Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 03 décembre |
Saint François-Xavier
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : Le patron d’Apple rencontre le pape François

Article réservé aux membres Aleteia Premium
000_32KL7Q8-1.jpg

AFP

Le pape François et Tim Cook, PDG d'Apple, le 3 octobre 2022.

La rédaction d'Aleteia - publié le 04/10/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Mardi 4 octobre 2022

1 – Tim Cook, PDG d’Apple, rencontre le pape François
2 – Ordre de Malte : « Le pouvoir du Grand Maître n’a plus de barrières »
3 – L’Église russe affirme que ses relations avec le Vatican sont gelées
4 – Le cardinal Koch annule son voyage en Allemagne
5 – Au Portugal, des questions sur Mgr Belo, Prix Nobel de la Paix

1Tim Cook, PDG d’Apple, rencontre le pape François

Le pape François a reçu pour la deuxième fois le patron d’Apple, l’Américain Tim Cook, le 3 octobre. Leur première rencontre au Vatican remontait au mois de janvier 2016. Comme il est de coutume, rien n’a filtré de cette audience privée entre le pontife argentin et le PDG de la marque à la pomme, cotée en bourse à plus de 3.000 milliards de dollars. Mais on sait que le pape a à cœur de rencontrer les leaders de l’économie numérique.

En juin dernier, il a ainsi reçu Elon Musk, le patron excentrique de Tesla et de Space X. En 2016 aussi, Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook ou bien Eric Schmidt – de Google – étaient venus au Vatican. Une manière peut-être pour le pontife argentin de leur partager ses craintes et espérances pour l’avenir du monde numérique.

L’article du National Catholic Register explique que Tim Cook, avant de voir le pape, était passé par Naples où il a pris la parole devant des étudiants pour parler « intelligence artificielle » et « réalité augmentée ». Pour lui, ces technologies vont bouleverser encore un peu plus la vie ordinaire des gens. Et l’excitation du patron d’Apple pour cette ère nouvelle ne se retrouve pas forcément chez François. En novembre 2020, le pape argentin avait d’ailleurs demandé de prier spécialement pour que « les progrès de la robotique et de l’intelligence artificielle soient toujours au service de l’être humain ». Il avait ajouté : « nous pourrions dire : “soient humains” ». C’est sans doute ce qu’il aura rappelé à Tim Cook hier. 

NCRegister, anglais

2 Ordre de Malte : « Le pouvoir du Grand Maître n’a plus de barrières »

Interrogé par le site Cicero, le journaliste allemand Constantin Magnis, auteur d’un livre sur la crise que traverse l’Ordre de Malte, donne un éclairage nouveau sur l’imposition de la nouvelle constitution de l’Ordre par le pape François, qu’il voit comme l’effet d’une longue lutte de pouvoir au sein de l’Ordre entre les Allemands, les plus riches et puissants, alliés aux Suisses, aux Anglais et aux Français d’un côté et de l’autre les Italiens, les Américains et les « profès » (les religieux de l’Ordre).

Le premier camp, s’appuyant sur l’important réseau allemand des « Malteser », défend une direction plus laïque de l’Ordre, tournée uniquement vers sa mission humanitaire. Les Allemands n’ont cessé de mettre en cause le mode de gouvernance de l’Ordre, confié aux seuls chevaliers profès. « Certains d’entre eux [les profès, ndlr] vivent toujours de manière si princière dans le Palais Magistral romain, comme si la Révolution française n’avait jamais eu lieu », affirme Constantin Magnis, évoquant des rumeurs peu flatteuses qui courent sur eux.

La réforme entreprise par François, estime-t-il, leur donne encore plus de pouvoir alors que le camp allemand demandait une réelle décentralisation. « Le pouvoir du Grand Maître n’a plus de barrières », assure-t-il. Grâce à « un très bon lobbying des Italiens », le pape est allé dans leur sens, notamment parce qu’il a été rebuté par la richesse des Allemands. Dès lors, il aurait donné les pleins pouvoirs à un camp où le traditionalisme italien s’allie avec le conservatisme américain, un paradoxe selon le journaliste. Qui s’explique par le passé du pape, qui aurait eu « un épisode » en Argentine avec des membres de l’Ordre qui auraient tenté « de le renverser » à l’époque où il était archevêque de Buenos Aires.

Cette reprise en main par le Vatican de l’Ordre, ramené désormais à son statut d’ordre religieux centralisé, rend son avenir précaire. Car, affirme-t-il, « si les choses tournent mal, il [le Vatican, ndlr] peut toujours avaler l’Ordre en entier ». 

Cicero, allemand

3ET AUSSI DANS LA PRESSE INTERNATIONALE…

L’Église russe affirme que ses relations avec le Vatican sont gelées

« Ces derniers temps, malheureusement, je dois dire que nos relations sont pratiquement gelées » a confié le « Ministre des affaires étrangères » du patriarcat de Moscou, le métropolite Antoine, à l’antenne d’une émission sur Russie-24. 

Interfax, anglais

Le cardinal Koch annule son voyage en Allemagne 

Le responsable du conseil pour la promotion de l’unité des chrétiens a annulé un déplacement en Allemagne après des réactions négatives — notamment d’évêques — suite à sa sortie sur le Synode allemand. 

The Pillar, anglais

Au Portugal, des questions sur Mgr Belo, Prix Nobel de la Paix

Les évêques portugais ont présenté ce weekend leurs excuses sur des années d’abus ce weekend. Une séquence délicate dans laquelle s’insèrent les révélations concernant Mgr Belo, rapporte The Washington Post. 

The Washington Post, anglais

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
Ordre de MaltePape FrançoisRussietechnologie
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement