Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 26 septembre |
Saints Côme et Damien
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : La géopolitique du pape François dans un monde en guerre

Article réservé aux membres Aleteia Premium
POPE AUDIENCE

Antoine Mekary | ALETEIA

La rédaction d'Aleteia - publié le 21/09/22 - mis à jour le 21/09/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Mercredi 21 septembre 2022

1 – La géopolitique du pape François dans un monde en guerre
2 – « Il n’y a des femmes qui ne servent qu’à nettoyer l’église », déplore un membre du dicastère pour les Évêques
3 – En pleine « crise du sucre », des employés de Coca-Cola se tournent vers l’Église
4 – L’évêque de Corse encore avec le pape François 
5 – Un vaticaniste étrille le Pape sur le dossier chinois 

1La géopolitique du pape François dans un monde en guerre

Le site du journal italien Domani publie un entretien audio avec Giovanni Maria Vian, qui fut directeur de L’Osservatore Romano de 2007 à 2018. Désormais professeur de philosophie patristique à La Sapienza, la grande université publique de Rome, l’intellectuel italien continue à suivre attentivement le pontificat du pape François. Après avoir publié dans la revue Scenari une analyse approfondie de la stratégie géopolitique du pontife argentin, il revient dans ce podcast sur l’activité de la diplomatie pontificale face à la guerre en Ukraine, sur laquelle le pape a déjà effectué « plus de 80 interventions » depuis le début de l’offensive russe, le 24 février dernier. Tout comme Benoit XV durant la Première Guerre mondiale, le pape François tente de parler à tous les acteurs de cette guerre, ce qui lui vaut de nombreuses critiques, car il s’agit d’une « mission presque impossible ». « François ne se revendique pas pacifiste, mais il n’aime pas le concept de guerre juste et refuse tout usage politique de Dieu. Cela le différencie du patriarche de Moscou qui bénit la guerre », précise l’historien italien. Il revient aussi en détail sur les médiations des papes, qui sont nombreuses depuis la chute des États pontificaux en 1870, qui ont fait perdre au souverain pontife son pouvoir temporel mais lui ont aussi donné la liberté d’agir comme un arbitre plus neutre. Même Bismarck, pourtant persécuteur des catholiques en Allemagne, fit appel à Léon XIII pour arbitrer un conflit de souveraineté sur des eaux maritimes. Aujourd’hui, « le pape François est très politique », et avec ses initiatives sont parfois imprévisibles : « il donne beaucoup de travail à la Secrétairerie d’État au dicastère pour la Communication », confie Giovanni Maria Vian, avec un certain sens de l’ironie, dans la mesure où il fut lui-même écarté du journal du Saint-Siège en raison de son opposition à la réforme de la communication. 

Domani, italien

María Lía Zervino, une des trois femmes membres du dicastère pour les Évêques, évoque son nouveau travail au sein de la structure, qui commencera le 22 septembre. À la tête de l’Union mondiale des organisations féminines catholiques (UMOFC) depuis quatre ans, la laïque argentine espère « qu’il y aura un effet domino et que le reste des structures de l’Église reproduira la collaboration des femmes dans les organes de décision ». Mais, tempère-t-elle, « les femmes ne doivent pas entrer dans l’Église en disant : “Me voici”, car ce serait aussi du cléricalisme ». Il ne s’agit pas en effet de réduire la « sphère de pouvoir » des évêques, mais de contribuer à l’Église « à partir de notre nature féminine ». María Lía Zervino entend apporter au dicastère « ce que veulent les femmes laïques, ce qui les fait particulièrement souffrir et ce dont elles rêvent pour l’Église ». Citant l’observatoire mondial de l’UMOFC, elle déplore que, notamment en Afrique, « il y a des femmes qui ne sont utilisées que pour nettoyer l’église, qui sont surveillées et contrôlées ». « Cela fait très mal », s’attriste-t-elle. Il s’agit aujourd’hui de transmettre un autre message que le message patriarcal, « qui nous rend coresponsables d’une Église synodale, sans chercher de coupables ». María Lía Zervino a été nommée par le pape le 13 juillet 2022 au sein de ce dicastère dont les membres étaient systématiquement des hommes et principalement des cardinaux ainsi que des évêques. Leur travail consiste notamment à évaluer le profil des prêtres ou des évêques pour un diocèse dont le siège est vacant. 

Alfa y Omega, espagnol

3Et aussi dans la presse internationale…

En pleine « crise du sucre », des employés de Coca-Cola se tournent vers l’Église

Après avoir perdu leur emploi, d’anciens employés du géant américain demandent l’aide des organisations catholiques pour trouver un emploi stable.

Missions Etrangères, français 

L’évêque de Corse encore avec le pape François 

Le pape François a une nouvelle fois accordé une audience privée au nouvel évêque d’Ajaccio, Mgr François-Xavier Bustillo. « Ce fut un beau moment de joie personnelle », confie-t-il. 

CorseNetInfos, français

Un vaticaniste étrille le Pape sur le dossier chinois 

Le journaliste Sandro Magister commente les propos du pape dans l’avion de son retour du Kazakhstan sur la Chine. Il juge notamment son attitude « glaciale » concernant le sort du cardinal Zen. 

Diakonos.be, français 

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
diplomatieFemmesPape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement