Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 07 juillet |
Saint Ralph Milner
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Lyon a célébré avec ferveur la béatification de Pauline Jaricot 

beatification-pauline-jaricot.jpg

JEFF PACHOUD / AFP

Béatification de Pauline Jaricot le 22 mai 2022 à Lyon Eurexpo.

Bérengère de Portzamparc - publié le 22/05/22 - mis à jour le 22/05/22

Le diocèse de Lyon était en fête ce dimanche 22 mai. Près de 12.000 personnes se sont rassemblées à Eurexpo pour la béatification de Pauline Jaricot. Une messe priante et émouvante pour de nombreux Lyonnais, mais aussi pour les fidèles venus du monde entier.

Pas moins de 12.000 personnes se sont rassemblées à Lyon, en ce dimanche caniculaire, en l’honneur de la désormais bienheureuse Pauline Jaricot. Des milliers de pèlerins, de tous âges, ont emprunté le tramway ou l’un des nombreux cars affrétés pour l’occasion pour converger vers le centre Eurexpo, à Chassieu, transformé en une immense cathédrale éphémère climatisée. 

« Pauline est un cadeau »

Quelques minutes avant la messe, le Cardinal Tagle, préfet de la congrégation pour l’évangélisation des peuples qui a présidé la célébration, a déclaré que « Pauline était un cadeau, pas seulement pour Lyon mais aussi pour le monde entier ». « Certes Pauline vient de Lyon mais elle pourrait être africaine, asiatique, américaine, océanienne tant son amour, sa passion pour Jésus et pour les pauvres sont universels ». 

De nombreuses nationalités étaient représentées, avec la présence notamment de 120 délégations des OPM du monde, réunies toute la semaine à Lyon pour leur Assemblée Générale, mais aussi de religieux de Pologne, de Guinée ou encore d’Asie. « Pauline est très aimée des enfants au Sénégal », confie ainsi une religieuse africaine qui organise, au moment de la semaine missionnaire, une collecte de « 100 francs CFA » avec les enfants. La procession dansée des offrandes a été l’occasion de prendre conscience du rayonnement et de l’universalité de l’Eglise.  

« Tout cela nous dépasse »

La longue procession d’entrée était composée de près de 450 prêtres et diacres, une trentaine d’évêques, dont 18 évêques français et une douzaine d’évêques étrangers. Parmi eux, Mgr de Germay et le cardinal Barbarin. Aux premiers rangs se tenait la famille de Mayline, la jeune miraculée, à la fois très émue et très impressionnée par l’affluence et la solennité de la béatification. « Tout est incroyable », confie à Aleteia Nathalie, la maman de Mayline. Des descendants de Pauline Jaricot étaient également présents, ainsi que de très nombreux membres du Rosaire Vivant, dont Elisabeth d’Escayrac qui avait lancé la neuvaine à Pauline Jaricot pour la guérison de Mayline. « Tout cela nous dépasse mais c’est grâce à Dieu », confie-t-elle.

Au début de la messe, l’archevêque de Lyon, Mgr de Germay, a officiellement fait la demande de béatification. Le Postulateur de la cause, le père Philippe Curbelié, a ensuite lu la vie de Pauline Jaricot.Mgr Tagle a alors adressé le message du Pape proclamant Pauline bienheureuse avant que soit dévoilé un immense portrait de la Lyonnaise, sous les applaudissements de la foule. La célébration s’est poursuivie avec la procession des reliques de la nouvelle bienheureuse, avec en tête Mayline, portant la croix de Pauline offerte par le curé d’Ars, suivie d’un scout du groupe Pauline Jaricot, chargé du reliquaire abritant son cœur. La présence de 300 choristes a permis à l’assistance de chanter et de prier avec beaucoup de ferveur.  

A la sortie, des familles, des scouts et des guides, des religieuses, des amis, des prêtres,  tous se disent heureux d’avoir pu participer à un événement exceptionnel pour l’Eglise de Lyon et pour leur vie de croyant. La dernière béatification d’une figure lyonnaise remontait au 4 octobre 1986. Il s’agissait du père Antoine Chevrier, prêtre du Prado, béatifié par le pape Jean-Paul II lors de son voyage en France. 

Femme moderne du XIXe siècle 

« Une prière par jour, un sou par semaine ». « Son message est tellement simple et universel », confie le directeur des OPM en Suisse, heureux d’assister à cette béatification avec deux autres membres de son équipe. « C’est une femme, laïque, moderne, son message nous parle tellement aujourd’hui », ajoute sa collaboratrice. Myriam de son côté, 71 ans, est venue prier Pauline pour sa fille de 40 ans, atteinte d’une maladie du cœur. « Ce grand rassemblement, c’est une occasion unique, je suis très émue », confie-t-elle à Aleteia. Domitille, 31 ans, est très touchée par le message de cette Pauline dont elle entendait parler à Lyon, sans la connaître vraiment. « Sa vie de prière mais aussi sa vie de femme laïque, avec un sens de l’organisation exceptionnel, voila ce qui me frappe, surtout pour une femme du XIXe ». 

« Faites connaître Pauline et son message de prière et d’évangélisation! »

Alors que la foule se disperse, près de l’autel, nombreux sont encore ceux qui viennent prendre des photos des reliques exposées devant l’autel, et croisent avec joie Mayline qui continue de discuter avec des proches. Jean-Michel et sa femme Kim, en fauteuil, s’approchent timidement pour lui demander une photo. Mayline accepte avec douceur et gentillesse. « Elle a dans son regard comme une douceur de l’au-delà », confie l’homme qui prend la photo pour le couple. Sur le chemin du retour, Marie-Charlotte complète : « Moi, c’est le visage de Pauline qui me touche beaucoup, sa douceur mêlée à sa grande force, car elle a beaucoup créé mais aussi beaucoup souffert, je l’admire et lui demande de me donner du courage ». 

Avant que l’orage ne gronde, les 12.000 participants repartent heureux et conscients d’avoir assisté à un moment de foi exceptionnel. Mgr de Germay leur a lancé ce message avant de partir : « Faites connaître Pauline et son message de prière et d’évangélisation! ». 

Tags:
beatificationbéatification et canonisationÉglisepauline jaricot
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement