Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 29 novembre |
Saint Sernin
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

[RECETTE] Le Pudding de Noé, le plus vieux dessert du monde

NOAH'S PUDDING

Gulsen Ozcan | Shutterstock

Cerith Gardiner - publié le 10/06/22

Cette friandise est imprégnée d’histoires pleines de beaux symboles tout en demeurant délicieuse. Elle est dégustée lors des occasions spéciales depuis des millénaires.

Bien avant la naissance du Christ, les gens préparaient des friandises pour des occasions festives, comme… célébrer le salut de l’humanité. Selon la tradition islamique, la famille de Noé était tellement soulagée d’avoir survécu au grand déluge qu’elle a décidé de célébrer les capacités héroïques de Noé en préparant un pudding. Seulement, ayant débarqué sur le Mont Ararat (aujourd’hui la Turquie orientale), elle a été limitée dans le choix des ingrédients. Selon la légende, elle aurait rassemblé des céréales, des légumineuses, des fruits et des noix restés sur l’arche et aurait confectionné un plat atypique appelé « l’Ashura » (Aşure en turc)ou « Pudding de Noé ».

Aujourd’hui, ce dessert reste encore imprégné de beaucoup de symboles pour les Turcs comme pour ses cultures voisines, explique Cemre Torun, critique gastronomique de l’édition du magazine Vogue :

« Ashura » signifie le « dix » en arabe et fait référence au 10e jour du mois de Muharram, le premier mois du calendrier islamique. Le dessert est cuisiné dans les maisons pendant cette semaine et partagé avec des amis en signe de l’amour et de l’abondance. La présence d’ingrédients comme les pois chiches et les haricots montre l’importance accordée à l’équilibre et aux saveurs. Le caractère nutritif de la cuisine de cette région symbolise l’abondance et la prospérité. »

De son côté, Suna Cagaptay, professeur d’histoire de l’architecture et d’archéologie de l’université de Cambridge, donne plus de détails sur ses traditions abrahamiques et islamiques. Elle explique dans une interview de New Lines Magazine que le pudding de Noé a des connotations infinies : « L’accent est mis sur le bien et le mal, comme le montre la tradition qui consiste à le manger à Noël et au Nouvel An ou encore en souvenir d’Abraham qui a survécu au feu de Nimrod. »  

Il est traditionnellement préparé en grande quantité et offert aux amis, aux voisins et aux collègues.

Il est intéressant de noter que le nom du dessert est similaire à « Ashura », une période où, dans la tradition juive, on célèbre le sauvetage de Moïse du Pharaon. Les musulmans chiites célèbrent « Ashura » quelques jours avant le Ramadan, lorsque le martyre d’al-Husayn, le fils d’Ali et de Fatima et le petit-fils du prophète Mahomet, est commémoré. En Grèce, ce dessert est préparé suite à un décès ; en Arménie, c’est à Noël et au Nouvel An qu’il est dégusté. Il est traditionnellement préparé en grande quantité et offert aux amis, aux voisins et aux collègues. Il symbolise ainsi l’amitié, de bonnes relations entre voisins, la paix et la compréhension mutuelle. La préparation de l’Ashura peut ainsi varier selon les communautés qui perpétuent la tradition.

Voici sa recette très simple proposée par la critique culinaire Sevim Gökyıldız publiée sur le site des expatriés français en Turquie.

Le Pudding de Noé

Ingrédients pour 6 personnes : 150 gr de blé ;  150 gr de pois chiches ;  150 gr de haricots blancs secs ;  250 gr de sucre semoule ;  150 gr de raisins secs ;  150 gr de figues séchées ; 150 gr d’abricots secs ; 15 gr d’amidon ; 5 clous de girofle ; 8 gr de cannelle en poudre ;  grenade,  raisins de Corinthe ; amandes, noix, noisettes pilées ;  cannelle en poudre ; pignons ; pistaches.
Préparation :
1. La veille, faire tremper séparément dans les récipients remplis d’eau, le blé, les haricots secs et les pois chiches. Égoutter.
2. Faire cuire séparément dans des casseroles remplies d’eau, le blé environ 3 h, les pois chiches et les haricots secs environ 2 h. Tout doit être bien ramolli.
3. Couper en petits dés les figues et les abricots. Quand le blé est cuit, déposer dans la casserole les dés d’abricots et de figues, ajouter les raisins.
4. Faire cuire ensemble 15 minutes, puis ajouter dans la préparation les pois chiches et les haricots secs.
5. Remuer délicatement, ajouter le sucre, les clous de girofle.
6. Faire cuire encore 15 minutes.
7. D’autre part, dans un bol, mélanger l’amidon, 70 cl d’eau à verser dans la préparation, laisser à feu doux encore 10 minutes.
8. Votre pudding est prêt pour être transvasé dans des bols.
9. Laisser dans un endroit frais au moins 1 h. Décorer, saupoudrer suivant les goûts.
10. Servir tiède ou froid !

C’est prêt !

Tags:
RecetteTurquie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement