Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 27 novembre |
Fête de la Vierge Marie en son icône du signe
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : Y aura-t-il bientôt trois papes ?

Article réservé aux membres Aleteia Premium
POPE FRANCIS - VATICAN - ST. Peter's Square - Audience

Antoine Mekary | ALETEIA

La rédaction d'Aleteia - publié le 27/05/22 - mis à jour le 01/06/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Vendredi 27 mai 2022

1 – Y aura-t-il bientôt trois papes ? 
2 – Syrie : « Les gens continuent de mourir dans l’indifférence du monde »
3 – Quand le travail remplace la foi
4 – Le Pape, le Soudan du Sud et l’esclavage
5 – Le Pape rencontrera à Goma les victimes du conflit congolais

1Y aura-t-il bientôt trois papes ?

Alors que la santé du pape François s’est dégradée dernièrement, entre une opération du côlon et ses douleurs au genou qui l’ont contraint au fauteuil roulant, les spéculations continuent à aller bon train sur une éventuelle démission prochaine. En rencontrant récemment les évêques italiens réunis en assemblée plénière, François aurait confié qu’il ne voulait en aucun cas se faire opérer, ayant gardé un mauvais souvenir de l’opération de juillet 2021. « Avant de me faire opérer, je préfère me retirer », aurait-il dit, inquiet des « problèmes dans la tête » que provoque une anesthésie générale. Cette déclaration du pape, qui n’a pas été confirmée par le Vatican, fait naître dans la presse d’outre-rhin une question cruciale : y aura-t-il bientôt trois papes – deux à la retraite et un en fonction ? 

Die Tagespost, allemand

La Syrie a disparu des écrans radars médiatiques. Et pourtant, elle souffre de plus en plus. Tel est le cri lancé par Mgr Joseph Tobji, archevêque maronite d’Alep. « Ici, la situation s’aggrave de jour en jour. 90% de la population vit sous le seuil de pauvreté alors que le monde nous a oubliés », confie-t-il à Vatican News. Certes, les combats ont quasiment disparu du territoire, hormis au nord du pays. Mais c’est la faim qui plombe désormais tout un peuple meurtri par onze ans de sanctions internationales. « Toute la population est tombée dans la mendicité », s’alarme Mgr Tobji. Et la guerre en Ukraine a encore fait monter le cours du blé et du pétrole, rendant finalement la vie presque pire que sous les bombes, ont même confié des fidèles à l’évêque maronite. 

Vatican News, français 

3Quand le travail remplace la foi

« Le travail remplace la religion – et dans certains cas, prend même sa forme – chez de nombreux professionnels américains », déclare Carolyn Chen, codirectrice du Centre pour l’étude de la religion, à l’Université de Californie, dans une tribune publiée sur le New York Times. Pour son livre « Work Pray Code », elle a interrogé plus de 100 travailleurs de la Silicon Valley entre 2013 et 2018. Ils lui ont dit et répété que leur carrière était un « voyage spirituel » et que leur travail était un « appel ». « L’évangile du travail est un gruau maigre, une solution éthiquement vide pour répondre à notre besoin essentiel d’appartenance et de sens. Et il nous affame en tant qu’individus et communautés », explique Carolyn dans son article. Elle cite l’histoire d’un chrétien évangélique fervent qui, après avoir rejoint une start-up technologique, n’a plus eu le temps de participer à la vie de son Église. « Le travail a donné à John non seulement une nouvelle identité, mais aussi un nouveau but dans la vie et un ensemble différent de valeurs. Au lieu d’embrasser la mission chrétienne de changer le monde en diffusant l’Évangile, John a embrassé la mission de l’entreprise : changer le monde avec son application », explique Chen. L’universitaire affirme que la société, les communautés et la démocratie sont toutes affectées négativement lorsque les gens vouent un culte au travail. Le pire, décrit-elle, c’est que ces personnes perdent tout sentiment de soi et d’identité, en centrant leur vie sur l’entreprise pour laquelle elles travaillent.

The New York Times, anglais  

4Le Pape, le Soudan du Sud et l’esclavage

À l’occasion du prochain voyage du pape au Soudan du Sud, début juillet, le vaticaniste Sandro Magister publie sur son blog un article mettant un coup de projecteur sur l’esclavage présent dans cette région d’Afrique. Aujourd’hui encore, assure Béatrice Nicolini, professeur d’histoire de l’Afrique et de relations internationales, il est possible au Soudan du Sud d’acheter un enfant à sa famille d’origine et de le revendre en faisant un bon profit. « Ici, la majorité des razzias vise à acquérir des enfants à des fins d’exploitation militaire et sexuelle pour les milices rebelles », écrit-elle encore. Cette pratique se déroule dans la région méridionale du pays, aux frontières avec l’Ouganda, le Kenya et l’Éthiopie, une région traditionnellement noire et non-musulmane. Nul doute que le pape François se servira de son déplacement pour condamner publiquement ces actions barbares. 

Diakonos, français

5Le Pape rencontrera à Goma les victimes du conflit congolais

Au cours de son prochain voyage apostolique en Afrique, le pape François rencontrera, le 4 juillet, à Goma, les victimes de la violence du conflit qui sévit en République démocratique du Congo depuis 20 ans, indique Religión digital. Dans un pays qui compte l’un des plus grand nombre de déplacés internes ces dernières années, la parole du pape sera très attendue. Le média dévoile aussi une autre étape du programme : une visite, le dimanche 3, à l’orphelinat Maman Koko, à Kimbondo. Le vaticaniste Hernán Reyes Alcaide souligne que ces deux rendez-vous illustrent des préoccupations constantes du pontificat de François. Ce dernier, estime-t-il, parvient ainsi à parler de l’universel en se rendant au chevet du particulier. 

Religión Digital, espagnol

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
FoiPape FrançoisRDCSoudanSyrieTravailVatican
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement