Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 05 juillet |
Saint Antoine-Marie Zaccaria
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

Cinéma: « Au-delà des sommets », l’ascension vers la splendeur

AU-DELA-DES-SOMMETS-JUPITER-FILMS.jpg

Jupiter Films

Louise Alméras - publié le 14/06/22

En salle le 15 juin, "Au-delà des sommets" raconte l’histoire de trois alpinistes américains qui partagent leur passion et la folle raison qui les pousse à se dépasser sans cesse sur les monts les plus dangereux.

Entre récit épique, plans magnifiques de montagne et aventure humaine, « Au-delà des sommets » est un documentaire fabuleux qui revient sur l’histoire de trois célèbres alpinistes américains. Les États-Unis regorgent de sites montagneux à couper le souffle. La nature, ambitieuse, a étalé son règne et sa beauté sur d’immenses territoires. Ainsi de l’Alaska et son mont Denali, plus haut sommet d’Amérique du Nord, où les protagonistes iront planter piquets et cordes afin de gravir ses hauteurs. Si l’alpinisme est leur passion, c’est à cause d’une photographie en noir et blanc que l’aventure de ce film commence. Celle de Brad Washburn, le premier à avoir photographié ce sommet, à bord d’un avion, en 1936. Cartographe, photographe, alpiniste et pilote, il est à lui seul une véritable légende. Son travail a permis de cartographier des territoires jusqu’alors inconnus, ou si peu. Ses photos, époustouflantes, impressionnent par le travail de perspective, rendant les montagnes dans la vérité de leur immensité. Mais le trio sera-t-il capable de se forger sa propre légende en escaladant les périlleux sommets de Moose’s Tooth ? Récit d’aventure, « Au-delà des sommets » encourage les spectateurs à s’interroger sur les raisons qui nous poussent à explorer et nous dépasser…

L’escalade de la passion

Qui a déjà goûté à l’alpinisme sait que le plaisir est avant tout d’aller toujours plus loin. Au risque pour certains de mourir, déniant tous les dangers. Car si la montagne est si belle, elle est aussi cruelle. Les réalisateurs eux-mêmes l’avouent : « Les alpinistes dépensent plus d’énergie à parler de ce qui n’a jamais été fait, plutôt que du passé ». Pour être un peu comme le premier homme à avoir marché sur la lune, en somme. C’est une sorte d’escalade de la passion, à jamais insatiable, prête à tout pour assouvir ses rêves de réalisation et de dépassement de soi. Arrêt aux sommets de Moose’s Tooth, périlleux s’il en est. De loin, ils font l’effet de crocs, plus que de dents, perchés au haut de montagnes aux flancs raides. Et c’est justement pour cela qu’ils y vont. Certains plans, filmés de près au cours des escapades, sont impressionnants. On mesure alors la réalité d’une virée en montagne à ses plus hauts sommets. Comme cette nuit passée, dans l’air glacé, allongé, faute de mieux, sur un petit renfoncement, au bord du précipice. Ou bien cette main à la peau arrachée, à cause d’une paroi poreuse et peu fiable, qui pourrait aurait pu être plus fatale pour l’homme. La peur ne semble jamais les inquiéter. Et si, par malheur, la joie leur fait défaut, l’idée des sommets, de l’obstacle surmonté est plus fort. 

Ce sont des hommes en quête. Et ils expliquent très bien ce qu’elle est : un détournement de soi pour regarder là-haut.

La construction du documentaire est de grande qualité, mêlant l’histoire de Brad Washburn, dans une mise en scène exemplaire, à leur propre expérience. Quelques interviews succèdent à des prises de vue de cette communauté insolite des alpinistes américains, qui voyagent dans le monde entier pour assouvir ce besoin d’explorer. Entre passé et présent, l’alpinisme a une longue histoire, faite du combat de l’homme avec la montagne, de leur rencontre hors du monde. Les réalisateurs nous offrent leurs regards sur la nature, le monde et la vie, jamais vraiment soucieux, toujours tournés vers les ailleurs. Et quelle leçon pour l’homme moderne! Ce sont des hommes en quête. Et ils expliquent très bien ce qu’elle est : un détournement de soi pour regarder là-haut. Chercher aussi, toujours, ne jamais être rassasié. Mais non pas par tristesse. Après La panthère des neiges, de Vincent Munier et Marie Amiguet, ce nouveau documentaire dédié à la nature nous apprend aussi beaucoup sur l’homme. Car c’est ce à quoi il se mesure qui le grandit. À voir sur grand écran, donc, pour apprécier l’image, l’immensité des monts, leur blancheur éclatante, et plonger au cœur de ce dont l’homme est fait quand il s’adonne à l’aventure.

Au-delà des sommets, de Renan Ozturk et Freddie Wilkinson, avec Renan Ozturk, Freddie Wilkinson, Zack Smith, Bradford Washburn, 1h42, en salle le 15 juin
Tags:
CinémaFilmmontagne
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement