de dire « ‘Je sens’ n’est pas la même chose que ‘Je suis convaincu’ ; ‘Je me sens de’ n’est pas la même chose que ‘Je veux’ », a expliqué le pape François, en invitant à « se rendre compte à quel point la vision que nous avons de nous-mêmes et de la réalité est parfois erronée ». Il a précisé que « s’en rendre compte est une grâce ».

Audience générale du pape François du 5 octobre 2022.

Tirant la métaphore des programmes informatiques, le pape François a expliqué que « la vie spirituelle a aussi ses ‘mots de passe’ : il y a des mots qui touchent le cœur parce qu’ils font référence à ce à quoi nous sommes le plus sensibles ». Avertissant contre le risque de se disperser vers « des choses désordonnées, présentées avec une importance excessive », le Pape a souligné que « le tentateur connaît bien ces mots-clés, et il est important que nous les connaissions aussi, pour ne pas nous retrouver là où nous ne voulons pas être ».

Vigilance face aux conditionnements extérieurs

L’attraction pour des choses « illusoires » risque de laisser « un sentiment de vide et de tristesse », par exemple quand un jeune mobilise toute son énergie pour un diplôme lié à une ambition personnelle et non pas lié au service de la communauté. « C’est un signal que nous avons pris un chemin qui n’est pas la bonne voie, et qui nous laisse désorienté », a expliqué François. 

Le pontife argentin a donc martelé qu’il est « important d’apprendre à se connaître, de connaître les mots de passe de notre cœur, ce à quoi nous sommes le plus sensibles, de se protéger de qui se présente avec des mots persuasifs pour nous manipuler », a-t-il averti. « Souvent, dans la télévision et la publicité, des slogans nous orientent dans une direction et nous ne laissent pas libres », a averti le Pape, invitant à garder une saine distance par rapport aux « provocations du moment ».

François a donc rappelé l’importance de « l’examen de conscience », en conservant « la bonne habitude de relire dans le calme ce qui se passe dans notre journée, en apprenant à noter dans nos évaluations et nos choix ce à quoi nous accordons le plus d’importance, ce que nous cherchons et pourquoi, et ce que finalement nous avons trouvé », en posant toute sa journée sous le regard de Dieu.

« Seul le Seigneur peut nous donner la confirmation de ce que nous valons. Il nous le dit chaque jour de la croix : il est mort pour nous, pour nous montrer combien nous sommes précieux à ses yeux. Aucun obstacle ou échec ne peut empêcher sa tendre étreinte », a assuré le pape François.

Douze citations des grands saints pour apprendre à bien discerner :

Tags:
Audience généralediscernementPape François
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement