Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 07 juillet |
Saint Ralph Milner
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

À Rome, une bouleversante sculpture qui magnifie la vie

STATUE-ROME-3.jpg

Timothy Schmalz

Isabella H. de Carvalho - publié le 28/05/22

Une statue représentant Marie entourant de ses bras son ventre rayonnant qui porte l'enfant Jésus installée dans une église de Rome est bénie ce dimanche 29 mai par l’archevêque. Réalisée par le sculpteur Timothy Schmalz elle est une "célébration artistique du caractère sacré de toute vie".

Si l’on s’éloigne de la rue commerçante très fréquentée de Via del Corso à Rome et que l’on entre dans l’église de San Marcello al Corso, on peut voir, à gauche de l’autel, une statue de Marie, entourant de ses bras son ventre rayonnant qui porte l’enfant Jésus. Il s’agit de la nouvelle œuvre d’art du sculpteur canadien Timothy Schmalz, « Life Monument », qui sera bénie par l’archevêque Vincenzo Paglia, président de l’Académie pontificale pour la vie, dimanche prochain, 29 mai.

La statue en bronze, avec son utérus en forme de dôme réalisé en acier inoxydable, est « une célébration artistique du caractère sacré de toute vie » confie l’artiste. Les sculptures religieuses de Timothy Schmalz ont été installées en divers endroits à Rome et au Vatican. Le « Monument de la vie » a été offert à l’association chrétienne « Mouvement italien pour la vie », qui défend le droit à la vie à tous ses stades.

STATUE-ROME.jpg

La sculpture de Timothy Schmalz sera inaugurée sur fond de virulents débats sur l’avortement, notamment en Amérique du Nord, région d’origine de l’artiste. Aux États-Unis, la Cour suprême est en train de décider si elle doit revenir sur la décision historique Roe v. Wade de 1973, qui a légalisé l’avortement au niveau fédéral dans le pays. Les tensions ont conduit à des saccages de lieux de culte et de sièges de groupes pro-vie. 

Une mère et un enfant silencieux

Le sculpteur a souligné cependant que sa sculpture n’était pas une « arme de confrontation », espérant qu’elle aurait le « pouvoir de persuader, de convaincre et d’émouvoir les gens » et de les pousser à « réfléchir profondément à l’idée que toute vie humaine est belle ».  

« Je ne voulais pas faire une sculpture pro-vie qui offense qui que ce soit, car les personnes qui ne sont pas convaincues ne vont rien apprendre », a expliqué Timothy Schmalz. « Si vous avez un manifestant pro-vie qui brandit des [représentations de] fœtus morts, les seules personnes qui comprennent ce message sont les pro-vie. L’autre camp n’en a aucune idée et cela ne fonctionne pas. »

Cette sculpture ne vous crie pas dessus, c’est une mère et un enfant silencieux.

« Avec cette œuvre, j’ai voulu créer une sculpture que même les personnes favorables à l’avortement regarderaient en convenant : « Je dois dire que c’est génial » », souligne encore l’artiste, avant de faire observer que cette sculpture « ne vous crie pas dessus, c’est une mère et un enfant silencieux ». Et de lancer : « Qui va s’agacer de cela ? »

Détail symbolique : de façon inhabituelle, le sculpteur a choisi de l’acier inoxydable pour former l’utérus, contrairement à ses autres œuvres d’art principalement constituées de bronze. Il explique avoir voulu représenter « un nimbe », pour souligner que l’utérus est « la source de toute réalité humaine ». De plus, comme il s’agit d’une surface réfléchissante, le public peut voir son reflet dans le ventre de la sculpture, chacun étant renvoyé au lieu où sa vie a commencé. 

Utiliser la beauté pour faire avancer le dialogue

L’artiste canadien souligne l’importance de l’art pour diffuser des messages positifs et « évangéliser silencieusement et subtilement ». Il confie s’être inspiré de la citation de l’auteur russe Fyodor Dostoïevski « la beauté sauvera le monde ». « Si je peux utiliser la beauté pour faire avancer le dialogue d’un pas de plus vers une certaine compréhension et un certain amour des deux côtés [de la question], alors la sculpture est un grand instrument », assure-t-il.

« Culturellement, nous ne pouvons pas perdre l’importance du caractère sacré de la vie, qui commence au début et se poursuit jusqu’à la fin, avec les personnes âgées, et se trouve chez tout le monde entre les deux », insiste Timothy Schmalz, citant les sans-abri et les personnes marginalisées, qu’il a mis en scène dans d’autres œuvres d’art telles que son Jésus sans abri et ses Anges inconscients. En plus de la statue de Rome, une version de plus de deux mètres de haut de « Life Monument » sera également placée à Washington DC devant la basilique du sanctuaire national de l’Immaculée Conception et sera bénie le 5 juin.  

Tags:
AvortementgrossesseRomestatuevieVierge Marie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement