Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 07 juillet |
Saint Ralph Milner
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Deuil périnatal : comment dire au revoir à son enfant ? 

Article réservé aux membres Aleteia Premium
shutterstock_1313485841.jpg

LightField Studios I Shutterstock

Solenn Varennes - publié le 26/05/22

Aujourd’hui, plusieurs possibilités sont offertes aux parents éprouvés par la perte d’un bébé in utero. Chaque situation est différente et chaque couple doit pouvoir faire les choses selon sa sensibilité, ses désirs et ce dont il se sent capable.

Il y a encore 30 ou 40 ans, la mort d’un bébé in utero était largement passée sous silence, le bébé n’étant pas considéré comme une personne à part entière par la société. Aujourd’hui, le corps médical ainsi que les couples éprouvés par la perte d’un enfant témoignent des bienfaits de pouvoir dire au revoir à un bébé né sans vie. Une étape importante pour faire le deuil de cet enfant perdu, que l’on n’a souvent pas eu le temps de connaître. Alors comment dire au revoir à son enfant?

1Voir son enfant

Même si cela peut sembler douloureux, voir son enfant après l’accouchement peut être une manière de lui dire au revoir, de mettre un visage sur ce bébé que l’on attendait. « Il arrive que le personnel soignant, lors de ces deuils périnataux, soit un peu dérouté. Le bébé qui nait sans vie est parfois impressionnant à voir et les soignants ne poussent pas forcément les parents à le rencontrer car ils trouvent ça trop douloureux. Ils projettent sur les parents leur propre peur », explique Pascaline Chazerans, sage-femme depuis plus de 10 ans. « Je me souviens pourtant d’une maman qui avait souhaité voir son enfant après l’accouchement. Quand elle s’est approchée, elle l’a touché et a tout de suite trouvé qu’il ressemblait à son grand-père. Elle avait vu son bébé avec son cœur de maman, avec ces yeux de maman que moi, je n’avais pas. C’était très touchant », se souvient-elle. 

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
CoupledeuilEnfantsFamille
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement