Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 12 août |
Sainte Jeanne-Françoise de Chantal
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Les ravissantes petites chapelles de village des Flandres

Chapelle de village à Herzeele.

© E.B

Chapelle de village à Herzeele.

Elisabeth Bonnefoi - publié le 18/07/22

Elles sont aussi typiques du paysage flamand que les grandes ailes des moulins et témoignent d’une piété populaire. Aujourd’hui, des collectivités et des particuliers se mobilisent pour prendre soin de ce petit patrimoine religieux si fragile.

On les aperçoit souvent trop tard quand on roule en voiture. Ces petites chapelles participent pourtant au charme de la campagne flamande, au même titre que les moulins à vent, les chaumières ou les toits en tuiles bleues. Même si beaucoup ont disparu, elles sont encore très nombreuses. Il y en aurait plusieurs centaines sur la centaine de communes de la Flandre française. On en compte facilement plus d’une dizaine dans un seul village. 

À l’entrée de la ferme

Ces petites chapelles rurales étaient placées à la croisée des chemins, à proximité d’une source, très souvent à l’entrée de la ferme familiale ou encastrées dans les murs de clôture des maisons du village. Elles sont toujours orientées vers l’extérieur, face à la rue. Un arbre, souvent un tilleul, était planté à côté.

Ces petites chapelles rustiques ont souvent été construites en brique jaune ou rouge, le matériau local le plus répandu. Le toit à deux pans est généralement en tuiles. La façade peut être peinte en bleu et blanc, aux couleurs de la Vierge. Elles peuvent porter une date, une inscription. À l’intérieur, on a placé une statue de la Vierge ou d’un saint, parfois un modeste décor peint. Un porche abrite la porte et le pèlerin.

Notre-Dame de Lourdes

Celles qui existent encore datent pour la plupart du XIXe et du XXe siècle et sont majoritairement dédiées à Notre-Dame de Lourdes. En effet, les paysans des Flandres quittaient volontiers leur plat pays pour partir en pèlerinage dans les Pyrénées, une contrée accidentée si différente de la leur.

Ces petites chapelles sont quasiment toutes privées. Elles ont été édifiées par des familles pour des motifs variés : une ferme préservée de la destruction pendant la Première guerre mondiale, une guérison ou au contraire un décès tragique, une noyade dans l’Yser. Ces édifices sont à l’origine de processions, surtout le 15 août, on y disait aussi des messes.

Elles se laissent dénicher à Wormhout, Boeschepe, Brouckerque, Winnezeele, Cappellebrouck, Zegerscappel, Herzeele… Priez pour elles !

Tags:
chapellePatrimoine
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement