Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 04 décembre |
Sainte Barbe
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

30 ans, des boulots gratifiants, ils quittent tout et partent en mission en Afrique

Valentin-et-Guillemette-DURAND.jpg

Courtesy of Valentin et Guillemette Durand.

Mathilde de Robien - publié le 24/09/22

Valentin et Guillemette Durand, jeunes trentenaires lyonnais, quittent leurs familles, leurs amis et leur travail pour se mettre au service de leur prochain, à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Dès leur préparation au mariage, Valentin et Guillemette ont ressenti cet appel à se mettre au service des autres, et notamment des plus pauvres. Diplômés tous deux de l’école de commerce de Grenoble, ils se marient en juillet 2019. Leur rythme de vie s’accélère, ne laissant guère de place à cette intuition née quelques mois plus tôt. Des boulots prenants dans des start-ups dans le domaine de la finance, lui dans l’analyse de données, elle dans les relations clients, la naissance de Mahault, les confinements successifs… Tout ceci éloigne leur désir d’aider les autres. Ils pensent sérieusement à s’investir dans des associations caritatives mais, pris dans le quotidien, ne trouvent pas le temps.

Jusqu’au jour où, recevant un ami à dîner, ce dernier évoque l’association Fidesco. Cela a été un déclic. « Il nous a tout de suite paru évident que partir en mission humanitaire réunissait tout ce dont nous avions envie : une disponibilité totale à l’égard de notre prochain, et un engagement qui ait du sens », confient Valentin et Guillemette.

Un long discernement

Après l’intuition est venu le temps du discernement. Durant les semaines pendant lesquelles ils mûrissent leur projet, les motivations de Valentin et Guillemette évoluent. Si au début le couple était porté par l’envie de donner du sens à leur existence, d’accomplir une mission en lien avec leurs valeurs et de reporter à plus tard une vie routinière, Valentin et Guillemette ont finalement développé, accompagnés par Fidesco, une réflexion sur le don de soi. « Nous avons compris que ce qui est important, dans la mission, c’est d’aller à la rencontre de l’autre, d’être là, disponible, présent, sur place, avec l’autre, au lieu de chercher à être utile et performant. Nous ne sommes pas là pour sauver le monde, mais pour nous rendre disponible à notre prochain. Les moments passés ensemble, c’est ce que retiennent les locaux, plutôt que telle construction édifiée ou tel projet réalisé », précise Valentin.

Au fur et à mesure de l’élaboration de leur projet, Valentin et Guillemette n’ont pas les mêmes appréhensions. Si Valentin ne doute de rien, Guillemette se projette davantage et est plus soucieuse de partir, notamment avec leur fille âgée d’un an seulement. Une complémentarité qui a eu finalement raison des préoccupations de Guillemette : « Nous sommes sereins tous les deux, Abidjan est une grande ville, et nous avons hâte de pouvoir partager cette expérience d’ouverture à l’autre et de simplicité avec Mahault », confient-ils.

Les missions qui les attendent

Si la rencontre avec l’autre et l’amitié priment, le couple sera tout de même occupé à différentes missions aux côtés de la communauté Saint-Jean. Guillemette sera chargée de la création et du développement d’une crèche permettant d’accueillir des enfants entre 0 et 3 ans. Quant à Valentin, il s’apprête à reprendre la gestion d’un atelier artisanal de cierges, qui compte actuellement quatre employés.

Valentin et Guillemette partent dans le cadre d’un Volontariat de Solidarité Internationale (VSI) pour une durée de deux ans. Leur départ est prévu le 6 octobre prochain. Une nouvelle existence commence, qui répond pleinement à ce désir profondément ancré dans leurs cœurs de prendre un peu de temps dans leur vie pour se mettre au service des autres.

En savoir plus sur la mission de Valentin et Guillemette Durand.

Tags:
AfriquemissionMissionnaire
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement