Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 25 septembre |
Saint Firmin
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Revue de presse : Pourquoi François a renoncé à sa rencontre avec Kirill ?

Article réservé aux membres Aleteia Premium
Patriarcha Cyryl

AP/Associated Press/East News

La rédaction d'Aleteia - publié le 25/04/22 - mis à jour le 25/04/22

Chaque jour, Aleteia vous propose une sélection d'articles de la presse internationale concernant l'Église et les grands débats qui préoccupent les catholiques à travers le monde. Les opinions et les points de vue exprimés dans ces articles ne sont pas ceux de la rédaction.

Lundi 25 avril 2022

1 – Pourquoi François a-t-il reculé sur la rencontre avec Kirill à Jérusalem ?
2 – « La route n’est pas finie », confie le cardinal Maradiaga sur la réforme de la Curie 
3 – Des fusiliers alpins viennent fêter un joyeux anniversaire à Benoît XVI
4 – L’épiscopat brésilien prend la défense du peuple indigène Yanomami
5 – L’Église mexicaine juge l’État responsable des disparitions de femmes

1Pourquoi François a-t-il reculé sur la rencontre avec Kirill à Jérusalem ?

Le pape François a confié récemment à la presse que le projet d’une rencontre en juin avec le patriarche Kirill à Jérusalem était suspendu. Cela aurait créé de la « confusion », a-t-il indiqué. L’article de Crux tente d’apporter des éléments pouvant expliquer cet ajournement sine die. L’une des possibilités est que le Pape, critiqué par certains sur son refus de dénoncer la Russie et Vladimir Poutine, n’aurait pas souhaité ajouter de l’eau au moulin de ses détracteurs. Une autre raison serait que les autorités ukrainiennes auraient fait pression sur le Vatican, et ce quelques jours après la vive polémique suscitée par le chemin de croix du Colisée où une ukrainienne et une russe portèrent ensemble la croix. « François a peut-être décidé qu’il ne pouvait pas risquer de s’aliéner à nouveau les catholiques ukrainiens », avance notamment l’auteur de l’article.

Crux, anglais 

Le cardinal Óscar Andrés Rodríguez Maradiaga, archevêque de Tegucigalpa (Honduras), a été la cheville ouvrière de la réforme de la Curie voulue par François. C’est l’un des artisans de la nouvelle constitutionPraedicate Evangelium publiée le 19 mars dernier, après 9 ans de labeur. « La route n’est pas finie », a-t-il toutefois assuré lors d’une rencontre avec des journalistes. « La réforme de la Curie ne va pas sans une réforme du peuple. Le renouveau ne vient pas des structures, mais des personnes », a ajouté le cardinal qui publie un livre entretien intitulé : Praedicate Evangelium, Une nouvelle Curie pour un nouveau temps. 

Alfayomega, espagnol

3Des fusiliers alpins viennent fêter un joyeux anniversaire à Benoît XVI

C’est parce que Benoît XVI est membre d’honneur de la Compagnie de fusiliers alpins de Tegernsee qu’il a eu le droit à la visite, à l’occasion de son 95e anniversaire, de quatre membres de cette association typiquement de sa région d’origine, rapporte le quotidien régional bavarois Trausteiner Tagblatt. Les hôtes du monastère Mater Ecclesiae, où réside le pontife émérite au cœur du Vatican, sont venus avec des saucisses, fromages et de la bière typique du sud de l’Allemagne en guise de présents. Selon l’un d’entre eux, Benoît XVI serait « toujours très éveillé » malgré une « voix basse compte tenu de son âge ». Assistant à l’audience générale mercredi, la délégation a pu aussi saluer le pape François.

Traunsteinöer Tagblatt, allemand

4L’épiscopat brésilien prend la défense du peuple indigène Yanomami

Au Brésil, la Commission épiscopale spéciale de lutte contre la traite des personnes a condamné les violences sexuelles perpétrées par des travailleurs miniers à l’encontre de femmes et d’enfants Yanomami, un peuple indigène de la forêt amazonienne, rapporte le média Vatican News. La note des évêques dénonce par ailleurs l’exploitation minière qui a augmenté de 46% dans les réserves indigènes en 2021. Les évêques brésiliens demandent au gouvernement un plus grand engagement dans la lutte contre l’exploitation minière face à la violence subie par ce peuple Yanomami.

Vatican News, français 

5L’Église mexicaine juge l’État responsable des disparitions de femmes

Au Mexique, plus de 18 femmes par jour disparaissent en moyenne, selon la Commission nationale de recherche. C’est le chiffre effarant rapporté par le média Religion Digital, après une énième affaire de rapt. Debanhi Escobar, une jeune fille de 18 ans, a été retrouvée morte dans une citerne d’un hôtel, quinze jours après avoir été enlevée. Pour le média catholique Desde la fede « l’État a une grande responsabilité, car il a échoué en matière d’éducation – qui est la base pour qu’un pays ait une structure sociale saine ». L’État mexicain devrait aussi pouvoir garantir la sécurité de ses citoyens et assurer la justice pour les victimes qui ne cessent de s’accumuler. 

Religion Digital, espagnol 

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
curie romainePape Benoît XVIPape FrançoisPatriarche Kirill
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement