Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 07 juillet |
Saint Ralph Milner
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Michel Guérin, curé de Pontmain, serviteur de Marie

Article réservé aux membres Aleteia Premium
Abbé_Michel_Guérin.jpg

© See page for author, CC0, via Wikimedia Commons

Anne Bernet - publié le 28/05/22

Il y a cent-cinquante ans, retournait à Dieu le prêtre qui reconduisit, par Marie, les habitants de Pontmain à la messe. L’abbé Michel Guérin ne vit pas la Sainte Vierge lors de ses apparitions dans son village, mais comme le rapporte Anne Bernet, postulatrice de sa cause de béatification, c’est sans doute Elle qui vînt chercher le "petit curé de Pontmain" le jour de sa mort.

Ce 29 mai, l’on commémore à Pontmain le cent-cinquantième anniversaire de la mort de l’abbé Michel Guérin, curé du village, décédé à l’âge de 71 ans en 1872 des suites d’un accident de la route, seize mois après l’apparition de Notre-Dame dans ce village mayennais. Très vite, ses paroissiens ont soutenu que, sans ce prêtre marial, tout dévoué pendant trente-six ans au relèvement d’une paroisse dévastée par la Révolution et ses suites, Pontmain n’aurait jamais bénéficié d’un tel privilège. C’est vrai. L’on croit souvent que le XIXe siècle a été d’emblée un siècle tout donné à Notre-Dame. La réalité, en fait, est plus complexe.

Déjà violemment attaquée par les protestants pendant les guerres de religion, la dévotion à Marie, remise à l’honneur par les décisions du concile de Trente, tardivement appliquées en France, a ensuite été méprisée par les jansénistes, puissants en dépit des condamnations dont ils ont fait l’objet, tant de la part de Rome que du pouvoir royal. À leurs yeux, prier la Vierge relève de la superstition, c’est bon pour les humbles et les ignares. À ce rejet s’ajoutent, au XVIIIe siècle, les ricanements malveillants des philosophes des Lumières, de sorte que, même dans les séminaires, Marie disparaît des préoccupations de beaucoup de prêtres. Ce n’est pas pour rien si ses apparitions, qui ont jalonné l’histoire de notre pays avec une familiarité tendre et maternelle, cessent également. Entre les faits de Lescure, en 1707, et les premières persécutions religieuses révolutionnaires, Notre-Dame ne se montrera plus chez nous.

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
MayenneNotre-damePontmainPrêtre
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement