Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 22 mai |
Sainte Rita (Marguerite) da Cascia
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

La sacristie est-elle un endroit sacré?

SACRISTIE-GODONG-FR338104A.jpg

Fred de Noyelle / GODONG

Sophie Roubertie - publié le 30/05/22

Annexe de l'église, la sacristie est le lieu de conservation des vases sacrés et des ornements liturgiques. Les prêtres et servants d'autel s'y préparent pour les messes et célébrations.

La sacristie est une pièce attenante à l’église, avec laquelle elle communique. Son caractère est sacré par l’usage qui en est fait. Son nom lui-même est le signe qu’il ne s’agit pas uniquement d’une pièce de rangement, mais un lieu de prière, car sacristie provient du latin sacer, qui signifie sacré. La sacristie peut être un bâtiment distinct de l’édifice principal, comme collé à l’église, ou se confondre avec celle-ci, prenant la place d’une chapelle latérale entièrement fermée. 

Elle permet de conserver tous les vases sacrés, tels les calices ou ciboires, les objets liturgiques, chandeliers ou encensoirs. Elle sert aussi de réserve pour tout ce qui est indispensable dans la liturgie. Les armoires ou placards contiennent ainsi les hosties, l’encens, les cierges. Les ornements sacerdotaux et linges liturgiques y trouvent aussi leur place. 

L’histoire de chaque église conditionne le contenu de la sacristie. Les plus anciennes ont parfois conservé de précieux objets liturgiques. Certaines abritent même un “trésor”, appelé ainsi lorsque les pièces sont d’une importance artistique particulière, comme le trésor de Notre-Dame, qui était conservé dans la sacristie. D’autres sont toutes simples, juste assez grandes pour le rangement du minimum nécessaire.

Le soin des objets liturgiques et la préparation de l’autel est souvent confié aux sacristains ou sacristines, qui peuvent être laïcs ou religieux suivant le lieu. 

SACRISTIE-GODONG-FR510260A.jpg
Un prêtre se prépare dans sa sacristie avant la célébration de la messe

La sacristie est aussi le lieu de la préparation des prêtres. Ils y revêtent les vêtements liturgiques correspondants à la célébration prévue. C’est aussi le cas des servants d’autel. Mais loin d’être uniquement un vestiaire, la sacristie est aussi un lieu de recueillement, le prêtre profitant de ce temps loin de la foule pour se préparer, dans la prière, à la célébration de l’office. 

La sacristie comporte parfois un lavabo muni d’un couvercle (qui peut aussi être appelé piscine), permettant d’évacuer les eaux de purification ou éléments sacrés directement dans la terre sans les mélanger aux eaux usées. Il peut en particulier être utilisé pour laver les linges d’autel. 

SACRISTIE-GODONG-UG582111B.jpg
La sacristie d’une église à Kampala en Ouganda.

 Pour conserver au lieu son rôle de recueillement, il est recommandé d’y respecter la prière de ceux qui s’y préparent et d’y parler à voix basse. Un crucifix est toujours placé à un endroit bien visible pour rappeler le caractère sacré du lieu. 

Certaines églises anciennes ne comportent pas de sacristie de la même époque : au Moyen Âge, les églises disposaient de vastes annexes (bâtiments conventuels ou épiscopaux, cure…) dont une partie pouvait être affectée au service liturgique. Ces bâtiments annexes ayant souvent été détruits, une sacristie a dû être construite à une époque postérieure. 

Tags:
LiturgiePrêtre
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement