Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 12 août |
Sainte Jeanne-Françoise de Chantal
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Pistes pour rester serein quand on confie son enfant pendant les vacances

20210720_115558_0000.png

Shutterstock|Monkey Business Images

Caroline Moulinet - publié le 25/07/22

Les vacances d'été donnent à bon nombre de grands-parents l’occasion de passer un moment seuls avec leurs petits-enfants. Pour autant, les parents ne sont pas toujours tranquilles à l'idée de confier leurs trésors. Cinq pistes pour oser la confiance.

Heureux les enfants en vacances chez leurs grands-parents ! L’occasion parfaite de resserrer les liens et de créer de merveilleux souvenirs. Sans compter que le Pape lui-même exhorte grands-parents et petits-enfants à passer du temps ensemble pour pouvoir transmettre ce fabuleux trésor qu’est l’histoire familiale. « Les grands-parents sont la mémoire vivante d’un peuple, et les jeunes et les enfants ont besoin d’entendre leurs grands-parents », insistait le Pape à l’occasion d’une catéchèse sur la vieillesse en mars 2022. Voici cinq pistes pour permettre aux grands-parents de parler à leurs petits-enfants.

1Eviter une longue liste de recommandations

Les parents sont les plus proches de leurs enfants. Ils connaissent leurs habitudes, ce qui les rend heureux ou malheureux. Il est alors très tentant pour les parents de laisser leurs enfants avec une liste de conseils et bonnes pratiques à suivre. Cependant, les grands-parents ne sont pas invités à répliquer ce que font les parents, mais à habiter leur rôle de grands-parents. Ce genre de liste peut créer des barrières chez les grands-parents qui se retrouvent hésitants sur comment exercer leur liberté, et des barrières chez les parents qui risquent d’avoir envie de vérifier si les recommandations ont été respectées. Un ou deux points clés partagés par oral suffisent.

2Faire preuve de sagesse pour téléphoner aux enfants

Si le séjour loin des parents est long, les parents seront heureux d’entendre la voix de leurs enfants. Attention cependant à ne pas provoquer des émotions ambivalentes chez les enfants, par exemple en exprimant juste avant le coucher, comme l’enfant manque au parent. User plutôt d’un moment neutre, sans vérifier le programme en cours et sans critiquer les choix des grands-parents. L’échange téléphonique est l’occasion pour l’enfant de raconter ce qu’il souhaite de son expérience, et pour les parents de redire leur amour à leur enfant.

3Accepter l’autre tel qu’il est

Si les parents savent que tel grand-père déteste le désordre ou telle grand-mère est très à cheval sur les repas, les parents peuvent en amont inviter leurs enfants à faire preuve de délicatesse envers leurs grands-parents. C’est une marque d’amour que de respecter l’autre dans ses besoins. Plutôt que de critiquer un côté maniaque ou un caractère vieille école, les enfants apprennent des conseils de leurs parents comment être un invité agréable et respectueux. Il y aura peut-être quelques frictions, mais si les parents font confiance à leurs enfants sur ce point, ils leur laissent la possibilité d’apprendre à aimer l’autre tel qu’il est.

4Garder en tête que l’amour ne se compare pas

Il y a parfois une espèce de rivalité entre parents et grands-parents. Les uns ont l’autorité parentale, les autres peuvent offrir glaces et tours de manège à tout va. Les parents peuvent trouver leur rôle ingrat en sachant la souplesse dont font preuve les grands-parents, et ces derniers restent parfois dépités devant l’enfant qui court dans les bras de ses parents à leur retour, oubliant les largesses reçues des grands-parents. Cependant il n’a pas de compétition dans l’amour.  Les séjours chez les grands-parents sont l’occasion pour les générations de tisser des liens, sans affecter l’amour filial entre parents et enfants. 

5Laisser le Christ prendre soin

Pourquoi douter de la toute puissance de Dieu ? Prier pour ses enfants alors qu’ils font un séjour chez leurs grands-parents est une façon de se rappeler que Dieu est bon, et qu’Il prend lui-même soin de chacun. Les enfants connaîtront des joies et des tristesses, et le Seigneur reste présent dans chaque situation. Prier pour ses enfants apprend aux parents à collaborer avec le Christ, à croire avec confiance en la bonté de son plan pour chacun d’eux.

Tags:
EnfantsFamillegrands-parentsvacances
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement