Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 07 décembre |
Saint Ambroise de Milan
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Comment se constituer un « trésor inépuisable dans les cieux » ?

shutterstock_1927128746.jpg

Halfpoint - Shutterstock

Gaëtan de Bodard - publié le 06/08/22

Aumônier de la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris, le père Gaëtan de Bodard commente les lectures de ce dimanche 7 août (Sg 18, 6-9 ; Lc 12, 32-48). Les vacances sont une autre manière de "rester en tenue de service". La seule chose qui compte, c’est l’amour que nous mettons dans nos vies, c’est-à-dire la façon dont nous laissons Dieu agir en nous !

L’Église catholique a vraiment le chic pour nous dégotter et nous faire entendre les textes « qui vont bien » pendant ces dimanches d’été, ces dimanches de vacances. Au beau milieu de l’été, alors que les aoûtiens viennent de commencer leurs vacances, qu’ils aspirent à un repos bien mérité, et alors qu’il y a des centaines de passages magnifiques dans l’Ancien et le Nouveau Testament, ce sont ces textes-là, carrément « rentre-dedans », que nous entendons, qui ont été choisis pour ce XIXe dimanche du temps ordinaire qui tombe au beau milieu de l’été ! 

« Restez en tenue de service »

De quoi est-il question dans ces beaux textes ? Dans l’Évangile (Lc 12, 35), Jésus martèle, répète : « Restez en tenue de service », « Attendez le Maître », « Ouvrez-lui la porte dès qu’il arrivera », « Prenez soin des autres ! » Intérieurement, peut-être que nous protestons : « Mais, Seigneur, cela, nous le faisons toute l’année… Soyez sympa : relâchez la pression, laissez-nous souffler. Promis, à la rentrée, nous nous y remettons ! » D’abord, deux petits points avant d’entrer plus avant dans ces textes qui viennent nous bousculer en ce dimanche ! Les vacances sont-elles si reposantes que cela ? Il faut bien que les frigos se remplissent et donc arpenter les rayons des grands magasins, que les repas se préparent et que la vaisselle soit faite, que les draps soient changés, que les machines-à-laver tournent, que le repassage soit effectué. Mais aussi s’assurer que tout se passe bien autour de la piscine et que l’on remonte bien de la plage avec toutes les serviettes, les tongs et le ballon de foot. Et puis, les petits bébés continuent à pleurer la nuit, et il faut leur coller un biberon ou les changer, vacances ou pas vacances ! Et je n’oublie pas le jardin à arroser et les poissons rouges ou le chien qu’il faut nourrir… 

Voici un autre moyen de rester connectés au Christ : rendre service, être attentifs, se rendre disponibles, se mettre à disposition.

Alors, halte au mythe ! Les vacances ne sont pas forcément reposantes pour tout le monde ! Donc merci à ceux qui se lèvent plus tôt, qui veillent au grain, qui gardent le tablier de service pour que tournent nos grandes maisons et que chacun vive ce temps d’été de façon détendue ! Tous ces petits services, librement consentis — et encore mieux : offerts — sont autant d’actes de charité, d’actes d’amour qui nous permettent de rester greffés au Christ. Et au passage, pour ceux qui ont l’habitude de prier chaque jour pendant l’année, de prendre du temps avec le Seigneur, et qui souffrent en raison du changement de rythme estival de ne pouvoir Lui consacrer autant de temps qu’à l’accoutumée, voici un autre moyen de rester connectés au Christ : rendre service, être attentifs, se rendre disponibles, se mettre à disposition. Cela ne remplace pas ce temps d’intimité quotidien avec le Bon Dieu mais, au milieu des nombreuses activités de l’été, cela permet de rester en contact avec Lui.

Nos actes d’amour

Arrêtons-nous un instant sur cette exhortation quelque peu surprenante de Notre Seigneur, qui me permet de faire le lien avec la première lecture (Sg 18) : « Faites-vous des bourses qui ne s’usent pas, un trésor inépuisable dans les cieux » (Lc 12, 32). De quoi s’agit-il ? Eh bien, c’est une deuxième couche par rapport aux textes de la semaine précédente : l’art de la répétition pour que cela ente mieux, pour que cela pénètre au plus profond de notre âme et y résonne au cœur de nos vacances. Souvenez-vous : Jésus nous mettait en garde contre l’âpreté au gain, la soif de possession (Lc 12, 13-21). Rappel pour chacun d’entre nous qu’un jour, nous nous présenterons devant notre Dieu et Maître.

Et la seule chose dont nous aurons à rendre compte, c’est l’amour que nous aurons mis dans notre vie, c’est-à-dire la façon dont nous aurons laissé Dieu agir en nous et à travers nous ! C’est cela la sainteté ! C’est sur cela que nous serons jugés ! Tout le reste se fane, s’use et passe. Notre « trésor inépuisable »,ce sont nos bonnes actions, nos actes d’amour. Et pendant ces vacances, nous avons tant et tant d’occasions de poser ces petits actes d’amour ! Il faut juste passer à l’acte ! 

L’action de Dieu dans nos vies

La première lecture est issue du Livre de la Sagesse (Sg 18, 6-9) : c’est une de ces odes très anciennes qui berçaient le peuple d’Israël. Celle-ci traite de la nuit de Pessah, de ce repas pris à la hâte juste avant la libération d’Égypte. Des siècles plus tard, à travers ce texte, les Hébreux rendent grâce pour l’action éclatante du Seigneur à leur égard : ils font mémoire de la Miséricorde de Dieu à leur égard, de ce « salut » promis et accordé, de cet amour qui continue à Se répandre dans les âmes ouvertes et disponibles.

Pour vivre de cet amour, nous sommes invités nous aussi à faire mémoire de l’action de Dieu dans nos existences.

Pour vivre de cet amour, nous sommes invités nous aussi à faire mémoire de l’action de Dieu dans nos existences, à voir comment Il agit en nous et dans nos vies, à travers tous ces petits clins Dieu qui jalonnent nos routes. Puisque nous avons un peu plus de temps pendant ces vacances — ou plutôt que nos priorités changent et que nous déplaçons le curseur — et si nous prenions du temps en couple, en famille, entre frères et sœurs ou cousins pour voir comment Dieu a agi tout au long de cette année ? 

Et nous pouvons pousser plus loin sans grand risque : le Seigneur a toujours été à nos côtés. Par exemple, vous qui fêtez un anniversaire de mariage cet été, n’oubliez pas de remercier le Bon Dieu pour l’efficacité de Sa grâce, pour cette famille élargie qui vous entoure aujourd’hui, peut-être bruyante, remuante… « pleine de vie » dirons-nous pudiquement : elle est la preuve de la bénédiction de Dieu à votre égard, cette grâce qui se présente de tant de façon différente, s’accordant à nos styles, nos histoires et nos choix. Oui, n’oublions de voir comment et combien le Bon Dieu nous accorde Ses bienfaits : ce sera un bon booster pour, à notre tour, choisir le bien, prendre le tablier de service, faire plaisir aux autres et rendre service, le meilleur moyen pour nous constituer « un trésor inépuisable dans les cieux » !

Découvrez aussi les plus belles citations des saints sur la charité :

Tags:
HomélieserviceVacances
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement