Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 06 décembre |
Saint Nicolas de Myre
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

La route de la Sainte Famille, premier témoin de l’adversité subie par Jésus

1200px-the_flight_into_egypt-1500_vittore_carpaccio.jpg

Domaine public

La fuite en Égypte, Vittore Carpaccio, 1500, National Gallery of Art, Washington.

Philippe-Emmanuel Krautter - publié le 27/09/22

Parcourant les routes de la Bible, quelle plus belle évocation que celle empruntée par la Sainte Famille ? C’est cette route qui la mena vers l’Égypte lorsqu’elle dut fuir la répression décidée par le roi Hérode à son encontre, faisant ainsi la preuve de l’adversité subie par le Fils de l’Homme dès son plus jeune âge…

Jésus vient de naître dans une grotte de Bethléem, la scène est connue de tous. Mais la suite de cette histoire demeure plus cachée, au point que de nombreuses questions demeurent. En effet, alors que les rois mages avaient pris un autre chemin afin de ne pas divulguer au roi Hérode le lieu où se trouvait le divin enfant, l’ange du Seigneur apparût à Joseph en songe et lui intima  (Mt 2, 13) : 

« Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. »

C’est alors, nous précise Matthieu, seul évangéliste à avoir relaté ces faits tragiques, que Joseph se leva en pleine nuit et obéit à l’ordre céleste. Il prit son enfant et son épouse Marie et « se retira en Égypte »… Les évangiles n’en disent pas plus si ce n’est que la Sainte Famille resta dans ce pays « jusqu’à la mort d’Hérode, pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : D’Égypte, j’ai appelé mon fils ». (Mt 2, 15)

Quelle fut donc cette route que dut ainsi prendre Jésus avec son père et sa mère face à ce danger terrible ?

Un chemin historiquement identifiable

Face au silence des textes bibliques, nous aurions pu croire que ce chemin était perdu à jamais de la mémoire des hommes. Or, depuis 2014, le ministère du tourisme égyptien défend l’idée de faire reconnaître officiellement par l’Unesco le chemin parcouru par la Sainte Famille lors de sa fuite et de l’inscrire ainsi au patrimoine de l’humanité. En concertation avec le Saint-Siège, l’État égyptien a, pour ce faire, présenté un véritable parcours intitulé « Le voyage de la Sainte Famille ». Constitué de sept étapes, ou 25 selon les divisions, ce parcours de la Sainte Famille repose essentiellement sur la mémoire historique de l’Église copte et sur des documents remontant pour certains au IVe siècle. 

Les chercheurs estiment de nos jours que ce voyage aurait duré plus de deux ans correspondant à la volonté radicale du roi Hérode de massacrer tous les enfants de moins de deux ans.

Les chercheurs estiment de nos jours que ce voyage aurait duré plus de deux ans, correspondant à la volonté radicale du roi Hérode de massacrer tous les enfants de moins de deux ans. Le terme du voyage peut être également estimé, puisque la Bible précise que Jésus y « resta jusqu’à la mort d’Hérode ». Ce long voyage aurait ainsi duré plus de deux années à pied et à dos d’âne, certaines traditions évoquant les poursuites incessantes d’ennemis à leur recherche tout au long du trajet…

La Sainte Famille aurait ainsi sillonné le Sinaï par sa côte orientale, puis le delta du Nil pour se diriger vers Wadi el-Natrun (au nord-ouest du Caire), et s’arrêter aux portes mêmes du Caire avant de revenir par la Haute-Égypte en Galilée, soit près 3.500 kilomètres. 

Depuis 2014, nombre de sites, monastères et églises jalonnant la route de la Sainte Famille ont été restaurés, voire réouverts, dont « La grotte de la Vierge Marie » en 2018 située à proximité de « l’arbre de Marie » à el-Matariya, où la Sainte Famille aurait trouvé refuge.

Un parcours en étapes 

Ce parcours identifié débuterait par Farama en Basse-Égypte ou, selon les itinéraires, par Samanoudà, environ 140 kilomètres au nord-est du Caire dans le gouvernorat de Gharbeya. En ces lieux, la Sainte Famille serait demeurée selon la tradition copte 17 jours, et Marie y aurait aidé une boulangère… 

Puis, celle-ci se serait dirigée vers Tell Basta (Boubatis) selon les textes coptes — où Joseph aurait creusé un puits en raison de l’importante chaleur des lieux, situés dans le Delta du Nil. Viennent ensuite des sites identifiés par la tradition copte tels celui de Burullus et son monastère de Sainte-Damienne datant du IIIe siècle, celui de el-Matareya (banlieue du Caire) correspondant à l’antique Heliopolis, où la famille en fuite se serait abritée à l’ombre d’un arbre nommé depuis « l’arbre de la Vierge » ou encore Jabal al-Tayr et l’église de la Vierge Marie dans la province de Minya. A ces étapes peuvent être également ajoutées le site de Sakha dans le Delta conservant l’empreinte du pied de l’Enfant Jésus ou encore l’église de Maadi…

Le voyage se termine à  Assiout en Haute-Égypte avec le monastère de la Vierge Marie Al-Muharraq situé au sud du Caire à environ 330 km, l’un des lieux de culte les plus anciens et le plus sacré pour les Coptes. 

Au terme de ce long voyage, rappelons la méditation offerte par le pape François lors de son Angélus du 29 décembre 2013 :

« La fuite en Égypte, à cause des menaces d’Hérode, nous montre que Dieu est là où l’homme est en danger, là où l’homme souffre, là où il fuit, là où il fait l’expérience du refus et de l’abandon ; mais Dieu est aussi là où l’homme rêve, espère rentrer libre dans sa patrie, fait des projets et des choix en faveur de la vie et la dignité, pour lui-même et pour sa famille. »

Tags:
BibleÉgypteSainte Famille
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement