Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 12 avril |
Saint Jules Ier
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Nice : le courage de deux femmes a permis d’éviter le pire

Article réservé aux membres Aleteia Premium
SAINT-PIERRE-ARENES.jpg

GoogleStreetView

Agnès Pinard Legry - publié le 25/04/22

Un prêtre et une religieuse ont été blessés au couteau ce dimanche 24 avril dans la matinée en l’église Saint-Pierre d’Arène à Nice. La réaction de Marie-Claude, vierge consacrée, et le courage d’une fidèle ont néanmoins permis de maîtriser rapidement l’agresseur et de ne faire aucune victime grave.

Le réflexe de sœur Marie-Claude, vierge consacrée, et le courageux geste d’Hélène, fidèle de la paroisse, ont certainement évité une agression plus grave. Peu avant 10h ce dimanche 24 avril, un prêtre de l’église Saint-Pierre d’Arène à Nice, le père Krzysztof, et sœur Marie-Claude ont été attaqués au couteau par un jeune homme Kevin, présenté comme un “déséquilibré” et connu de la paroisse.

“Pendant la préparation de la messe, un jeune homme qu’on connait est venu discuter avec le père Krzysztof sur le pas de la porte”, raconte à Aleteia le père Gil Florini, curé doyen. “Personne ne sait vraiment pourquoi mais il a eu d’un coup quelques paroles désordonnées sur le président de la République, a sorti un couteau et a donné des coups de couteau au prêtre”. Sœur Marie-Claude qui était présente afin d’aider à la préparation de la messe, s’est interposée “et a pu lui retirer le couteau”. Un réflexe qui lui a néanmoins valu d’être largement entaillée à la main.

Au même moment, entendant des cris, Hélène, une fidèle âgée de 55 ans, présente en avance car elle s’occupait d’une lecture, “s’est précipitée et a saisi la première chose qu’elle a trouvé en passant : un Christ en fer offert par un artiste”, reprend le prêtre. “Elle a mis l’assaillant à terre en lui assénant un coup cette statuette du Christ. On pourrait également dire que l’assaillant a été mis à terre par le Christ”, résume le père Gil.

Les forces de l’ordre sont ensuite rapidement intervenues et ont pu interpeller le jeune homme. Si le prêtre a été frappé une vingtaine de fois, “ce sont essentiellement des estafilades mais il a reçu trois vrais coups de couteau à l’épaule, au thorax et au mollet.”

Le contexte est très différent, cet événement “à faire ressurgir des sentiments dramatiques de peur et d’anxiété”, détaille encore le père Gil. “Nous nous efforçons d’expliquer que ce n’est pas la même chose que l’attentat de juillet 2016 ou l’attaque terroriste à la basilique de Nice en octobre 2021. Ce jeune homme est un malade mental qui a été envoyé en hôpital psychiatrique. Il a disjoncté.”

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes

Tags:
NiceTerrorisme
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement