Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 14 août |
Saint Maximilien Kolbe
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Quand sa future femme lui a dit qu’il avait l’étoffe d’un saint, il a bien rigolé

TOMASZ WĘGRZYN, KATARZYNA WĘGRZYN

Żywy Bóg | Facebook

Anna Gebalska-Berekets - Bérengère Dommaigné - publié le 24/04/22

Drogues dures, alcool, jeux d'argent... Tomek Węgrzyn menait une vie dissolue quand il a rencontré Kasia. Et le jour où sa future épouse lui a lancé qu'il avait l'étoffe pour être un saint, il a éclaté de rire. Et pourtant, l’ Esprit-Saint veillait sur lui. Au point de provoquer une véritable tornade dans sa vie.

Tomek Węgrzyn, grand gaillard polonais, est issu d’une famille catholique. Mais il s’est éloigné très jeune de l’Église et de sa maison pour fuir son père alcoolique. Débrouillard, il a trouvé assez vite du travail, s’est mis à bien gagner sa vie… et a enchaîné les fêtes, l’alcool, et les drogues. Au milieu de cette vie de débauche, il a trouvé sur son chemin la douce Kasia, touchée par le regard doux de cet homme : « J’ai tout de suite vu de la bonté en Tomek, confie-t-elle à Aleteia. Malgré toutes ses faiblesses, il ne m’a jamais menti, il a toujours été honnête avec moi. C’est pour cela que lors de notre première rencontre, je lui ai dit qu’il avait l’étoffe d’un saint ! » Sur le coup, cela a bien fait rire Tomek. Le temps passant, le couple s’est installé ensemble sans se marier. Bientôt ils ont eu un premier enfant, un garçon, Victor. 

« Dieu était notre seul salut »

Quelques mois plus tard, le couple a déménagé dans une autre ville pour des raisons professionnelles. À cette époque, si Tomek met les drogues de côté, il commence à boire plus que de raison et tombe dans de nouvelles addictions : « Je vendais n’importe quoi pour avoir de l’argent et pouvoir jouer au casino. J’avais l’impression d’être une machine détraquée, avec des pensées suicidaires ». Tant et si bien que les amis de Kasia s’inquiètent pour elle. Pourquoi rester avec cet homme ? Mais Kasia prie et se sent portée. « Tom avait d’énormes problèmes de dépendance mais je savais que Dieu était notre seul salut. Je l’aimais, alors j’ai demandé à Dieu de résoudre ce problème d’une manière ou d’une autre ». Kasia est particulièrement peinée de ne pas être mariée, « cela m’empêchait alors de recevoir la sainte communion et cela me coutait beaucoup ». Alors, elle met un ultimatum à Tomek : « soit nous nous marions soit je pars ».  

Tomek accepte et le couple commence une préparation au mariage. Il raconte la suite à Aleteia : « Quinze jours avant mon mariage, j’ai soudain eu le désir de lire les Écritures, et je me suis mis à lire la Bible quatre à cinq heures par jour. J’ai pleuré comme un bébé. Je sentais que quelque chose de bien se passait. C’était un moment où Dieu me préparait à la confession », constate-t-il rétrospectivement. Et en effet, la veille de son mariage, le 20 octobre 2017, jour dont Tomek se souviendra toute sa vie, il reçoit le sacrement de réconciliation. « Cela faisait plus de 20 ans que je ne m’étais pas confessé. Là j’ai expulsé tous les péchés de mon cœur, et c’est alors que j’ai ressenti l’amour total qui s’y trouve. Dieu m’a libéré des addictions et sans aucun symptôme de manque », confie-t-il encore ému. « Le Saint-Esprit a changé ma vie jusque dans les moindres détails. On peut dire que Dieu m’a donné un nouveau cœur et un nouvel esprit ». Kasia qui n’a jamais cessé d’espérer ajoute : « je ne m’attendais pas à ce que Dieu puisse accomplir un tel miracle dans nos vies et donner à sa fille un si beau cadeau de mariage ».

Aujourd’hui, les heureux mariés sont parents de trois enfants, et le couple se laisse guider par l’Esprit. Ils coordonnent le projet Famille dans le Saint-Esprit de l’archidiocèse de Wrocław et n’hésitent pas à partager leur témoignage ou évangéliser par le biais des réseaux sociaux. « Nous voyons comment les personnes s’ouvrent à nous car elles devinent l’espoir dans notre histoire. Rétrospectivement, je sais que chacun d’entre nous est appelé à la sainteté, et les paroles de Kasia m’ont servi de repère pour savoir comment je devais vivre », conclut Tomek. 

Tags:
CoupleEsprit saintpologne
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement