Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 01 octobre |
Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Conseils d’un moine du IVe siècle pour utiliser les réseaux sociaux avec modération

PHONE

Vasin Lee | Shutterstock

Anna Ashkova - publié le 17/08/22

Dans ses Conférences, saint Jean Cassien établit quelques règles simples pour ceux qui luttent contre l'intempérance. Des conseils qui s’avèrent utiles pour ceux qui passent beaucoup de temps sur les réseaux sociaux.

Dans ses écrits, saint Jean Cassien, moine du IVe siècle et fondateur de l’abbaye Saint-Victor à Marseille, a initié ses moines et à travers eux toutes les familles monastiques d’Occident, à la spiritualité des ascètes de Palestine et d’Égypte, dont il a fait partie. Dans un de ses enseignements, il donne des conseils pour résister à la tentation de la gourmandise. Un petit péché mignon dont il n’a jamais été capable de se débarrasser, comme il l’avoue dans ses ConférencesEt si on regarde de plus près, ses recommandations peuvent s’adapter à tous les domaines, y compris à l’utilisation des réseaux sociaux, une nouvelle forme de gourmandise virtuelle propre à notre époque. 

1Faire le jeûne des réseaux sociaux

Saint Jean Cassien recommandait aux moines le jeûne, les veillées, la lecture spirituelle, la conscience de l’horreur du péché et le désir de sainteté pour vaincre la gourmandise. Ce conseil peut aussi s’adapter à l’utilisation excessive d’Internet, en jeûnant des appareils électroniques pendant certains jours ou heures. Une cure qui permettrait de développer un désir de grandir dans la tempérance et la sainteté. Et pourquoi ne pas consacrer ce temps sans gadgets à la famille, aux amis, aux lectures spirituelles et à la prière ? 

2Arrêter le grignotage

« La lourdeur de mon esprit s’infiltre dans ma vie de prière. J’arrête d’écouter les lectures à la messe et je prie moins attentivement. Et c’est là que je sais que c’est redevenu un problème », disait saint Jean Cassien. 

Avec les réseaux sociaux, c’est un peu la même chose. Même des visites brèves mais fréquentes sur les réseaux sociaux peuvent empêcher de vivre dans le présent. Inconsciemment, on s’y réfugie et s’éloigne ainsi de la vie familiale, professionnelle ou même des loisirs tels que la lecture. Pour remédier à cela, il peut être utile de penser à utiliser Internet de la même manière qu’on pense à se nourrir. Tout comme il est bon d’éviter les grignotages entre les repas, évitons de prendre son téléphone et de vérifier ses e-mails ou ses SMS, les fils d’actus Instagram ou Facebook à chaque fois qu’il y a une pause dans la journée. 

3Utiliser les réseaux sociaux dans un but précis

Le saint moine recommandait aussi de « ne pas se laisser submerger par aucune délicatesse, ni de prendre quoi que ce soit à manger ou à boire avant la fin du jeûne ». Il peut en être de même avec les réseaux sociaux. Combien de fois par jour les consultons-nous sans aucune raison valable ? Et combien ce temps peut s’avérer long si par malheur on commence à scroller les stories sur Instagram ! Alors la meilleure solution est de ne pas céder aux distractions et de s’efforcer à utiliser les réseaux sociaux dans un but précis. Pour y parvenir, pourquoi ne pas établir un temps précis pour les consulter et le limiter une petite demi-heure ? Par exemple, dans les transports en commun en allant au bureau ou en rentrant le soir à la maison ; ou encore une fois que les enfants sont couchés. 

4Prier pour la tempérance

« Un approvisionnement raisonnable de nourriture quotidienne avec modération vaut mieux qu’un jeûne intense et prolongé à des intervalles fréquents », disait saint Jean Cassien. 

Ainsi donc une utilisation raisonnable avec modération des réseaux sociaux vaudra mieux qu’un long jeûne suivi de la gourmandise des stories Instagram. Et pour trouver une maîtrise de soi, rien de mieux que la prière pour faire grandir la tempérance

Tags:
moinesreseaux sociaux
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement