Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 30 septembre |
Saint Jérôme
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

« Il n’est pas nécessaire d’être tué pour être victime » : le 22 août, ne les oublions pas

Egyptians of all faiths were united in expelling the Muslim Brotherhood – en

Mohammed ABED / AFP ©

Agnès Pinard Legry - publié le 21/08/22 - mis à jour le 21/08/22

Décrétée par l’ONU "Journée internationale de commémoration des personnes victimes de violences en raison de leur religion ou de leurs convictions", le 22 août est l’occasion de porter dans sa prière toutes celles et ceux qui, aujourd’hui encore, sont persécutés en raison de leur foi.

C’est une journée nichée en cette fin du mois d’août qui a tout pour passer inaperçue dans le calendrier. Pourtant, elle concerne des centaines de millions de personnes à travers le monde. LE 22 août est la date choisie par l’ONU en 2019 pour être la « Journée internationale de commémoration des personnes victimes de violences en raison de leur religion ou de leurs convictions« . « Il n’est pas nécessaire d’être tué pour être victime », a ainsi récemment lancé Thomas Heine-Geldern, président du Conseil exécutif de l’Aide à l’Église en Détresse Internationale. « Il suffit de subir une restriction de ses libertés fondamentales. Les chrétiens du Mali, du Niger, du Nigeria et du Burkina Faso, pour n’en citer que quelques-uns, vivent pratiquement dans des ghettos et pratiquent leur foi dans les catacombes. »

La plus grande de toutes les tragédies est l’indifférence de tant de monde face à la persécution religieuse.

« La plus grande de toutes les tragédies est l’indifférence de tant de monde face à la persécution religieuse. Nous ne pouvons pas rester silencieux dans cette situation », affirme-t-il encore. « Le 22 août, nous devrions nous souvenir non seulement de ceux qui ont perdu la vie, mais aussi de tous ceux qui sont victimes de discriminations et qui subissent les conséquences immédiates de la violence, ainsi que des personnes déplacées, de celles qui sont traumatisées, et de toutes les personnes enlevées, y compris certaines dont on ignore où elles se trouvent ».

Pour mémoire, plus de 360 millions de chrétiens ont été « fortement persécutés et discriminés » en raison de leur foi dans le monde en 2021, a révélé l’ONG évangélique Portes ouvertes dans son rapport annuel publié en janvier 2022. L’ONG souligne ainsi une augmentation de « 44% du nombre de chrétiens détenus en raison de leur foi » (4.277 cas enregistrés en 2020, 6.175 cas en 2021). L’Inde (1.310), le Pakistan (au moins 1.000 détenus estimés) et la Chine (au moins 1.000 détenus estimés) sont en tête du classement. D’après des estimations « prudentes », 3.829 chrétiens ont été kidnappés. Le Nigeria et le Pakistan arrivent en tête.

Tags:
Liberté religieusepersécutions
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement