Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 07 octobre |
Saint Bruno
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Pourquoi s’agenouille-t-on pendant la consécration ?

KNEELING

© Marcin Mazur/cbcew.org.uk | Catholic Church England and Wales/Flickr CC BY-NC-ND 2.0

Anna Ashkova - publié le 11/06/22 - mis à jour le 01/08/22

À la messe, certains fidèles s’agenouillent durant la consécration, au moment où le prêtre présente l’hostie et le calice. Quelle est la signification de ce geste ?

Durant la messe, au moment de la consécration, les fidèles sont invités à rester à genoux « à moins que leur état de santé, l’exiguïté des lieux ou le grand nombre des participants ou d’autres justes raisons ne s’y opposent », indique la Présentation générale du Missel Romain (PGMR, n.43). Il ne s’agit pas d’une obligation. Chacun demeure libre de ses gestes. Le Catéchisme de l’Église catholique indique d’ailleurs qu’il est possible de « s’incliner profondément » à la place de la génuflexion (CC 1378). Mais pourquoi le faire au moment de la consécration ? 

Un geste en signe d’adoration du Seigneur 

Le début de la consécration des espèces eucharistiques commence par l’épiclèse (du grec « appelé sur »), lorsque le prêtre met ses mains au-dessus des offrandes et invoque l’Esprit Saint. S’ensuit alors le récit de l’Institution. Le prêtre rappelle à ce moment les paroles du Christ au moment où il institue l’Eucharistie, lors de la dernière Cène, le Jeudi soir (Lc. 22, 19-20). Les fidèles qui le souhaitent se mettent alors à genoux. Il y a enfin la doxologie, moment où le prêtre dit : « Par Lui (le Christ), avec Lui et en Lui … ». Elle exprime la glorification du Seigneur (« doxa » en grec signifie gloire, d’où « doxologie »). Ce moment est ratifié et conclu par l’acclamation du peuple : « Amen ». 

En restant à genoux durant toute la consécration, les fidèles manifestent ainsi leur adoration de Jésus. Le Catéchisme de l’Église catholique précise à ce propos :  

« Le culte de l’Eucharistie. Dans la liturgie de la messe, nous exprimons notre foi en la présence réelle du Christ sous les espèces du pain et du vin, entre autres, en fléchissant les genoux, ou en nous inclinant profondément en signe d’adoration du Seigneur. L’Église catholique a rendu et continue de rendre ce culte d’adoration qui est dû au sacrement de l’Eucharistie non seulement durant la messe, mais aussi en dehors de sa célébration : en conservant avec le plus grand soin les hosties consacrées, en les présentant aux fidèles pour qu’ils les vénèrent avec solennité, en les portant en procession » (CC 1378). 

Voilà donc pourquoi ce geste est recommandé par l’Église. Mais encore une fois, chaque fidèle est libre de manifester son adoration à sa manière. 

Tags:
ÉgliseeucharistieMesse
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement