Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 27 novembre |
Fête de la Vierge Marie en son icône du signe
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Une messe d’action de grâce, quésaco?

Eucharistie

© Shutterstock - Fabio Lotti

Célébration de la messe.

Valdemar de Vaux - publié le 02/06/22 - mis à jour le 01/08/22

La reine Elizabeth II d’Angleterre a fêté en 2022 ses 70 ans de règne. Pour marquer le coup, la chef de l’Église anglicane a assisté à une messe d’action de grâce vendredi 3 juin 2022. Une démarche qui existe aussi dans le monde catholique. Explications.

Si les Anglicans se sont séparés de l’Église catholique au XVIe siècle, il reste entre les deux institutions de nombreux points communs. Les festivités qui entourent la célébration des 70 ans de règne de la reine Elizabeth d’Angleterre en donnent un exemple : au cœur d’une semaine chargée, le monarque a assisté vendredi 3 juin 2022 à une messe d’action de grâce en la cathédrale Saint-Paul à Londres.

La démarche peut paraître au premier abord tautologique : le mot « messe » est certes le plus utilisé, mais il est plus correct de parler d’ »eucharistie », qui, en grec, veut dire… « rendre grâce ». Toute messe est donc une action de grâce, c’est-à-dire l’expression d’une reconnaissance et d’une amitié envers Dieu. Après avoir demandé pardon et prié Dieu, le chrétien écoute sa parole et la médite en son cœur avant de lui offrir le don le plus beau, par l’intermédiaire du prêtre : le sacrifice de Jésus son fils, mort et ressuscité pour sauver les hommes.

Une messe avec une intention particulière

Pourquoi, dès lors, parler de « messe d’action de grâce » ? Parce que, offerte à Dieu par les fidèles, l’eucharistie peut l’être avec une intention particulière que ces derniers portent. Elle se fait alors prière plus particulière, même si rien ne change dans son déroulement. On pense souvent aux messes pour les défunts, mais il est possible – et bon ! – de remercier le Seigneur par une messe pour une guérison, une naissance ou…une longue et riche existence.

La liturgie catholique prévoie même, si l’on veut mieux marquer l’intention avec laquelle on dit la messe, des formulaires pour toutes sortes de raisons, de la demande d’un temps favorable – pour les récoltes bien sûr – à celle de vocations. Parmi ces formulaires, il en est un prévu pour « rendre grâce à Dieu », tout simplement. La prière d’ouverture en donne le ton : « Seigneur Dieu, tu ne fermes jamais ton cœur à la prière de tes serviteurs en détresse ; nous te rendons grâce pour ta grande bonté, et nous te supplions humblement : fais que, délivrés de tout mal, nous te servions toujours dans la joie. »

Tags:
LiturgieMesse
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement