Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 29 novembre |
Saint Sernin
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Fin du congé maternité : cinq pistes pour préparer son retour au travail

woman-work.jpg

Africa Studio I Shutterstock

Caroline Moulinet - publié le 11/06/22

La fin du congé maternité peut être source de sentiments ambivalents : bonheur de retrouver un équilibre entre son rôle de mère et son rôle de femme, anxiété sur la nouvelle organisation à ajuster, mélancolie de confier son tout-petit à la crèche ou à la nounou. Aleteia propose quelques points pour franchir cette étape sereinement.

La femme qui revient de congé maternité n’est plus tout à fait la même qu’à son départ. Qu’elle soit mère pour la première fois ou qu’elle ait déjà des aînés, l’équilibre familial est à reconstruire, et la reprise du travail fait partie de ce nouveau rythme à mettre en place. Cette période est l’occasion pour la maman de renouer avec ses projets et ses désirs, même si elle peut avoir le sentiment de courir sans cesse après le temps.

1Discerner le meilleur rythme familial

Voilà plusieurs semaines que vous êtes à la maison à vous occupez du bébé, mais aussi bien souvent d’une bonne partie de l’intendance. Il est sage de discuter en couple du nouvel équilibre souhaité. Laetitia se souvient : « Mon conjoint s’était habitué à un certain confort de ma disponibilité à 100 % pour tout gérer. Cela a été rassurant pour moi qui reprenais de voir que ma moitié serait plus impliquée. » La fin du congé mat’ est le bon moment pour discerner l’éventualité d’un retour au travail à temps partiel, voire d’un changement de voie, ou pour se mettre d’accord sur une nouvelle distribution des tâches quotidiennes, pour que chaque membre du foyer puisse s’épanouir et se réaliser pleinement.

2Connaître ses limites

shutterstock_1704671203.jpg

Odeline témoigne que la reprise n’a pas été facile : « Ce que j’avais trouvé dur, c’est le manque de temps. La sensation de ne pas avoir assez de temps pour tout! Pour la petite, pour le boulot, pour la logistique (courses, ménage…), pour mon couple et, loin derrière, pour moi ! Du coup, je me sentais nulle sur tous les plans ! » Certaines étapes de la reprise peuvent être commencées avant le retour au travail : l’adaptation à la crèche deux semaines avant la reprise, ou encore l’introduction du biberon si la maman allaite son enfant. Ainsi tous les changements n’arrivent pas d’un coup, ni pour la mère, ni pour l’enfant. Et quand c’est possible, ne pas hésiter à solliciter de l’aide (grands-parents, voisine, réseau de parents de l’école).

3Reprendre contact avec ses collègues

Odeline sourit en disant : « Moi j’avais préparé des choses au travail en amont du congé mat: to do list pour mon retour au boulot et mini tutos de certaines actions pour ne pas oublier comment faire ! » Elle poursuit : « J’ai surtout annoncé la naissance à tous mes collègues pour garder le lien puis je suis venue présenter ma fille au service quelques semaines avant ma reprise. » Une façon conviviale de revenir et d’échanger les dernières nouvelles pour ne pas arriver comme un cheveu sur la soupe le jour de la reprise.

4Prier la Sainte Famille

Une mère qui reprend le travail peut ressentir un mélange d’enthousiasme d’une liberté retrouvée et de mélancolie de confier son enfant. Pourquoi ne pas prier la Sainte Famille pour être guidée vers les bonnes personnes (crèches ou nounous)? La Sainte Vierge est d’un grand réconfort pour apaiser l’anxiété des mamans. Saint Joseph, qui a pris soin de l’Enfant et de sa Mère, se chargera d’organiser au mieux le mode de garde. Quant à l’Enfant Jésus, il est un compagnon idéal pour le bébé qui découvre la vie en dehors du foyer.

5Préparer une anti-sèche en cas de coup de blues

Avec la reprise, il y a des hauts et des bas, des journées enthousiasmantes après une journée très productive et des enfants en forme, et des journées éprouvantes après une nuit hachée et des réunions difficiles. C’est le rythme de la vie : comme le mouvement des vagues, la houle peut sembler agressive ou se faire plus tendre. Avoir une note dans son téléphone ou un papier dans son livre de chevet avec sa prière préférée (par exemple Veni Sancte Spiritu), les motivations de ses décisions, et quelques pépites de gratitude sera d’un précieux secours pour garder la paix du cœur quelle que soit l’état de la mer.

Tags:
MaternitéTravail
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement