Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 30 septembre |
Saint Jérôme
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : La délicate lutte de l’Église contre les « fake news » au Brésil

Article réservé aux membres Aleteia Premium
ImYanis.jpg

ImYanis | Shutterstock

La rédaction d'Aleteia - publié le 13/09/22 - mis à jour le 13/09/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Mardi 13 septembre 2022

1- L’Église lutte contre les « fake news » dans la campagne électorale brésilienne
2- Les membres de la voie synodale allemande soutiennent le « conseil synodal » permanent
3- L’ambassadeur de Grande-Bretagne auprès du Saint-Siège salue l’héritage d’Elisabeth II
4- La liturgie catholique n’est pas seulement une question catholique
5- Le cardinal de Mongoli explique pourquoi le voyage du Pape au Kazakhstan est important

1L’Église lutte contre les « fake news » dans la campagne électorale brésilienne

Le 2 octobre prochain, les Brésiliens se rendront aux urnes pour élire leur prochain président, dans un contexte politique très polarisé. Les deux principaux candidats sont l’actuel président de droite, Jair Bolsonaro, et l’ancien président de gauche, Luiz Inácio Lula da Silva, communément appelé Lula. La période électorale tendue a vu une augmentation du nombre de fake news concernant la religion. Ainsi, le média Crux explique qu’il semble y avoir une « campagne de diffamation contre Lula », qui est en tête des sondages, une campagne qui essaye de « l’associer à la persécution anti-chrétienne menée par les régimes de gauche dans d’autres pays d’Amérique latine ». Magali Cunha, une chercheuse en communication qui dirige Coletivo Bereia, un groupe de vérification des faits spécialisé dans les fausses histoires sur la religion, explique qu’une grande partie de la désinformation repérée sur internet semble être diffusée par la droite. La Conférence nationale des évêques du Brésil (CNBB) a décidé d’agir et s’est notamment associée à Coletivo Bereia pour former ses agents de la pastorale des communications (Pascom) sur la manière d’identifier les fausses informations et de sensibiliser les paroissiens. « La formation formalisée des agents pastoraux contre les fake news, un mal terrible, est un signe que la CNBB est prête à faire avancer sa lutte contre la désinformation », déclare à Crux Mgr Joaquim Mol Guimarães, évêque auxiliaire de Belo Horizonte et responsable de la communication de la CNBB. Il convient que l’Eglise brésilienne a mal géré la propagation des fake news au sein de la communauté catholique et qu’elle n’a pas pris des mesures adaptées contre les prêtres ou les laïcs qui ont diffusé ces informations. La CNBB elle-même a également été la cible de campagnes de fake news au cours des dernières années.

Crux, anglais     

Les délégués du Chemin synodal allemand ont conclu le samedi 10 septembre une assemblée houleuse de trois jours, marquée par l’adoption d’une proposition controversée visant à créer un « conseil synodal permanent » appelé à prendre « des décisions fondamentales d’importance supra-diocésaine sur la planification pastorale, les perspectives d’avenir et les questions budgétaires de l’Église ». En revanche, l’assemblée n’a pas réussi à adopter un texte appelant à un changement de l’approche de l’Église en matière d’éthique sexuelle, en raison de l’opposition de certains évêques. Le vote fait suite à une déclaration du Vatican en juillet selon laquelle la voie synodale n’a pas le pouvoir « de contraindre les évêques et les fidèles à adopter de nouveaux modes de gouvernance et de nouvelles approches de la doctrine et de la morale », qui risqueraient de constituer « une blessure pour la communion ecclésiale et une menace pour l’unité de l’Église », était-il précisé. Pour sa part, le pape François est resté relativement en retrait, semblant vouloir laisser les débats suivre leur cours. Lors de la conférence de presse de retour du Canada, le 30 juillet, il avait expliqué que cette déclaration du Vatican ne venait pas de lui mais de la Secrétairerie d’État, et que cela avait été une « erreur bureaucratique » de ne pas l’avoir signalé lors de sa publication. Assumant d’avoir « court-circuité » la Curie, il avait précisé que sa « Lettre au Peuple de Dieu qui chemine en Allemagne », publiée en 2019, était le seul « magistère papal sur le chemin synodal ». Dans ce texte très dense et marqué par l’art jésuite du discernement, il avait reconnu la légitimité des débats mais il avait averti contre les « subtiles tentations » qui peuvent marquer ce processus, notamment « la recherche de résultats immédiats générant des conséquences rapides, médiatiques mais surtout éphémères, par manque de maturité ou parce qu’elles ne répondent pas à la vocation à laquelle nous sommes appelés ». 

The Pillar, anglais

3- L’ambassadeur de Grande-Bretagne auprès du Saint-Siège salue l’héritage d’Elisabeth II

Crux, anglais

4- La liturgie catholique n’est pas seulement une question catholique (Analyse). 

Rivista il Mulino, italien

5- Le jeune cardinal Marengo de Mongoli explique pourquoi le voyage du pape au Kazakhstan est important pour la paix dans la région. 

Vatican News, anglais

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
BrésilPape François
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement