Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 27 novembre |
Fête de la Vierge Marie en son icône du signe
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Suspension des ordinations à Toulon : une « supplique » bientôt envoyée au Pape

Toulon.jpg

Sam and Brian I Shutterstock

Cathédrale de Toulon.

La rédaction d'Aleteia - publié le 09/06/22 - mis à jour le 10/06/22

Alors que le Vatican a annoncé le 3 juin la suspension des ordinations du séminaire de La Castille, dans le diocèse de Fréjus-Toulon, prévues fin juin, plus de 9.000 fidèles du Var ont signé une supplique qu’ils comptent envoyer prochainement au pape François.

La décision de Rome de suspendre les ordinations du séminaire de La Castille, dans le diocèse de Fréjus-Toulon, pourtant prévues le 26 juin, est rarissime. Si le fait est trop inédit et les éléments d’explication encore trop peu nombreux pour en comprendre toute la portée et les raisons, la décision du Vatican a surpris et bouleversé de nombreux fidèles. Dès le 4 juin, au lendemain de l’annonce, des fidèles du diocèse ont décidé d’écrire une supplique au pape François.

« Nous avons été plusieurs paroissiens du diocèse à se contacter pour se dire qu’il fallait écrire au Pape pour lui dire que cette décision est brutale, surtout vis-à-vis des séminaristes privés d’ordination après sept ans d’études et de réflexions », explique à Aleteia Benoît Ab der Halden, l’un des signataires, paroissien à l’église sainte Jeanne d’Arc de Toulon et engagé dans le diocèse depuis de nombreuses années. « L’idée est de trouver, notamment pour les ordonnants qui se trouvent entre le marteau et l’enclume, une solution. Ils se retrouvent entre la décision du Vatican et les reproches faits à un évêque dans la gestion de son séminaire et de son diocèse. » Concernant l’évêque de Fréjus-Toulon depuis 22 ans, il explique : « Mgr Rey est audacieux, il a tenté certaines choses et parfois cela n’a pas marché. Mais au regard des fruits de ses actions au sein du diocèse, la décision de suspendre les ordinations nous choque profondément. »

Lancée vendredi 3 juin avec un site opérationnel dès le lendemain, la supplique devrait être envoyée au pape François la semaine prochaine. Voici le texte intégral de la supplique :

Nous, fidèles de l’Église en France, avons appris avec stupeur et douleur les interdictions qui pèsent sur Mgr Dominique Rey, évêque de Fréjus-Toulon et ne comprenons pas ces motivations.

Cette décision qui a été prise nous interroge profondément, et nous choque, en premier lieu pour les séminaristes privés d’ordination qui doivent y faire face.

Si nous l’accueillons dans l’obéissance en l’Église, nous ne la comprenons pas, notamment au vu de ce que nous connaissons de Mgr Rey, de sa personnalité et de son action dans son diocèse depuis 22 ans.

C’est un évêque qui a donné, par son action mais aussi par sa personnalité, beaucoup d’Espérance pour le renouveau de l’Église de France.

Nous nous inquiétons avec gravité des conséquences durables sur les relations entre Rome et le peuple chrétien de France, déjà brutalement secoué.

Le diocèse de Toulon est unifié autour de son évêque dans un élan missionnaire, comme en témoigne le succès des nombreuses initiatives nées dans ce diocèse, en particulier celles qui touchent les plus défavorisés, ou encore la moyenne d’âge de 55 ans des prêtres ; ce sont des signes d’espérance pour l’ensemble de notre Eglise.

Bien sûr Mgr Rey n’est pas parfait, nul ne l’est, mais c’est un créatif, un audacieux. Par son action Mgr Dominique Rey essaie de servir l’unité de l’Eglise et fait en sorte que chacun y trouve une place. Nous sommes nombreux à avoir senti sa bienveillance. Ils peuvent en témoigner : les mendiants, les exclus en tout genre, les citoyens des périphéries du monde, ils sont ses amis. Il a été celui qui au plus près du prochain, est parti chercher la brebis perdue, accueillir le fils prodigue.

Très Saint Père, sans doute la décision qui a été prise à l’encontre des séminaristes et du diocèse est justifiée par des motifs, mais ce que nous savons c’est tout le mal immense que les interdictions qui pèsent sur Monseigneur Rey, vont faire à l’Eglise en France.

Ne laissons pas les inquiétudes des chrétiens en France se multiplier. Soyons dans un esprit de fraternité, de vérité, d’écoute et de paix. Dans l’Espérance, nous prions. 

Tags:
ordinationToulon
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement