Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 27 septembre |
Saint Vincent de Paul
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Sept pistes pour prier pour sa femme

MIŁOŚĆ

mari lezhava/Unsplash | CC0

Marzena Devoud - publié le 05/09/22

Vous voulez prier pour votre épouse mais vous avez du mal à trouver les mots justes ? Voici sept prières inspirantes pour différentes circonstances de la vie conjugale.

Vous aimez votre épouse et vous voulez la voir heureuse et épanouie ? Il n’existe pas de meilleure façon de lui témoigner votre amour que de prier pour elle. Car le secret d’un couple qui dure est le regard priant pour son conjoint. S’inquiéter pour son mariage ne change rien… Mais prier pour son mariage peut tout changer. Voici sept prières pour les différentes situations de la vie :

1Rester un mari fidèle et aimant

Dans la vie de couple, il y a mille façons d’être infidèle : dans les regards comme dans les pensées, dans les gestes comme dans les paroles, au travail ou devant l’ordinateur. De prime abord, ce n’est pas très grave, mais l’ennemi du couple joue subtilement : il peut faire glisser presque inconsciemment jusqu’à l’adultère du cœur avant qu’il ne soit plus grave. Prier pour être fidèle à son épouse, c’est se questionner sur le cœur. Dans le sermon sur la montagne, Jésus parle de la subtilité de « l’adultère du cœur » : « Que votre parole soit « oui », si c’est « oui », « non », si c’est « non ». Ce qui est en plus vient du Mauvais ». (Mt 5,37-38) Le philosophe Yves Semen commente ce passage de l’Évangile avec des paroles qui réveillent : « Dans le mariage, on ne promet pas seulement à l’autre l’exclusivité du don de son corps, mais également celui de son cœur, quand bien même ce cœur, depuis le péché des origines, est blessé et malade et a sans cesse besoin d’être soigné et guéri par le sacrement de la miséricorde ».

« Seigneur,

Bénis notre union et donne-nous de vivre ensemble dans la paix et l’amour, en nous remettant à Toi mais aussi l’un à l’autre dans la confiance. Délivre-nous de nos instants de colère, de nos actions irréfléchies qui pourraient venir, d’une manière ou d’une autre, altérer le caractère sacré de ce lien par lequel Tu nous as unis l’un à l’autre.

Fais que je sois fidèle et aimant, prêt à renoncer à mes désirs en toute chose. Fais que je puisse traverser les épreuves et les croix de cette vie sans me plaindre, et qu’aucune des bénédictions de ce monde ne permette que je T’oublie. Que par la patience, la douceur, la prière et la gratitude, toutes choses nous mènent ensemble à une union éternelle avec Toi, par Jésus le Christ, Amen.

2Voir en elle un présent de Dieu

Pour Jean Paul II, Dieu ne peut pas faire autrement que se donner et accueillir. Tout en Dieu dit : « Je te reçois et je me donne à toi ». En conséquence, l’homme qui est créé à l’image de Dieu, devient lui-même dans la mesure où il devient, lui aussi, un don-de-soi. Si on transpose cette identité humaine dans la vie de couple, on pourrait l’exprimer ainsi : « En premier lieu, mon besoin de toi ne provient pas de ma crainte de rester seul. Tu es tout d’abord un cadeau pour moi, parce que grâce a toi je vais pouvoir continuer d’apprendre à aimer, à servir, à me donner, à accueillir », explique le père Paul Habsburg. Comme l’exprime cette courte prière :

« Père, merci pour ma femme et pour le don du mariage. Je suis si reconnaissant d’avoir un vis-à-vis qui saura m’accompagner toute la vie. Ne permets jamais que j’oublie que mon épouse est un trésor et un présent de ta part. Aide-moi à la traiter en conséquence. Ainsi soit-il. » (Gary Chapman)

3Dépasser avec elle les épreuves

Quand un couple vit une situation de crise, si les époux renouvellent leur confiance en un Dieu qui ne les abandonne pas, s’ils renouvellent leur choix de fidélité l’un envers l’autre, ils incarnent alors la continuité de l’espérance vécue par le Christ au milieu de sa nuit de Gethsémani. En priant Dieu pour dépasser ensemble ce moment de « nuit », ouvrez l’évangile (Mt 26,36-46) et mettez vous « à coté » de Jésus pour accueillir sa persévérance, son espérance et sa fidélité. Et vous verrez, c’est son « oui »qui va vous guérir. Suivez Louis et Zélie Martin qui avaient cette confiance inébranlable en Dieu, même dans des situations fragiles, voire désespérées :

« Louis et Zélie Martin, vous qui dans votre vie de couple et de parents, avez donné le témoignage d’une vie chrétienne exemplaire, par l’exercice de votre devoir d’état et la pratique des vertus évangéliques, nous nous tournons vers vous aujourd’hui.

Que l’exemple de votre confiance inébranlable en Dieu et de votre abandon constant à sa volonté, à travers les joies mais aussi les épreuves, les deuils et les souffrances dont votre vie a été jalonnée, nous encourage à persévérer dans nos difficultés quotidiennes et à demeurer dans la joie et l’espérance chrétiennes.

Intercédez pour nous auprès du Père pour que nous obtenions les grâces dont nous avons tant besoin aujourd’hui dans notre vie terrestre et que nous parvenions comme vous à la béatitude éternelle. Amen. »

4Retomber amoureux d’elle

Dans la vie de couple tout ne se déroule pas selon une certaine idée du couple faite le jour son mariage. Au fil du temps, les imperfections de l’autre peuvent émailler sérieusement le quotidien. Mais le but de la vie de couple n’est pas d’être un couple dès le départ admirable et parfait. Le vrai but est le désir d’apprendre à mieux aimer l’autre, de vouloir continuer à devenir un bon couple. Pour retrouver l’essence de cet amour saint Paul ouvre un vrai chemin réel et lumineux à la fois : « Puisque vous avez été choisis par Dieu (…) revêtez-vous (…) de patience. Supportez-vous les uns les autres, et pardonnez-vous mutuellement si vous avez des reproches à vous faire » (Col 3, 12). Cette prière vous aidera à retomber amoureux de votre épouse :

« J’ai du mal, Seigneur, à supporter ce « don reçu de toi » qu’est mon épouse. Elle était mon amie, ma bien-aimée. Aujourd’hui, elle est comme ma meilleure ennemie. Ce n’est pas franchement la guerre, mais ce n’est pas la paix non plus. Elle est toujours là à bout portant, au salon, à table, dans le lit. Ses attitudes, ses tics, ses paroles révèlent pour la millième fois combien elle m’agace. Elle ne comprend pas que ce qu’elle trouve insignifiant m’exaspère. Comment le lui dire ? Tu le peux, Seigneur, toi qui habites son cœur. Apaise aussi le mien car il me tarde que la situation change. Montre-moi ma part de responsabilité dans mes difficultés à aimer mon épouse. Et si, en sachant vaincre l’amertume dans mon cœur, mon amour pour elle s’en trouvait grandi et renforcé ? Connaître les attentes de mon conjoint est nécessaire pour que nous demeurions unis par le lien du mariage. J’ai besoin que mon regard sur elle soit un regard de confiance et non plus de méfiance, un regard de pardon et non de soupçon, un regard de foi et non de désarroi. Change mon cœur et celui de mon épouse pour que nous puissions goûter le bonheur que tu nous as promis. Transforme mon cœur pour que je l’accueille à nouveau. Viens bénir mon épouse. Amen. » (Père Ludovic Lécuru)

5Demander sa guérison

Dans la vie de couple, la maladie du conjoint, peut faire glisser les époux dans le sentiment d’injustice et de désespoir. Prier pour son épouse malade, c’est l’entourer spirituellement et rappeler que ce temps de maladie n’est pas moins fécond dans le dessein de Dieu. C’est aussi demander que Dieu lui accorde la guérison et qu’il donne la force à celui qui l’accompagne dans l’épreuve. « Après la traversée, abordant à Génésareth, ils accostèrent. Ils sortirent de la barque, et aussitôt les gens reconnurent Jésus : ils parcoururent toute la région, et se mirent à apporter les malades sur des brancards là où l’on apprenait que Jésus se trouvait. Et dans tous les endroits où il se rendait, dans les villages, les villes ou les campagnes, on déposait les infirmes sur les places. Ils le suppliaient de leur laisser toucher ne serait-ce que la frange de son manteau. Et tous ceux qui la touchèrent étaient sauvés. » (Mc 6, 53-56). Demandez la guérison de votre épouse à l’Enfant Jésus de Prague :

« Ô Jésus Enfant, maître de la vie et de la mort, bien qu’indigne et pauvre pêcheur, je me prosterne devant toi pour implorer la guérison de mon épouse qui me tient tant à coeur. Celle pour qui je prie, souffre terriblement ; dans sa douleur, elle n’a pas d’autre issue que toi qui es tout-puissant, en toi, elle met tout son espoir. Soulage, Ô Médecin du Ciel, ses peines, délivre-la de ses souffrances et donne-lui une santé parfaite, si cela est conforme à ta volonté et pour le bien de son âme. Amen. »

6La confier et bénir

Comment faire quand prier pour son conjoint est trop difficile ? Vous pouvez juste dire une courte bénédiction. « Bénir » signifie « dire du bien » (bene et dicere en latin) de Dieu. La bénédiction est alors l’acte de faire entrer Dieu dans sa vie. Demander de bénir son conjoint, c’est le placer dans la perspective et le regard divin sur l’amour conjugal. C’est la clé de l’amour durable. Comme dit le pape François, le mariage est ce « dessein merveilleux qui est inhérent au sacrement du mariage ». Voici le texte de la bénédiction :

 « Seigneur, bénissez mon épouse que je reçois, je m’abandonne à vous, je vous la confie dans nos peines et nos joies. »

7Remercier pour l’avoir comme épouse

Les couples heureux savent instaurer un climat de confiance et d’accueil de l’autre. Pour vivre une telle alchimie, il faut mettre la gratitude au centre de la relation conjugale. Ceux qui savent la cultiver développent en eux une joie profonde, celle dont parlent les mystiques. Celle de remercier, de donner, de rendre grâce et de partager. Dès que vous parvenez à être attentif à la chance d’être mariés, votre regard sur votre épouse se transforme en émerveillement. Car comme l’a bien défini sainte Thérèse d’Avila : « En toute chose créée, voyez la providence et la sagesse divines, et pour toute chose rendez grâce à Dieu. » Cette courte prière de gratitude composée de sept mots vous aidera à rendre grâce spontanément, à tout moment de la journée :

« Merci Seigneur pour ma femme que j’aime. »

Tags:
MariagePrière
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement