Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 30 septembre |
Saint Jérôme
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : Quand le père Bergoglio étudiait en Allemagne

Article réservé aux membres Aleteia Premium
BERGOGLIO.jpg

AP/East News

Cardinal Bergoglio.

La rédaction d'Aleteia - publié le 14/09/22 - mis à jour le 14/09/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Mercredi 14 septembre 2022

1 – Quand le père Bergoglio étudiait à Rothenburg, en Allemagne
2 – Abus sexuels dans l’Église au Portugal : un rapport rendu fin décembre
3 – Les Églises européennes invitées à prier pour la paix en Ukraine
4 – La France n’extradera pas un prêtre français accusé d’agressions sexuelles sur des Inuits. 
5 – Le synode allemand demande au Pape l’ordination des femmes

1Quand le père Bergoglio étudiait à Rothenburg, en Allemagne

La ville médiévale de Rothenburg ob der Tauber, en Bavière, a accueilli le Père Jorge Bergoglio, le futur pape François, durant l’été 1986. Cette cité médiévale majoritairement protestante, située dans un Land profondément catholique, a vu le futur pape y effectuer un séjour discret de trois mois, durant lequel il a appris l’allemand, raconte le site suisse cath.ch. Des panneaux rappelant son passage ont été disposés, notamment aux abords de l’École Montessori, car c’est ici, dans ce bâtiment anciennement affecté au Goethe-Institut, que le futur pape a appris la langue allemande. Il a vécu ici la finale de la Coupe du monde de football remportée par l’Argentine face à l’Allemagne de l’Ouest, le 29 juin 1986. Le futur pape était hébergé par la famille Pester, connue dans cette ville pour l’accueil des étudiants étrangers du Goethe-Institut. Ce séjour à Rothenburg constituait une préparation à son année d’études à Francfort, à la faculté de théologie et de philosophie de Sankt Georgen, où il devait préparer une thèse sur le théologien Romano Guardini (1885-1968). Néanmoins, cette expérience fut un échec et le jésuite argentin, alors déjà âgé de 50 ans, rentra en Argentine au bout de quelques semaines, sans poursuivre cette recherche universitaire, et devint simple prêtre de quartier à Cordoba. Il est resté discret sur cette expérience allemande, mais il en a gardé une certaine maîtrise de la langue allemande, qu’il a utilisée en recevant certains groupes. Il a notamment prononcé une homélie en allemand lors du pèlerinage des servants d’autel allemands, le 5 août 2014 sur la place Saint-Pierre. Par ailleurs, lors de sa visite du 25 novembre 2014 au Parlement européen à Strasbourg, il fut salué par Helma Schmidt, une femme allemande de 97 ans qui l’avait hébergé en 1985 lors d’un autre séjour linguistique dans la ville de Boppard, dans le Land de Rhénanie-Palatinat. Le Pape a continué à échanger des courriers avec elle au fil des décennies suivantes. Selon la presse locale, elle serait toujours en vie et devrait fêter ses 105 ans en octobre prochain.

Cath.ch, français

La Conférence épiscopale portugaise (CEP) a confirmé, mardi 13 septembre, que la Commission indépendante pour l’étude des abus sur les enfants dans l’Église devrait finaliser son rapport en décembre, ce qui signifie qu’il devrait être publié à la mi-janvier 2023. Les évêques avaient décidé de créer une commission chargée d’enquêter sur les cas de maltraitance d’enfants dans l’Église portugaise fin 2021. Le groupe, dirigé par le pédopsychiatre Pedro Strecht, a commencé son travail début 2022 et a déjà reçu environ 400 plaintes. Dans le rapport de synthèse de l’Église portugaise sur le processus synodal, l’Église a été décrite comme donnant généralement la priorité « au maintien de son image plutôt qu’à la préservation de la sécurité de sa communauté, les cas de pédophilie apparaissant comme l’exemple le plus évident. » La commission d’enquête indépendante portugaise suit une tendance récente et croissante des Églises locales à enquêter sur les cas d’abus au niveau national. D’autres exemples sont l’Espagne, où des cas sont examinés en ce moment, ou la France, où un rapport final a été publié fin 2021, suscitant un douloureux retentissement médiatique. Les cas d’abus au Portugal ont également fait parler d’eux récemment. En août, le site portugais Observador a publié un article alléguant que le patriarche de Lisbonne, le cardinal Manuel José Macário do Nascimento Clemente, avait mal géré un cas d’abus datant des années 1990, qui avait également été porté à l’attention de son prédécesseur. Peu après, le cardinal Clemente a publié une lettre ouverte dans laquelle il se défendait et expliquait comment il avait traité l’affaire et comment les normes de lutte contre les abus avaient évolué au fil des années récentes. 

Observador, portugais

3Les Églises européennes invitées à prier pour la paix en Ukraine

Le président des évêques latins d’Ukraine, Mgr Mokrzycki, salue l’initiative des Eglises européennes de prier aujourd’hui, en la fête de la Sainte-Croix, pour la paix dans le pays.

SIR, italien 

4Abus sexuels au Canada

La France n’extradera pas un prêtre français accusé d’agressions sexuelles sur des Inuits, au Canada.

Le Figaro, français 

5Synode allemand

Au milieu des cris et des protestations, le synode allemand demande au Pape l’ordination des femmes. 

Il Foglio, italien

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
Abus sexuelsAllemagnePape FrançoisPortugalsynodeUkraine
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement