Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 03 décembre |
Saint François-Xavier
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Greffé des deux bras, il peut enfin embrasser ses enfants

Felix-e1654013645428.png

Capture d'écran Instagram @felix_gretarsson

Felix Gretarsson, premier homme à être greffé des deux bras, entourant ses petites-filles

Katarina Berden - Valentine Leroy - publié le 31/05/22

Félix Gretarsson est le premier homme à avoir bénéficié d’une double greffe des bras en janvier 2021 à Lyon. Après avoir vécu plus de 20 ans sans ses bras, il peut enfin embrasser ses enfants. Récit d’un long combat.

Après avoir été gravement électrocuté sur son lieu de travail, Felix Gretarsson a dû être amputé des deux bras à l’âge de 26 ans. Premier homme du monde à se faire greffer les deux bras en janvier 2021 à Lyon, il retrouve peu à peu les gestes du quotidien.

Électricien en Islande, il a été électrocuté alors qu’il réparait une ligne haute tension alimentant plus de 500 foyers. Perché à dix mètres du sol, il a été projeté contre terre. Le feu a consumé ses mains, mais il ne sentait rien. En état de choc, il n’a ressenti aucune douleur au niveau de sa colonne vertébrale et de son cou, cassés en trois endroits. Plongé dans le coma durant trois mois, il a subi pas moins de 54 opérations. Pour lui sauver la vie, les médecins ont dû lui couper les deux bras.

Une longue descente aux enfers

Cet accident a bouleversé sa vie. Il est devenu dépendant de diverses substances lorsque les médecins ont réduit la dose d’antalgiques. « J’avais l’habitude de fumer de la marijuana de temps en temps, mais c’était devenu ingérable », dit-il. Il a dépensé l’argent qu’il a reçu en compensation de son accident pour se droguer. Il a perdu son emploi, sa carrière, sa petite amie de longue date et n’a pas pu voir ses filles Dilja et Rebecca, qui ont maintenant 23 et 27 ans.

Je crois que même les mauvaises choses arrivent pour une raison, que quelque chose de bien arrivera plus tard.

Sorti de la dépendance, il a réussi à convaincre un chirurgien français de procéder à une transplantation des deux bras, une intervention encore jamais réalisée. L’opération, qui a duré 15 longues heures, s’est déroulée en janvier 2021 à Lyon. Le Daily Mail rapporte la surprise de la communauté scientifique face aux progrès étonnants de la chirurgie. En effet, si les médecins estimaient que, les nerfs se développant en moyenne d’un millimètre par jour, il serait en mesure de retrouver l’usage de sa main en deux ans, il a commencé à bouger ses doigts neuf mois après l’opération. Mais Félix doit tout réapprendre.

Felix Gretarsson AFP
Félix Gretarsson après sa greffe des deux bras à l’hôpital en janvier 2021

S’il ne sentait pas ses mains dans les premiers mois, il peut aujourd’hui diriger le volant avec ses mains, et non plus ses pieds. Il peut aussi apprendre à utiliser son téléphone normalement. Auparavant, il n’avait d’autres solutions que d’utiliser son nez ou sa langue pour écrire sur l’écran. Pour renforcer les muscles de sa main, il se rend régulièrement à la salle de sport. Il ne s’agit pas de soulever des poids, dit-il avec humour, mais de renforcer les nerfs en cours de régénération.

Un long (ré)apprentissage

Félix doit encore surmonter de nombreuses difficultés pour refaire les gestes du quotidien mais l’homme de 49 ans s’émerveille chaque jour de la nouvelle vie qui s’offre à lui : « Je vis un conte de fées maintenant, j’apprends quelque chose de nouveau à chaque fois. Je crois que même les mauvaises choses arrivent pour une raison, que quelque chose de bien arrivera plus tard. Si je n’avais pas perdu mes bras, je ne vivrais pas en France avec ma femme en ce moment », a-t-il déclaré.

Félix gagne chaque jour en autonomie : « Maintenant, je peux aller prendre un café et sortir des pièces de ma propre poche. Cela signifie beaucoup pour moi de ne plus dépendre d’autres personnes pour effectuer des tâches de base. » Mais son plus grand bonheur aujourd’hui est de pouvoir à nouveau embrasser ses enfants.

Tags:
accidentEnfantsFamilleSanté
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement