Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 21 février |
Saint Pierre Damien
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Deux habitudes à prendre pour résister à la « tristesse du diable »

PRAYER

AFP

Philip Kosloski - publié le 03/10/22

Saint François d'Assise, fêté le 4 octobre, a expliqué comment le diable fait tout ce qu'il peut pour nous empêcher d'avoir une sainte joie et donc d’atteindre le bonheur. Pour y faire face, il appelle à prendre deux habitudes redoutablement efficaces.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour que Aleteia reste gratuit et faire rayonner l’espérance qui est en vous,
Faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec réduction fiscale)

Nous voulons tous être heureux. Mais si cette quête du bonheur est commun à tous les êtres humains, il nous échappe souvent avec cette impression de faire tout ce que le monde nous dit de faire pour être heureux pour finalement découvrir que ces recettes ne satisfont pas notre âme. Un constat qui fait surgir en chacun un sentiment de tristesse. Pour saint François d’Assise, cette inclinaison appartient au diable. Il résume sa pensée dans une série de Conférences monastiques, relatées par le prêtre américian Francis Xavier Lasance dans son ouvrage édité aux États-Unis With God: A Book of Prayers and Reflections (Avec Dieu : un livre de prières et de réfléxions) :

Il n’y a que le diable et ses partisans qui doivent être tristes. Nous, au contraire, devons toujours nous réjouir dans le Seigneur.

Il développe ensuite ses pensées, en suggérant deux habitudes pour combattre la tristesse du diable :

Toujours, mes Frères bien-aimés, ayez une sainte joie en Dieu, à la fois intérieure et extérieure. Si le serviteur de Dieu s’efforce d’avoir et de garder la joie spirituelle, qui jaillit d’un cœur pur et s’acquiert par de ferventes prières, alors les démons ne peuvent pas lui faire de mal. Ils sont forcés de dire : « Puisque ce serviteur de Dieu se réjouit à la fois de la tribulation et de la prospérité, nous ne pouvons pas trouver une entrée dans son cœur, et nous ne pouvons pas lui nuire ».

Se concentrer « sur la prière et la pureté du cœur »

Saint François était convaincu que le diable ferait tout ce qu’il pourrait pour empêcher d’avoir une sainte joie. « Si nous voulons combattre cette tristesse, nous devons nous concentrer sur la prière et la pureté du cœur », disait-il. Et de développer : 

C’est pourquoi, mes frères bien-aimés, comme cette sainte joie vient de la pureté du cœur et de la pureté de la prière continuelle, nous devons principalement nous efforcer d’acquérir ces deux vertus, afin d’avoir ainsi cette joie extérieure et intérieure que je désire tant et j’aime tant voir et ressentir, à la fois pour moi et pour vous.

Ainsi, selon saint François d’Assise, le diable et le monde ne peuvent pas fournir ce type de bonheur. C’est une joie qui peut supporter n’importe quelle épreuve, car c’est une joie qui ne se trouve qu’en Dieu.

Tags:
DiableFrançois d’Assise
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement