Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 14 août |
Saint Maximilien Kolbe
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : L’annulation historique de l’arrêt Roe vs Wade et la tentation du pouvoir

Article réservé aux membres Aleteia Premium
ROE V. WADE

Yasin Ozturk | Anadolu Agency via AFP

La rédaction d'Aleteia - publié le 27/06/22 - mis à jour le 27/06/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Lundi 27 juin 2022

1 – L’annulation historique de l’arrêt Roe vs Wade et la tentation du pouvoir 
2 – Au Liban, le débat sur le droit au mariage civil
3 – Les 400 ans de la Propaganda Fide
4 – De la constitution américaine à la devise olympique, neuf inspirations dominicaines célèbres
5 – Les Coréens fondent leurs espoirs sur le pape François pour la paix régionale

1L’annulation historique de l’arrêt Roe vs Wade et la tentation du pouvoir

De nombreux observateurs ont averti que la décision prise vendredi par la Cour suprême des États-Unis d’annuler la décision Roe vs Wade pourrait « déclencher une série de luttes politiques acrimonieuses ». À la lumière de ces tensions, le journaliste de Crux, John Allen, se sert de l’histoire pour réfléchir à « la tentation du pouvoir » qu’a connue l’Église dans le passé. Il cite l’histoire du bienheureux pape Pie IX, qui a été contraint à l’exil en 1848 dans la ville balnéaire de Gaeta, à environ 160 km de Rome. À cette époque, le Pape régnait sur une grande partie de l’Italie centrale en tant que chef des États pontificaux et a dû s’enfuir en raison de soulèvements à Rome, car la population était mécontente de son règne et de ses décisions militaires. Pendant son séjour à Gaeta, le pape Pie IX a émis une série de décrets de plus en plus réactionnaires. Finalement, les forces françaises de Napoléon III ont chassé les révolutionnaires de Rome et ont restauré le pouvoir de Pie IX. Il a continué à régner en tant que monarque séculier jusqu’à la prochaine chute de Rome en 1870, qui a marqué la fin des États pontificaux et le début d’un nouveau gouvernement italien unifié. Pie IX a refusé de reconnaître le gouvernement et les relations entre l’État italien et l’Église n’ont été résolues qu’une soixantaine d’années plus tard, avec les pactes du Latran de 1929. « La leçon à tirer, peut-être, est que si l’exercice du pouvoir séculier peut être tentant, […] il expose également les papes à des risques énormes – et, par extension, l’Église qu’ils dirigent est également tenue en otage par la fortune », explique Allen. Bien que personne n’envisage le retour des États pontificaux, reconnaît Allen, il mentionne que les critiques « détectent des échos de cette vieille tentation de gouverner par décret plutôt que par persuasion dans les débats d’aujourd’hui, peut-être en particulier sur la question épineuse de savoir si les politiciens catholiques pro-choix devraient se voir refuser la communion ».

Crux, anglais

Au Liban, le débat sourde sur la possibilité d’un mariage civil. Certains législateurs récemment élus ont levé la main en signe d’approbation lorsqu’on leur a demandé s’ils étaient favorables au mariage civil « facultatif » – provoquant la colère de ceux qui insistent pour que les mariages restent du ressort des autorités religieuses. Les jeunes couples mixtes de confession différentes, eux, cherchent de plus en plus à sortir du système de leurs religions pour se marier. Le mariage civil n’étant pas reconnu dans ce pays, il leur faut donc aller à Chypre pour un échange des consentements civils. Un acte de protestation que beaucoup tendent à poser : en effet, en termes de mariage, de divorce et de garde d’enfants, les groupes confessionnels libanais régissent légalement les affaires de leurs propres communautés. Des militants de droits civiques, cependant, accusent les tribunaux religieux de discriminer les femmes et affirment que sur ces questions familiales essentielles, les Libanais sont traités différemment selon leur appartenance religieuse.

AP, anglais

3Les 400 ans de la Propaganda Fide

La Congrégation pour l’Évangélisation des peuples – que la nouvelle Constitution apostolique transforme en Dicastère pour l’évangélisation, en la fusionnant avec le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation – fête cette année son 400e anniversaire. C’est en effet le 6 janvier 1622 que le pape Grégoire XV avait fondé cet organe de coordination du Saint-Siège pour toutes les initiatives qui étaient menées dans les différents continents pour annoncer l’Évangile et structurer la présence de l’Église dans les territoires de mission. Le double objectif était de promouvoir la réunification des chrétiens et la diffusion de la foi catholique parmi les non-chrétiens, dans les territoires atteints par l’exploration et la découverte. Depuis quatre siècles, les activités des missionnaires continuent à être organisées depuis le palais situé sur la place d’Espagne. Propaganda Fide dispose d’un patrimoine immobilier qui lui permet de maintenir des universités, des activités humanitaires et des établissements de santé à travers le monde. Actuellement, il exerce sa juridiction sur 1117 circonscriptions ecclésiastiques au total, couvrant presque toute l’Asie, à l’exception des Philippines, toute l’Afrique sauf l’Égypte et la Tunisie, l’Alaska, les Antilles, et certains territoires des Balkans. 

Omnes, espagnol

4De la constitution américaine à la devise olympique, neuf inspirations dominicaines célèbres

Un an après le 800e anniversaire de la mort de saint Dominique, Religion en libertad évoque neuf éléments au sein de la civilisation occidentale inspirés de l’un des ordres religieux les plus importants de l’histoire de l’Église : les Dominicains. À la devise de l’Ordre – “louer, bénir et prêcher” – le média ajoute « inventer » : le système politique américain, la devise des Jeux olympiques modernes (le dominicain français Louis Henri Didon, passionné par le sport, était ami de Pierre de Coubertin), le vêtement blanc des papes, le droit international moderne, la formation de l’un des premiers parlements d’Europe en Angleterre, les recherches sur le modèle de l’ADN tel que nous le connaissons aujourd’hui, le nom de la capitale Saint-Domingue, même la République dominicaine », ainsi que l’invention du chapelet, et du chemin de croix. 

Religion en libertad, espagnol

5Les Coréens fondent leurs espoirs sur le pape François pour la paix régionale

Ce n’est pas la première fois, mais un ministre sud-coréen a récemment salué la possibilité « d’une visite du pape François en Corée du Nord et son rôle de médiateur pour la paix dans la péninsule coréenne », rapporte UCA News. Ministre de l’Unification, Kwon Young-se a rendu visite à Mgr Hyginus Kim Hee-joong, archevêque de Gwangju le 21 juin dernier. Ce dernier lui a confirmé que le Pape était « impatient » de se rendre en Corée du Nord à partir du moment où il serait officiellement invité. Cette visite et ces conditions sont évoquées depuis 2018, quand Kim Jong-un avait transmis une invitation orale au Pape à visiter son pays par l’intermédiaire du président sud-coréen Moon Jae-in. 

UCA News, anglais

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
AvortementCoréeÉtats-Unisliban
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement