Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 07 juillet |
Saint Ralph Milner
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Yannick Bestaven : « Dans la difficulté, il y a toujours un déclic qui fait avancer à nouveau »

Article réservé aux membres Aleteia Premium
Yannick Bestaven

DAMIEN MEYER / AFP

Marzena Devoud - publié le 17/06/22

Alors que la détérioration des conditions climatiques a obligé les organisateurs de la Vendée Arctique, première course qualificative en vue du Vendée Globe 2024, à suspendre la course dans la nuit de jeudi à vendredi 17 juin, Yannick Bestaven, le vainqueur de la course en 2021, livre à Aleteia sa recette pour ne jamais abandonner ses rêves.

En raison de conditions météo très complexes, les organisateurs de la Vendée Arctique qualificative pour le Vendée Globe 2024 ont décidé de neutraliser la course dans la nuit de jeudi à vendredi 17 juin. Les skippers pourront s’abriter et attendre le passage de la dépression. Parmi eux se trouve Yannick Bestaven. Le 28 janvier 2021, à 4 heures du matin, les feux d’artifice illuminent le ciel au-dessus du chenal des Sables-d’Olonne. La foule en liesse fait un cortège au bateau Maître Coq qui rentre au port pour célébrer l’arrivée du vainqueur du Vendée Globe, l’une des courses les plus difficiles au monde. Debout, à l’avant de son bateau, Yannick Bestaven, cheveux en bataille et bougie fontaine dans les bras en signe de victoire, a du mal à savourer sa première place. Il lui a fallu 80 jours, 3 heures et 44 minutes pour boucler la course en solitaire autour du monde sans escale et sans assistance. Il prend conscience petit à petit que son rêve est en train de se réaliser parce qu’il a osé aller jusqu’au bout.

Et c’est ce que ce navigateur et marin veut transmettre aux enfants aujourd’hui. À la clé pour celui qui est aussi ingénieur et co-inventeur de l’hydrogénérateur, une révolution verte dans la gestion de l’énergie en mer. Dans un documentaire Les rêves ne meurent jamais, réalisé par Sébastien Blémon, le vainqueur du Vendée Globe se confie sur son histoire. Au cœur de celle-ci, cette question : pourquoi si peu de gens osent réaliser leurs rêves ? Et surtout comment apprendre aux enfants à ne pas abandonner leurs rêves ?

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
conseilsréussiteVendée Globe
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement