Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 09 décembre |
Sainte Léocadie
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : En Ukraine, la faible marge de manœuvre de François

Article réservé aux membres Aleteia Premium
000_327H8NL.jpg

RONALDO SCHEMIDT | AFP

La rédaction d'Aleteia - publié le 03/10/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Lundi 3 octobre 2022

1 – En Ukraine, la faible marge de manœuvre de François
2 – « Heureux les Nicaraguayens qui ont été assassinés », lance le président de l’Association dominicaine des journalistes et écrivains
3 – L’ONU demande au Vatican une enquête sur Mgr Belo
4 – Le Jubilé 2025 est aussi un business 
5 – La diplomatie vaticane en Asie centrale

1En Ukraine, la faible marge de manœuvre de François

« Moscou écoute attentivement ce que dit le pape François, même si le Kremlin s’attendrait à des propos beaucoup plus proches de ses positions », affirme Myroslav Marynovych, vice-recteur de l’Université catholique de Lviv, dans un entretien à Radio Maria. Le spécialiste des relations entre religion et société et militant des droits de l’homme explique pourquoi il a demandé en juin dernier la médiation du pape pour la libération de prisonniers : l’échange de prisonniers reste « une priorité », car « les conditions de détention en Russie incluent diverses formes de torture : par conséquent, chaque jour d’emprisonnement se transforme en enfer ». Et d’assurer que telle est également la priorité du pontife, qui « ne peut certainement pas encourager l’envoi d’armes ».

Il explique néanmoins que la marge de manœuvre du chef de l’Église catholique est faible : « La guerre actuelle ne ressemble en rien à la crise de Cuba de 1962 où l’action de Jean XXIII a permis d’éviter le pire. Tant les États-Unis que l’URSS ne voulaient pas de confrontation militaire et accueillaient favorablement l’intervention du pape. Pour la Russie d’aujourd’hui, le conflit est un levier politique. Poutine pourrait faire taire les armes en un clin d’œil, mais à chaque fois, il place la barre plus haut pour obliger le monde à accepter ses règles du jeu ». Actuellement, « François ne peut faire appel qu’à la raison et à la compassion, éléments sans prise sur Poutine qui est animé par un désir de vengeance et un esprit impérialiste », ajoute Myroslav Marynovych. L’expert souligne aussi que « la peur renforce l’agresseur » et que « tant que la Russie n’abandonnera pas l’idée de réintégrer l’Ukraine dans son orbite, les négociations ne seront qu’un simulacre ». En résumé, « aujourd’hui, aimer les Russes signifie les aider à ouvrir les yeux sur les crimes qu’ils ont commis ». 

Radio Maria, italien

2« Heureux les Nicaraguayens qui ont été assassinés »

« Laïcs catholiques dominicains, nous contemplons avec une grande inquiétude les persécutions du gouvernement nicaraguayen, dirigé par Daniel Ortega, contre l’Église catholique de ce pays frère », écrit José Gomez Cerda, président de l’Association dominicaine des journalistes et écrivains. Dans sa tribune, il revient sur le conflit ouvert entre le dictateur Daniel Ortega et l’Église catholique, une crise qui s’est intensifiée avec l’arrestation en août dernier d’un évêque du Nicaragua. Mais ce n’est pas le seul événement tragique puisque le gouvernement d’Ortega a aussi expulsé les Missionnaires de la Charité du pays, fermé de nombreuses stations de radio diocésaines et emprisonné d’autres prêtres pour avoir été considérés comme critiques du régime, déplore José Gomez Cerda.

Par ailleurs, le pouvoir « a continué de violer les droits de réunion et d’association et la liberté religieuse. Cette année seulement, ils ont annulé le statut juridique de 1.112 organisations de défense des droits de l’homme et associations professionnelles », énumère-t-il, avant de rappeler l’appel des évêques du pays à prier « intensément pour demander à Dieu la grâce d’arrêter le harcèlement qui les empêche de vivre et d’exprimer leur foi dans la paix et la liberté ». 

Et de conclure par ce vibrant message : « Heureux les Nicaraguayens qui ont été assassinés, emprisonnés, déportés et persécutés par la dictature de Daniel Ortega, pour avoir défendu leur Église catholique ! »

Acento, espagnol

3ET AUSSI DANS LA PRESSE INTERNATIONALE…

L’ONU demande au Vatican une enquête sur Mgr Belo

Accusé d’avoir commis des agressions sexuelles sur mineurs dans les années 1980 et 1990, Mgr Belo, prix Nobel de la paix 1996 pour son action au Timor oriental, a été sanctionné en 2020 par le Vatican. Selon l’agence AP, la porte-parole des Nations unies soutient une enquête pour faire la lumière sur cette affaire. 

AP, anglais

Le Jubilé 2025 est aussi un business 

La ville de Rome se prépare à accueillir des millions de pèlerins à l’occasion du Jubilé 2025. Un événement qui aura des retombées économiques importantes. 

La Repubblica, italien

 La diplomatie vaticane en Asie centrale

Deux semaines après le voyage du pape au Kazakhstan, un long article publié dans The Diplomat analyse comment la diplomatie vaticane entend agir dans cette région du monde. 

The Diplomat, anglais

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
NicaraguaPape FrançoisUkraine
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement